Test - Lost Judgment - Une excellente raison de s’y mettre

«L’avocat est un fruit qui donne des marrons» , - 0 réaction(s)

Le test de Lost Judgement pourrait se résumer à une rencontre bien tardive entre un testeur, moi en l’occurrence, et une série, celle des Yakuza. La série de SEGA créée par Toshihiro Nagoshi compte à ce jour pas moins de huit épisodes pour presque autant de spin-offs. Lost Judgment est la suite de l’un d’entre eux, Judgement sorti en 2019. Malgré mon envie de découvrir la série, tout était réuni pour que je sois totalement perdu, largué en plein milieu d’un monde qui ne m’a pas attendu pour se développer, pour se construire et ne parler qu’à la base étendue de ses fans. Et pourtant, Lost Judgment m’a ouvert la porte de son univers cinématographique, a réussi à m’accompagner dans la découverte de ses protagonistes et à m’entrainer dans une enquête redoutable, éreintante que je n’ai pu quitter qu’à son dénouement. Ce test est l’histoire d’une rencontre bien tardive, mais qui invite à rattraper le temps perdu...

Entrer directement dans une suite

La question est pertinente...

Judgment est sortie en 2019 et a connu un succès critique et commercial presque inattendu de par son ampleur pour un spin-off de la série Yakuza. Devant un tel engouement, SEGA et le studio Ryu ga Gotoku ont mis en chantier presque dans la foulée une suite aux aventures de Takayuki Yagami. Ce dernier était un avocat de conviction ayant réussi à faire acquiter, chose particulièrement rare dans le système judiciaire japonais, un homme accusé de meurtre. Lorsque son client fut reconnu coupable d’un second meurtre, il quitta la profession pour devenir détective privé. L’histoire de Lost Judgment commence trois ans après Judgment et quelques mois après la fin de Yakuza : Like a Dragon. Takayuki Yagami est alors sur une enquête pour le moins banale, celle d’une agression dans les transports en commun de Tokyo. Cette enquête va en réalité cacher quelque chose de bien plus sordide, le scénario n’hésitant pas à amener le joueur dans des thématiques contemporaines directement liées au système éducatif et à des problématiques adolescentes telles que le suicide ou le harcèlement scolaire, tout en mettant en porte à faux deux visions de la justice. Les sujets abordés sont sensibles et Lost Judgment arrive à les traiter de manière sensible et posée, tout en amenant le joueur à une véritable réflexion sur ceux-ci.

Les séquences de parkour permettent de croiser, chats de gouttières et pigeons

L’histoire de Lost Judgment bénéficie d’une mise en scène et d’un déroulement de haute volée. La volonté de l’équipe de développement de coller au plus près d’un rendu cinématographique transparaît à chaque scène, Lost Judgment est une ode d’amour au polar et au septième art. Un soin tout particulier a été apporté au doublage, soit en japonais, soit en anglais (sous-titrés en français pour les deux), et à la qualité des animations des expressions faciales. Les révélations et les rebondissements s’enchaînent sans faux rythme et ne laissent jamais sur le bord du chemin le nouveau joueur qui entre dans l’univers des Yakuzas par la petite porte. On y découvre une ambiance unique, entre moments épiques et/ou absurdes.

Les décors cachent souvent des objets, l’exploration est toujours récompensée

Le scénario gravite essentiellement autour d’un établissement scolaire, même si le cadre de l’aventure se déroule en fait au sein de deux quartiers iconiques du Japon : le quartier de Kamurocho de Tokyo et celui de Isezaki Ijincho de Yokohama. Le studio de Ryu ga Gotoku les a reproduit fidèlement à l’échelle 1:1 et c’est un véritable voyage touristique et culturel que nous offre le jeu, tant le soin apporté aux détails de chaque quartier est hallucinant. Les lieux sont des personnages à part entière. On apprend à les connaître au fil de leur exploration, à les apprécier, à les redouter parfois et à partager leur vie le temps que nous offre le jeu soit à peu près une quarantaine d’heure pour la trame principale et les quêtes annexes. Tout cela sans compter le temps que l’on peut passer à essayer chaque restaurant ou à profiter des nombreuses activités annexes disponibles (golf, fléchettes, salles d’arcades SEGA, mahjong, course de drône, etc.).

