Alliance Microsoft x Sega : non, il n’y aura pas d’exclusivités Xbox !

«La douche froide» le 21 novembre @ 01:042021-11-21T11:56:34+01:00" - 1 réaction(s)

Alors que l’alliance stratégique signée entre deux géants du jeu vidéo a donné naissance à toutes sortes d’espérances concernant le fait de voir possiblement débarquer des licences Sega en exclusivité sur Xbox, le développeur japonais vient de clarifier les tenants et aboutissants de cet accord et il semblerait qu’il soit purement technique. Explications.

L’alliance technologique

Sega, lorsqu’elle était encore une entreprise manufacturière de l’industrie vidéoludique, était du genre à repousser les limites du matériel et à aller toujours plus loin dans l’innovation technique et technologique. Rappelons par exemple que la Dreamcast, la dernière console Sega en date, incluait d’emblée un modem internet pour jouer en ligne, ce qui en faisait la première console de sixième génération (également connue comme celle de l’ère 128 bits) à le proposer, bien avant ses consœurs.

De son côté, Microsoft est devenue l’entreprise vidéoludique la plus avant-gardiste avec une offre unique permettant d’accéder à une ludothèque à moindre coût grâce au Xbox Game Pass. L’entreprise américaine développe depuis plusieurs années maintenant sa technologie de cloud gaming maison, via la technologie Azure, au point d’en faire le moteur de toute l’industrie. Ainsi, Sony s’était rapprochée de Microsoft pour développer son propre service dématérialisé et Sega lui a emboîté le pas pour le développement du projet dit « Super Game ». Et a priori... Ce sera tout !

Dans son dernier rapport financier, la compagnie japonaise précise comment elle voit cette relation stratégique, centrée uniquement sur le développement d’un jeu en ligne à vocation globale et au budget conséquent :

Nous avons déjà une relation commerciale très étroite avec Microsoft. Nous avons externalisé le développement de leurs titres à grande échelle et en tant que tiers, nous fournissons une variété de titres (Halo Wars 2, Age of Empire IV, ndlr). Lorsque nous avons annoncé le concept de Super Game, Microsoft était sensible à cette vision et cela a conduit à une annonce cette fois-ci. À ce sujet, nous ne parlons pas de sortir des jeux pour Microsoft exclusivement, mais plutôt de développer Super Game qui sera livré au monde entier, grâce à leur support technique.

C’est donc sans ambiguïté que Sega compte s’appuyer sur la technologie détenue par Microsoft pour développer son propre projet. À ce titre, la compagnie dispose d’une coquette enveloppe de près de 900 millions de dollars sur cinq ans pour y parvenir et celle-ci pourra être utilisée autant en ressource interne qu’en rachat de studios si nécessaire. Nous le racontons dans notre dossier dédié, l’alliance Sega/Microsoft semble naturelle tant les deux compagnies ont une vision proche du jeu vidéo contemporain et cet accord permettra à l’antique constructeur de s’exprimer au mieux. Malgré la déception que peut provoquer cette confirmation, on peut se réjouir de voir des titres Sega, autrefois réservés à la Xbox (Gunvalkyrie, Otogi), être rendus rétrocompatibles et jouables sur nos Xbox One et Xbox Series. Une compensation en attendant (peut-être ?) mieux.

Business

Accueil > News

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

1 reactions

avatar

EverFish

21 nov 2021 @ 19:43

Pas grave pour les exclusivités tant qu’ils sortent sur Xbox et encore plus dans le Gamepass