Test - Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3

«Sur ce, j’vais Kage !» , - 5 réaction(s)

On n’arrête décidément plus les ninjas oranges, puisque Naruto revient encore cette année pour proposer la suite de ses aventures en jeu vidéo. L’éternelle question de ce genre de titre qui va se poser naturellement dans vos esprits est : “Mais comment fait-il pour nous surprendre à chaque fois avec ses sous-titres de tests aussi inventifs que détonants et ces intros spectaculaires, même en Super-8 ?”.
Un ninja ne révèle jamais ses secrets afin de survivre.
Et ça tombe bien, parce que c’est justement de survie dont il est question dans ce nouveau Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3.

This means WAAAAAR-tebayo !

Les combats contre les géants sont impressionnants et bien fichus

Qui dit nouveau Naruto, dit nouvelle timeline. Ici c’est simple, puisque le jeu trace les aventures du plus survolté des ninjas depuis la défaite de Pain, là où le 2ème opus nous avait laissé, jusqu’à la destruction du masque de Tobi (anciennement connu sous le nom de Madara Uchiwa puis encore plus tôt dans l’aventure, sous le nom de Tobi, et qui en fait est... vous ne le saurez pas, ça spoile sinon) durant la 4ème Grande Guerre Ninja. Période à la fois compacte temporellement parlant, mais ô combien détaillée avec de nombreux affrontements. Première déception : comme l’arc de la 4ème Grande Guerre Ninja est toujours en cours dans sa prépublication (les chapitres qui sortent hebdomadairement au Japon), on se retrouve avec une histoire légèrement modifiée au bout d’une douzaine d’heures de jeu en mode histoire, pour mettre fin à la guerre, ou plutôt la laisser en suspens (comme une trève). Cela signifie aussi que vous ne saurez pas quelle est la véritable identité de Tobi (moi je sais, nananèèèère !), ou encore les nombreux évènements poignants qui vont se dérouler.
Mais 12 heures de Story Mode, c’est pas mal déjà. Et c’est mieux lorsqu’on finit par conclure qu’après la partie scénarisée du jeu, on peut s’attaquer au story mode tel qu’on l’a connu dans les opus précédents (Generations ne compte pas) dans des aventures inédites. Vous pourrez ainsi, après avoir vécu ou revécu les passages les plus intenses du manga, vous atteler à diverses missions, requêtes, et autres tâches qui vous emmèneront au delà des 30 heures de jeu.
Au fil de vos balades dans ce mode, vous aurez le loisir de ramasser des rouleaux de parchemins, ou encore de les remporter durant des combats.

Le jeu est visuellement fidèle si on arrive à outrepasser l’horrible aliasing

Ces parchemins, permettront de débloquer de nouveaux combats afin de retracer les évènements qui se sont déroulés avant la section choisie pour le jeu, ou de revivre le mode histoire afin d’opérer d’autres choix (sans influence sur l’histoire en elle-même, juste sur 2 ou 3 séquences annexes, et la difficulté des combats concernés). Et ceci sous forme de combats supplémentaires.
Ainsi, on a droit à un casting de choix avec près d’une centaine de personnages de toutes les époques, de toutes les contrées, certains s’offrant même le luxe de proposer plusieurs versions d’eux mêmes (certains ne sont que des costumes différents, mais pas dans tous les cas, heureusement !).
Vous bastonnerez donc avec les classiques Naruto, Rock Lee, Kakashi, Minato, Gaara, ou pourrez vous familiariser avec les Kages, leurs escortes, les jinchiuurikis, Mifune, et bien d’autres.
Malgré ce contenu très riche, le mode Story ne convainc pas. D’abord, durant toute la trame scénarisée, parce qu’on nous nargue avec des fonctionnalités auxquelles on ne pourra avoir accès qu’après avoir bouclé le scénario. Ensuite, parce qu’une fois qu’on y est enfin, on constate que tout se débloque assez en retard, perdant ainsi de l’impact, et du contenu qui aurait pu être finalement bien plus fourni, comme les correspondances, les niveaux d’amitié, la possibilité de composer une équipe libre, le mode survie...
Et sans compter le monde, qui bien que plus varié, est relativement restreint à visiter. Celui-ci nous offre un joli mini freeze à chaque nouvel écran (et les zones étant très petites, cela arrivera souvent). Bref, vis à vis de ce qu’on nous a offert dans les précédents, cela fait un peu paresseux de la part des développeurs, et est décevant pour les joueurs.

Bilan

On a aimé :
  • Casting de ouf
  • Le mode histoire long
  • Les combats améliorés
  • Les bastons contre les boss géants
On n’a pas aimé :
  • Techniquement ça n’a pas bougé d’un poil alors qu’il y avait des défauts à rectifier
  • Mode Histoire monté de manière assez incompréhensible, et surtout maladroitement
  • Clair manque d’optimisation
  • Quelques persos présents sur cet arc manquent encore à l’appel en tant que jouables
  • On avance trop comme dans du beurre
Ninpô : Conclusion no Jutsû

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3, n’est pas un titre incontournable. Mais pour tout fan qui se respecte, c’est le titre à avoir car son casting de personnages jouable est le plus fourni, car l’histoire va plus loin, et car franchement Naruto en mode Kyubi, ça défonce grave sa génitrice (aka Kushina).
Malheureusement, le reste ne suit pas vraiment, puisqu’on a l’impression de jouer avec un jeu qui n’a pas su se renouveler techniquement alors qu’il péchait déjà de ce côté là. A ce constat des années précédentes, se rajoutent des soucis liés à un manque d’optimisation (freezes, chargements bien longs, certains persos toujours aussi abusés...), voire de temps, puisque le rythme d’un épisode par an fait que les choses qui ne tournent pas autour de ce système de combat solide, ont été un peu bâclées. Cela rend le choix du d’autant plus difficile : je le prends, ou je continue à jouer au 2 en attendant le prochain ? Je vous dirais bien que cela dépend de votre niveau de Narutoïtude...

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3

PEGI 16

Genre : Action/Beat them up

Editeur : Namco Bandai

Développeur : CyberConnect2

Date de sortie : 8/03/2013

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

5 reactions

zoubair

10 mar 2013 @ 22:11

Petite question, jusqu’où va le mode histoire ?

kereros

11 mar 2013 @ 13:00

C’est dit dans le test, jusqu’au momment où on decouvre qui est tobi, sauf que c’est remixé. Donc si tu lis les scan pas de soucis, sinon je pense pas que les episodes rattraperont ce passage avant a moins 6 mois

zoubair

11 mar 2013 @ 14:10

Ah merci j’avais pas lu le test, je n’avais pas le temps hier. C’est dommage que l’histoire s’arrête là ; l’histoire dépasse largement l’anime et il y a pas mal de choses qui se passe après cet évènement.

kereros

11 mar 2013 @ 18:43

Oui mais apres y aura plus rien a mettre dans storm 4 ^^

Stéphan

11 mar 2013 @ 19:46

kereros : petite rectification à tes dires. C’est juste avant qu’on découvre qui est Tobi que l’histoire s’arrête. Au moment où il se fait bousiller le côté droit de son masque (notre gauche, donc) pour être plus précis.