Test - Call of duty Ghosts sur Xbox One et Xbox 360

«Ghostbuster» , - 25 réaction(s)

Test réalisé sur Xbox 360

On peut se demander à quoi peut servir un test d’un Call of Duty. D’un côté, les partisans de la série se jettent dessus quoi qu’il arrive. De l’autre, les haters crachent dessus sans même y jouer. Si pour les premiers la lecture de ce qui va suivre est dispensable, les deuxièmes pourraient y trouver un intérêt, tout comme ceux, qui restent nombreux, et qui n’ont pas forcément d’opinion toute faite. En effet, même si ce Call of ressemble par bien des aspects à ses nombreux prédécesseurs, le fait que plusieurs membres importants d’Infinity Ward soient partis pour développer le très attendu Titan Fall a une influence directe sur le jeu. Un Call of comme les autres ? Peut-être pas tant que ça…

Version Xbox One :

La différence entre la version Xbox 360 et Xbox One pour Call of Duty Ghosts ? J’ai envie de répondre la manette ! Ce n’est pas seulement une boutade, la manette de la Xbox One étant juste fantastique. Pour le reste, on va devoir se contenter de graphismes plus fins et puis c’est tout. Attention, je ne minimise pas cet aspect, la différence visuelle est évidente, et apporte un agréable confort supplémentaire, mais impossible de ne pas être déçu quand le reste est identique, sans aucune amélioration. On continuera donc de passer à travers la végétation, comme depuis des années sur 360…Pas très nouvelle génération tout ça. Il y avait eu un débat sur cette version One de Call of Duty, qui affiche du 720p en 30 images par seconde…Difficile de se dire que la machine n’aurait pas été capable de gérer une meilleure définition, ce qui laisse penser que l’adaptation sur One n’a pas été très soignée. En effet, on n’est pas là sur un jeu très novateur, il y a toujours autant de scripts, et en fin de compte on ne bénéficie, en plus d’une meilleure définition des graphismes, que d’effets d’éclairages mieux maitrisés. Il est bien évident que la Xbox One peut faire beaucoup mieux. Pas de quoi toutefois s’éterniser sur cette histoire de définition en 720p, de toute façon le jeu n’est pas très joli, et cela ne change pas grand-chose…

En bref, si on doit choisir entre la version 360 et One, cette dernière est (heureusement) supérieure, mais on est loin de constater un écart conséquent.

Au mauvais endroit, au mauvais moment

Un décor post-apo classique

Ce ne sont pas seulement les héros qui sont au mauvais moment au mauvais endroit, mais aussi le joueur quand il lance la campagne solo du jeu. Inutile d’y aller par quatre chemins : c’est une belle catastrophe dont il n’y a pas grand-chose à sauver, et dont le principal intérêt est qu’elle est heureusement très courte (comptez 5 heures de jeu…). L’histoire, invraisemblable, se paie même le luxe d’être difficile à suivre, tout en ne racontant pas grand-chose. Il n’y a plus de pétrole, les puissances habituelles ne le sont plus (puissantes, pas habituelles !). Donc exit les Russes, les Asiatiques et les Arabes, les nouveaux méchants sont les pays d’Amérique du Sud qui se regroupent pour tout casser. Géographiquement, on se rapproche doucement du « Blame Canada » du film South Park ! Ils prennent le contrôle d’un satellite et réduisent en miettes de grandes villes américaines. Les héros survivent à l’attaque, et 10 ans plus tard deviennent des super-soldats, les « ghosts ». Pourquoi cette attaque ? Parce qu’ils sont méchants, bien sûr !

L’infiltration risible

Bref, pendant la campagne, on va se battre un peu partout, sans trop comprendre pourquoi, en bottant les fesses à l’armée d’un Pinochet des temps modernes.

Malgré sa faible durée de vie, la campagne réussit l’exploit de ne pas offrir l’intensité qui est habituellement la marque de fabrique de la série. Les scripts s’enchaînent, mais les situations sont vues et revues, et sont le plus souvent bien molles ! On s’ennuie donc souvent, bercé par une routine qui ne prend plus. Même la bande sonore s’en est rendu compte, en se montrant discrète et très en retrait. Les acteurs assurent le doublage avec une désinvolture qui colle très bien à la faiblesse de l’ensemble, donnant la dernière touche qui transforme cette aventure solo en un nanar indigne du pire film avec Chuck Norris. Pourtant il y a quelques idées, et sans surprise ce sont les scènes inédites qui sont les plus agréables à jouer, dans l’espace ou bien sous l’eau. Bonnes surprises torpillées par ailleurs par le ridicule des pseudo-approches en infiltration avec des ennemis se comportant comme des plots. Même les vagues innovations (on peut faire des glissades. Chouette.) passent inaperçues, autant que le chien pourtant mis en avant lors des présentations.

Tout de même un peu de nature

Techniquement, c’est à l’avenant, avec un moteur poussif n’ayant toujours pas évolué. Ca passait il y a 5 ans, aujourd’hui cela semble bien grossier, et on a du mal à considérer que cela est dû aux limites de la machine : Halo 4, avec nettement moins de scripts, semble ne pas être développé sur la même console.

Tir groupé

D’aucuns diront que le solo n’a pas grande importance et que pour un Call of, c’est le multi qui compte. Bienheureux ceux qui pensent ainsi, car effectivement la multi est d’un tout autre niveau, même s’il va faire grincer des dents du fait d’une approche qui va changer les habitudes des joueurs. Ainsi, la différence essentielle avec les précédents épisodes est que les cartes sont de tailles bien plus variées, plus grandes, et que le nombre de joueurs est limité à 12. D’un seul coup le jeu devient nettement moins frénétique, tout en prenant un aspect plus tactique poussant vers le jeu en équipe. Rassurez-vous, moins frénétique ne veut pas dire que ça n’est pas rythmé, loin de là, mais on court beaucoup moins dans tous les sens en tirant non-stop avant de slalomer. L’équilibre n’est pas évident à trouver, et on sent que c’est un peu un test qui sera affiné pour le prochain épisode. Globalement, cela fonctionne plutôt bien, même si certaines cartes sont un peu trop grandes, en tout cas pour 12 joueurs.

