TEST - Alan Wake

«Alain Réveil pour les français» , - 9 réaction(s)

Une écriture précise

Alan Wake est écrivain et l’écriture joue un rôle certain dans l’intrigue. Ça tombe bien, le travail réalisé sur le scénario du jeu l’est tout autant. Il n’est pas forcément complexe mais suffisamment bien ficelé pour nous tenir en haleine au fil des 6 épisodes que comporte le titre, avec une fin éprouvante, rythmée et révélatrice. Tout au long du jeu, on se laisse guider, on découvre des pistes de réflexion et indices bien amenés puis on comprend petit à petit ce qu’il se passe dans la tête d’Alan qui partage son ressenti via la voix off qui parle pour lui. Comme Alan, on sera parfois perdu, tourmenté, parfois certain de comprendre l’intrigue qui se démêle devant nous, mais toujours avec ce soupçon d’incertitude qui persiste et qui donne envie de continuer à avancer malgré les embûches et rebondissements.

Le jeu est parfaitement rythmé, alternant avec brio les nombreuses phases de tension et d’action et celles plus douces, permettant de se remettre les idées au clair. Les cinématiques sont également là pour nous accompagner dans cette quête douloureuse et on sera également aidé par des pages de manuscrit qu’on retrouvera ici et là au fur et à mesure qu’on progresse dans l’histoire, où encore via les radios et télévisions qu’on écoutera/regardera si bon nous semble. Les pages de manuscrit sont d’ailleurs une source d’infos non négligeable qu’on conseille fortement de lire pour comprendre quelques subtilités du scénario.

Bilan

On a aimé :
  • L’ambiance terrible
  • Le scénario bien écrit
  • Le rythme ultra efficace de l’aventure
  • Les effets lumineux
  • La bande son
On n’a pas aimé :
  • Devoir éteindre la console après 9h à 10h de jeu
  • S’endormir en repensant aux événements du jeu
L’attente méritée

Alan Wake est une extraordinaire histoire immersive qui nous mènera aux frontières de l’étrange et de l’horreur, où on aidera l’écrivain Alan Wake troublé, perdu mais bien décidé à élucider le mystère qui l’a conduit à Bright Falls et aux événements qui suivront son arrivée. Une incroyable aventure captivante, rythmée et exaltante à la mise en scène infaillible et terriblement efficace. Un must have !

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Alan Wake

Alan Wake

Genre : Survival Action

Éditeur : Microsoft

Développeur : Remedy

Date de sortie : 14/05/2010

Prévu sur :

Xbox 360

Venez discuter sur le Forum Alan Wake

9 reactions

avatar

Apollon13

06 mai 2010 @ 19:27

un peu dommage quand même qu’il soit court comme ça... Enfin bon les meilleurs survival horror sont pas forcément les plus long (mais on en voudrai évidemment plus pour la même qualité... Elle est ou la crémière ?)

Bah en gros va me le falloir hein !

pieur

06 mai 2010 @ 20:02

Vous m’avez vraiment rendu impatient de le recevoir

Billou

Rédaction

06 mai 2010 @ 20:11

Voilà presque 5 ans maintenant qu’Alan Wake est annoncé sur Xbox 360 et après de longues années d’attente et de reports, le jeu de Remedy, les développeurs de Max Payne, sort enfin.

Il est maudit ce jeu, son test a subit le même sort sur Xboxygen ^^

Deimos

07 mai 2010 @ 01:20

C’est du lourd , je l’attend depuis longtemps et votre test me donne envie de me coupé les veines tellement vous me donné envie d’y jouer maintenant !! Plus que quelques jours a attendre ...... Je tiendrais le coup ^^:-P

venomrhino

07 mai 2010 @ 08:11

moi je dis vivement le 14 mai je l’attend avec impatience ce jeu

avatar

wes67

07 mai 2010 @ 09:54

Cool, merci pour votre test. :)

J’ai hâte de l’essayer !

Pydi

07 mai 2010 @ 14:41

9h-10h c’est pas énorme, mais bon on fera avec !

En espérant que le(s) DLC rallonge un peu quand même :D

Trés bon test :)

avatar

atomik972

18 mai 2010 @ 00:34

Reçu aujourd’hui et je suis déjà accro. Ambiance, scénario, gameplay, tout est très prenant. J’adore XD.

diez979

20 sep 2010 @ 14:22

je ne suis pas un grand adepte de ce genre de jeu mais je dois bien avouer qu’alan wake est extrêmement immersif.

malheureusement, le jeu ne va pas au bout de ses idées, ce qui est très frustrant une fois l’aventure achevée...