Après Sony, Google et Nvidia sont aussi inquiets quant au rachat d’Activision par Microsoft

«Deux acteurs majeurs» le 13 janvier @ 09:012023-01-13T14:00:25+01:00" - 8 réaction(s)

Alors que la FTC disait il y a quelques jours n’avoir que peu d’échanges concrets avec Microsoft quant au rachat d’Activision, deux poids lourds du secteur rejoignent Sony pour faire part de leurs inquiétudes si le rachat était validé.

Le Cloud et le mobile en ligne de mire de Google et Nvidia

Jusqu’à aujourd’hui, Sony était le principal rival de Microsoft dans l’affaire qui se joue auprès de l’autorité de la concurrence aux États-Unis. Mais selon les sources de Bloomberg, Google et Nvidia font également partie des acteurs qui expriment des craintes quant au rachat.

Les deux sociétés affirmeraient qu’en s’offrant Activision Blizzard, Microsoft obtiendrait un avantage déloyal sur les marchés du cloud, des abonnements et des jeux mobiles. Selon une source, Nvidia ne serait pas expressément opposée à l’acquisition, mais aurait tout de même souligné l’importance de l’égalité d’accès aux jeux.

Voir Google tenter de freiner le rachat n’est pas vraiment une surprise quand on sait que Microsoft, avec Azure, est l’un des principaux leaders du Cloud dans le monde, au même titre que Google Cloud et Amazon Web Services.

Microsoft est aussi un concurrent sérieux à Nvidia qui, avec son offre GeForce Now, est également un acteur majeur du cloud gaming aujourd’hui, et qui offre une latence assez incroyablement basse pour jouer dans des conditions optimales. Miicrosoft n’a jamais caché que ce rachat visait aussi à toucher les marchés mobile et PC, Blizzard et King étant plutôt experts dans ces domaines.

Après Sony, ce sont donc deux autres acteurs majeurs de l’industrie qui devraient apporter des arguments parfaitement entendables au dossier de la FTC, et peut-être même davantage que ceux de PlayStation.

Aux dernières nouvelles, la CMA (UK) et la Commission Européenne examinent toujours le dossier pour donner leur verdict. Vous pouvez retrouver le calendrier des prochaines échéances dans notre dossier complet sur le rachat d’Activision par Microsoft. Si l’Europe et le Royaume-Uni valident et ne s’opposent pas au rachat, Microsoft pourrait tenter un passage en force et valider le rachat sans l’aval de la FTC, s’exposant ainsi à un possible procès au tribunal fédéral américain.

Activision Blizzard

Accueil > News

8 reactions

avatar

manb

13 jan 2023 @ 09:31

enfin des argument plus réaliste même ci je suis a 100% pour le rachat . après ca ne changera pas grand chose a leurs supériorité dans le cloud .pour les abonnement Pc et Xbox Game pass c est sur avoir call of duty va faire grimper les ventes et pas un peu , pour les jeux mobile je ne sais pas ci Activision et bien placer la de dans. a coter de sony qui a peur que xbox font comme eux des exclu mdr .google et nvidia leurs argument son plus justifiable no ?

Tuco

13 jan 2023 @ 09:43

Des tout petits concurrents qui n’auront pas les moyens de se défendre.:p Microsoft aurait dû la jouer plus fine et racheter les studios petit à petit au lieu de choper direct des gros éditeurs ça serait passer plus inaperçu et on aurait pas eu tout ce bordel à lire chaque semaine. Vivement que ça se termine.zzzzz

avatar

fatpunkslim

13 jan 2023 @ 10:02

Super, 2 concurrents qui se plaignent qu’ils risquent de perdre des parts de marché... Ben oui normal, personne veux partager le gâteau. Mais il s’agit pas ici de faire plaisir à certains concurrents mais de s’assurer que ce sera bénéfique pour le dynamisme de l’industrie et le consommateur.

Et le géant Google franchement, c’est une blague, ils ont foiré avec stadia, c’est pas la faute à Xbox, et puis les gars ont le monopole du search, le quasi monopole de la publicité mobile et desktop, ils veulent quoi encore ?

avatar

Draconnian

13 jan 2023 @ 10:34

J’irai pas jusqu’à dire que c’est ridicule, mais entendre google se plaindre après s’être viander à ce point là avec stadia, c’est rigolo. Et c’est surtout ironique, comme le dit fatpunkslim, la boîte est archi dominante sur beaucoup de marché. J’ai aussi hâte que sa se termine, en « bien où en mal »,qu’on passe enfin à autre chose.

avatar

Yubah

13 jan 2023 @ 11:05

C’est marrant de voir que les soi disant concurrents de Microsoft ne soient pas à la hauteur : Stadia, Amazon Games... Même Apple, ils se content des royalties car ils avaient fait un flop énorme avec la Pippin il y a fort longtemps. Microsoft aussi essaie encore de trouver son public après 2 décennies de jv et qu’au final, racheter les gros acteurs restent la seule solution viable pour eux...

avatar

PtitBiscuit

13 jan 2023 @ 11:31

C’est de la lâcheté... pour Google, leur problème n’est clairement pas qu’une histoire d’argent, ils sont incompétents dans le domaine. Pour NVidia, j’en sais rien mais ce n’est pas leur cœur de marché, leur inquiétude arrive un peu tôt dans leur business plan.

ilyon

13 jan 2023 @ 11:34

Google et NVIDIA, 2 boites dont j’exècre les pratiques anti-concurrentielles de ces 15 dernières années, viennent pleurnicher sur « un risque à la concurrence » ? C’est cocasse.

avatar

Halouf

13 jan 2023 @ 18:11

Je suis plié de rire là, ils veulent juste protéger leur business, ce n’est pas comme si Google & Nvidia proposaient un service de jeux Cloud ...