Test - Victrix Gambit Headset - Un casque milieu de gamme qui sacrifie le confort pour le son

«bis repetita» , - 0 réaction(s)

Victrix Gambit suite et fin. Nous vous parlions tout récemment de la manette Gambit Dual Core (qui nous a fait bonne impression), il est maintenant temps de s’attaquer au casque sans fil sobrement intitulé Gambit Headset.

Il n’y a pas que son nom qui fait dans la sobriété puisqu’un noir mat uni agrémenté de quelques touches de violet compose ce casque Gambit. Pas de RGB ni de leds qui clignotent dans tous les sens, on apprécie le design sommaire mais maîtrisé, à contre-courant des tendances arc-en-ciel actuelles du marché. Et peut-être que les plus mauvaises langues d’entre-nous estimeront que le casque demeure de meilleur goût que la manette Gambit.

Car oui, comme pour sa manette, Victrix a eu la bonne idée d’implémenter un abonnement à vie au Dolby Atmos directement lié au produit.

Atmos c’est la vie

Le packaging contient deux câbles, un en USB pour la recharge (qui finit en Micro USB, gênant pour un périphérique de 2021, on aurait préféré de l’USB C) et un deuxième en jack 3.5 pour le connecter à la manette.

Mais pas que, puisqu’un dongle USB est également présent, dans le but de profiter des fonctionnalités sans-fil (autant sur PC que sur Xbox). L’appairage est on ne peut plus simple, pensez également à télécharger l’application Dolby Access pour profiter pleinement des fonctionnalités du casque. Car oui, comme pour sa manette, Victrix a eu la bonne idée d’implémenter un abonnement à vie au Dolby Atmos directement lié au produit. Elle n’est pas belle la vie ?

Une finition correcte mais sans plus

Côté ergonomie, pas de grandes surprises. Le casque est composé entièrement de plastiques, certes de bonne qualité, mais qui rendent le tout un peu léger au vu du prix pratiqué (129,99€ au lancement). Les boutons présents sur les côtés (une molette pour régler la balance chat/jeu et une autre pour le volume) ne fonctionnent qu’en mode sans-fil puisque le câble jack comporte lui aussi une molette pour gérer le volume.

Les mousses englobent complètement les oreilles et isolent correctement du bruit. L’arceau, quant à lui, n’est rembourré que sur deux endroits et impacte négativement sur le confort d’utilisation. Il se fait vite ressentir, même lors de courtes sessions de jeu. L’autonomie tourne autour de 16 heures, ce qui la classe dans la moyenne des casques sans-fil pour consoles.

Dommage pour la finition, on aurait souhaité quelque chose d’un poil plus qualitatif, même si Victrix avait été transparent quant à ses intentions en voulant proposer un casque à la finition plus basique afin de se rattraper sur la qualité du son et du micro. Mais qu’en est-il en pratique ?

Après la pluie...

Telle une éclaircie après une averse, la partie sonore de ce Gambit Headset vient fort heureusement rehausser l’opinion qu’on avait jusqu’à présent de lui.

Le rendu demeure globalement très bon, les aigus et médiums sont correctement restitués. Les basses, même si elles manquent parfois de précision, sont bien présentes. Il en résulte un rendu chaleureux dont on n’a au final peu de chose à lui reprocher, surtout pour un casque de milieu de gamme. Ce constat ne s’applique malheureusement pas au micro-perche qui a tendance à accrocher un peu trop les aigus, le son devient sifflant et agressif. La perche se mettant en mode muet dès qu’on la relève, il sera préférable d’opter pour un micro externe en complément pour avoir un rendu moins criard…

Bilan

On a aimé :
  • Facile à mettre en place
  • Dolby Atmos offert et intégré au casque
  • Bonne qualité d’écoute
On n’a pas aimé :
  • Finition un peu cheap, entraînant un manque de confort
  • Câble d’alimentation en Micro USB
  • Micro tirant trop sur les aigus
Peut faire mieux

Finalement, ce Gambit Headset réussit son objectif, proposer un rendu sonore de qualité à un prix abordable, ce qui est peut-être le plus important. Malheureusement il en oublie son ergonomie au passage. Même si elle n’est pas catastrophique, on en aurait voulu plus. Ce constat s’applique également au micro qui a tendance à trop accrocher les aigus. On se consolera avec l’abonnement à vie au Dolby Atmos directement intégré au périphérique ainsi que le choix d’un design sobre et efficace.

Accueil > Tests > Tests matériel