Une enquête musclée

Il ne faut pas se fier aux apparences, Yagami est un nerveux...

Ne vous fiez pas au passé d’avocat de Takayuki Yagami, il a abandonné le prétoire mais jamais la salle de muscu. Artiste martial confirmé, il sait se défendre même si ses talents d’enquêteur ne se résument heureusement pas qu’au bourre-pif. Le gameplay de Lost Judgment alterne entre différentes phases. Côté enquête, Yagami enchaîne filatures, séquences d’infiltration et recherches d’indices dans les deux quartiers du jeu. À ces phases de gameplay plutôt posées, de nombreuses courses poursuites ou passages de parkour s’ajoutent pour dynamiser la partie enquête. Toutes ses séquences s’inscrivent dans l’avancée de la trame principale à des moments bien précis et viennent enrichir l’aspect cinématographique de l’ensemble sans laisser le choix au joueur quant à son approche. Le jeu est assez dirigiste, même lors des dialogues dans lesquels les choix de réponses impactent peu ou pas du tout le déroulé général de l’intrigue.

Les quartiers de Lost Judgment regorgent de vie

Yagami est aussi un combattant hors pair et tant mieux car la pègre est assez présente dans les quartiers de Tokyo et de Yokohama. Il dispose de trois types de techniques différents, le style de la Grue adapté aux combats contre un groupe d’adversaire, le style du Tigre pour du un contre un et le style du Serpent contre des adversaires armés. Les oppositions sont efficaces, dynamiques et spectaculaires, profitant de l’environnement pour des affrontements violents et particulièrement plaisants. Yagami a aussi la possibilité durant les combats de remplir une jauge EX qui lui permet de réaliser des actions particulièrement spectaculaires en gardant ce petit côté absurde si plaisant et si japonais. Pour vous donner une idée, Yagami peut enchaîner grâce à cette action EX un coup de pied volleyé dans la tête de son adversaire direct et, une fois au sol, deux petites tapettes sur la joue pour le finir.

Quelqu’un va se prendre cette table dans la tête d’ici quelques secondes...

Au fur et à mesure de l’avancée dans le jeu, Yagami débloque de nouvelles techniques et augmente ses statistiques afin de le préparer au mieux aux multiples dangers qui vont se dresser devant lui au cours de l’enquête. L’argent glané par Yagami dans le jeu lui permet de s’équiper d’objets divers et variés ou de nouveaux costumes plus ou moins ridicules ce qui lui donne des bonus passifs. L’utilisation du drone est à ce niveau un bon moyen pour récolter des objets à grande valeur de vente. Techniquement le jeu est solide et arrive sans mal à retranscrire l’ambiance unique et le fourmillement des quartiers. L’ambiance sonore participe aussi pleinement à l’immersion.

Le test a été effectué sur Xbox One X.

Bilan

On a aimé :
  • Une enquête passionnante autour de thématiques sensibles
  • La reconstitution immersive de quartiers iconiques
  • Des combats dynamiques et spectaculaires
  • Accessible aux nouveaux joueurs
On n’a pas aimé :
  • Peut être un peu trop bavard par moments
  • Un jeu qui prend le joueur par la main
Mais quel genre d’avocat es-tu ?!!

Lost Judgment offre une enquête passionnante avec des personnages attachants aux nombreuses aspérités. Doté d’une narration dynamique, résolument cinématographique dans son approche, dans son écriture et dans sa mise en scène, l’enquête de Yagami arrive à nous tenir en haleine et à rester accessible même aux nouveaux venus. Les combats y sont nerveux et violents, bien jouissifs avec le petit côté décalé que nous apprécions tant dans les productions nippones. Lost Judgment est aussi une invitation au voyage, avec une immersion en plein cœur de quartiers iconiques de l’archipel, reproduits fidèlement et regorgeant de détails et d’activités annexes. Si jamais vous n’avez pas encore franchi le pas et que vous attendiez peut-être le bon moment pour vous essayer à une des séries phares de SEGA, ne patientez pas plus longtemps et tentez l’expérience Lost Judgment. Vous ne le regretterez pas !.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Lost Judgment

Genre : Action RPG

Editeur : SEGA

Développeur : Ryu ga Gotoku Studio

Date de sortie : 24/09/2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4