Phil Spencer : Xbox ne veut pas avoir affaire à la technologie NFT

«Non merci, prenez la porte» le 18 novembre @ 18:192021-11-18T19:13:51+01:00" - 2 réaction(s)

Xbox bientôt utilisateur de NFT ? C’est non ! Phil Spencer n’en est pas vraiment friand, car cette technologie a surtout vocation à exploiter plutôt qu’à enrichir le divertissement, comme il l’a expliqué au site Axios.

Le NFT, le Bitcoin, l’Ethereum, c’est quoi la différence ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de vous détailler la vision de Phil Spencer sur les NFT, il nous paraît important de prendre quelques instants pour vous expliquer le plus simplement possible ce qu’est la technologie NFT et pourquoi son utilisation fait autant débat.

Depuis quelques années maintenant, un nouveau type de transaction s’insère tout doucement dans nos habitudes de paiement : le règlement par cryptomonnaie.

Une technologie révolutionnaire pour certains, très décriée par d’autres, qui laisse souvent place à des débats enflammés sur les réseaux sociaux, surtout lorsque le Bitcoin (la cryptomonnaie la plus connue), connaît une revalorisation spectaculaire en bourse. Une volatilité à laquelle sont également soumis les NFT bien qu’ils se différencient du Bitcoin ou de l’Ethereum sur plusieurs critères.

Les Non-Fungible Token, ou plus communément NFT, répondent en effet à des critères différents du Bitcoin, puisque ce sont des Token non fongibles, ce qui signifie en d’autres termes que chaque NFT dispose de ses propres caractéristiques et donc de sa propre valeur, contrairement à tous les Bitcoin qui ont tous la même valeur. Par conséquent, un NFT n’est pas une cryptomonnaie, bien qu’il soit stocké sur une blockchain et qu’il puisse être échangé contre de la cryptomonnaie.

Un NFT peut être n’importe quelle donnée numérique stockable : une image, une vidéo, un objet dans un jeu vidéo... Ce qui fait la spécificité d’un NFT, c’est que grâce à son stockage sur une blockchain, le NFT est unique. Par exemple, si un moddeur célèbre crée un objet dans un jeu vidéo et l’enregistre en tant que NFT (sur une blockchain donc), cet objet sera identifiable comme étant « l’original », celui crée par le moddeur lui-même, et non une copie. Ainsi et par exemple, de la même manière que certains amateurs ou collectionneurs apprécient avoir un objet physique ayant appartenu à une célébrité, des personnes intéressées peuvent désormais acheter et posséder un objet numérique ayant appartenu à une célébrité.

Autrement dit, la technologie des NFT permet de reproduire dans le monde numérique le concept d’unicité qui était jusque là propre au monde physique. En effet, jusque là, toutes les versions numériques d’un objet étaient identiques et interchangeables.

Les dispositions uniques du NFT lui accordent donc une valeur ajoutée unique. Une caractéristique dont des entreprises comme Electronic Arts, Atari et Valve ont déjà tenté de profiter, et ce, quitte à abîmer un peu plus la planète, puisque son utilisation est loin d’être écologique...

Phil Spencer n’est pas du tout fan du NFT

Chez Xbox en revanche, hors de question d’utiliser le NFT, affirme Phil Spencer. Le patron de la marque américaine a exprimé tout le « bien » qu’il pensait de cette technologie dans une interview accordée au site Axios :

Ce que je peux vous dire aujourd’hui à propos des NFT, c’est que je pense qu’il y a énormément de spéculation et d’expérimentation en cours sur cette technologie, et que certaines des créations que je vois aujourd’hui sont plus de l’ordre de l’exploitation que du divertissement.

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire que chaque jeu NFT soit exploité. Je pense simplement que nous sommes dans une période où les gens sont plutôt en phase de découverte.

Je peux comprendre qu’au début vous voyez beaucoup de choses que vous ne voudriez surtout pas voir dans votre magasin.

Je pense que tout ce que nous voyons dans notre catalogue et que nous considérons comme de l’exploitation serait quelque chose sur lequel nous agirions immédiatement. Nous ne voulons tout simplement pas voir ce genre de contenu chez nous.

Voilà qui est dit ! On ne risque pas de voir Xbox interagir avec cette technologie. Et vous, seriez-vous prêts dans le futur à acheter des NFT ?

Business

Accueil > News

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

2 reactions

zayd75

18 nov 2021 @ 19:22

Il a tout à fait raison...

Pouvoir faire des transactions dans des cryptos connues ( bitcoin, ether, dogecoin etc..) dans le JV à la limite je veux bien...vu qu’elles sont échangeables en véritable devise et qu’elles commencent à être utilisées dans certains commerces...

Mais alors les NFT c’est l’arnaque absolue avec des valeurs basées sur du vent...alors qu’elles s’échangent contre de la « vraie » crypto qui elle a une valeur basée sur de l’argent réel...bref, déja que la crypto c’est virtuel et volatile mais là c’est carrement du grand n’importe quoi...et le pire c’est qu’il y a visiblement un marché...

avatar

Nemor

18 nov 2021 @ 20:39

Après ses propos sur l’émulation, finalement, je l’aime bien ce Phil Spencer. Je le trouve assez pragmatique. Les blockchains sont dans 99% des cas un non sens. Les cas d’usages utiles sont extrêmement rare.