Bilan

On a aimé :
  • Un multi très complet
  • La tentative de nouvelle approche dans le multi
  • Les passages dans l’espace et sous l’eau dans le solo
On n’a pas aimé :
  • Le solo très court…et très raté
  • Techniquement vieillot
  • On sent une série en panne d’idées
Nouveau départ ou coup d’arrêt ?

Ce Call of duty Ghosts est à la fois un titre dans la continuité de la série et un potentiel nouveau départ. Si globalement cela reste du Call of, les choix faits pour le multi (cartes plus grandes, nombre de joueurs limité, légère incitation à plus jouer en coopération) pourraient dérouter les clients traditionnels de la franchise, habitués à courir dans tous les sens en défouraillant tout ce qu’ils croisent. Mon petit doigt me dit que cet essai a plus ou moins pour but de voir comment les joueurs réagiront pour décider de l’orientation du premier Call of Duty véritablement next gen l’année prochaine. En termes de contenu, difficile de faire la fine bouche tant le multi est blindé de modes de jeu, de nouveautés (personnalisation poussée des avatars), et cela dans 14 cartes plus variées que d’accoutumée. Par contre, les amateurs de jeu solo doivent passer leur chemin sur une campagne très courte, et d’une terrible faiblesse à tous points de vue, que ce soit au niveau de l’intensité, de l’histoire, ou de la technique vieillissante du titre.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Call Of Duty : Ghosts

PEGI 18

Genre : FPS

Editeur : Activision

Développeur : Infinity Ward

Date de sortie : 5/11/2013

Jeu de lancement Xbox One

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Call Of Duty : Ghosts

25 reactions

alexking

09 nov 2013 @ 09:24

Même si ce n’est dit qu’à demi-mot, on sent bien l’idée. Ce call of est moins bourrin, tout simplement. Ca va faire grincer des dents, c’est sûr, mais ça en réjouira d’autres ! Perso, garder les mécaniques Call of, mais sur des maps un poil plus grandes, avec un peu moins de joueurs, c’est ce qui me convient le mieux ; du moins « sur le papier », reste à voir manette en main ce que cela donne. C’est sûr qu’en face BF4 fait figure de poids lourd, mais les jeux sont tellement différents que je ne les compare même pas ; chacun a son style, son approche, son gameplay... Conclusion, vivement le 22 pour qu’on puisse essayer tout ça !!!

Redbull91x

09 nov 2013 @ 09:49

Pour l’avoir essayé, il est horrible je vais rester sur BO2 et plutôt aller sur Battlefield 4

RastaMax

09 nov 2013 @ 09:59

Le live est vraiment bien surtout le nouveau mode de jeu « enragé » ;). En revanche, ils ont supprimé les pistolets mitrailleurs akimbo et ça franchement c’est MA GROSSE DÉCEPTION sur le jeu... Plus de G18 ou de FMG9 pour rusher comme un fou et tout défourailler... Faut juste se contenter des mitraillettes qui sont plutôt sympa ou des fusils d’assaut qui sont beaucoup trop puissants avec les silencieux... J’espère que j’arriverais à m’habituer à avoir une arme secondaire qui presque sert à rien à mi distance...

roastbeef

09 nov 2013 @ 11:13

Moi j’ai testé celui de ma copine (le multi seulement puis-que c’est la seule chose qui compte dans un COD) et serieusement les maps sont trop ouvert et grande ce qui est le paradis des snipers et de leur nouvelle classe entre sniper et riffle. en plus le fait d’être grande montre encore plus le problème des current gen a savoir sa résolution. 540p ou quelque chose comme cela c’est une bouillie de pixel au loins qui nous tire dessu. QUE C’EST MOCHE. au moins dans les autres call of duty on ne portais pas trop attention a ce qui se passe au loin et plus qui a la gachette la plus rapide dans les coins de mur. surtout celle du chateau impossible a jouer a la cod traditionnel. toujour un au snipe qui t’en met une et tu voie un merde de pixel qui se fond aunpaysage pratiquement la meme couleur du perso. c’est sans doute moi le problème lol

Muse2003

09 nov 2013 @ 11:18

J’ai rien compris à ton message roastbeef :-O

En gros c’est un COD de transition et sert de « test » pour le prochain ! Vaut mieux passer son chemin et attendre le suivant :)

roastbeef

09 nov 2013 @ 11:25

cod = laid mais pas important dans son style où c’est le combat rapprocher qui compte. cod ghost est important de loin donc on se concentre sur les pixel de merde d’une resolution de merde donc = AIE les yeux. au moins a BF c’est grand mais pas aussi vide. je sais pas si sur pc c’est plus agréable mais sur xbox les mec sont imperceptible du décor. c’est pas compliquer désolé pour les fautes de frappe.

HanibalONE

09 nov 2013 @ 12:09

Pour ceux que ça intéresse j’ai commande le pack one+COD en digital donc je veux bien l échanger contre un FIFA ou le vendre

Locust Biker

09 nov 2013 @ 12:28

Ouai moi se sera BF4 . Cet épisodes est le plus fainéant de la série .

Chifumi

09 nov 2013 @ 13:35

Ce sera BF4 pour moi aussi :)

adrianodu13800

09 nov 2013 @ 13:48

BF4 pour moi aussi pourtant j’etait COD mais sa c’etait avant :)

123