Le créateur de Ori dit pourquoi son prochain jeu n’est pas une exclusivité Xbox

«Au-delà de l’aspect financier» le 7 décembre 2021 @ 13:262021-12-07T13:47:53+01:00" - 0 réaction(s)

Thomas Mahler, le créateur de la série Ori et dirigeant de Moon Studios, est revenu sur les propos que Phil Spencer a tenus en parlant de Bungie ce week-end. Ce qui est sûr, c’est que Mahler ne pense pas que Bungie ait quitté Microsoft pour des raisons financières, mais aussi pour des raisons d’éthique et de valeurs que rejoint Thomas Mahler avec son studio.

L’exclusivité constructeur : contraire à l’ambition des studios

Pour Thomas Mahler, Bungie voulait faire de Halo sa licence phare, une plateforme accessible à tous, pour tous et partout, que ce soit sur Xbox, Playstation ou PC. C’est ce que le projet Destiny a finalement rendu possible pour Bungie en rassemblant tous les joueurs dans un univers multijoueur profond et vaste dans lequel tout le monde peut s’aventurer.

Microsoft n’aurait jamais accepté un tel pari avec Halo étant donné qu’il en est l’investisseur. Un gros constructeur ne financerait jamais un projet d’une telle ampleur pour ensuite le porter sur la plateforme concurrente et les raisons sont purement financières. Les exclusivités sont au centre des débats qui animent les joueurs de consoles et c’est un sujet qui divise les communautés de fans et attire ces derniers chez un constructeur ou chez un autre. Néanmoins, seuls les constructeurs profitent de cette guerre.

Paradoxalement, Microsoft met de plus en plus en avant son ouverture vers d’autres plateformes et cherche à briser certaines frontières dans l’industrie vidéoludique, notamment avec xCloud. Cependant, cette prise de position reste très timide et impossible tant que tous les constructeurs ne jouent pas le jeu du cross-platform étant donné que les jardins clos sont les plus rentables pour les constructeurs.

Moon Studios comprend que Bungie se rapproche de cette position

Après avoir évoqué cette prise de position, Thomas Mahler a finalement annoncé que Moon Studios allait travailler avec Private Division plutôt qu’avec Microsoft pour son prochain jeu. Leur souhait est de rendre les œuvres vidéoludiques aussi accessibles que possibles et le financement de Microsoft ne leur permettait pas de s’étendre sur PlayStation. Avec Private Division, les équipes de Moon Studios gardent la main sur leur jeu et sur sa distribution en adoptant une formule adaptée à leur valeur et à leurs convictions. Thomas Mahler explique notamment :

« Notre prochain jeu possède une vision grandiose dans laquelle nous voulons que tout le monde puisse jouer ensemble, sur tous les systèmes, une vision dans laquelle Moon Studios possède la propriété intellectuelle de son œuvre et où nous pouvons l’orienter dans la meilleure direction afin d’espérer rendre les joueurs heureux sans avoir à dire à certains d’entre eux qu’ils ne pourront pas y jouer pour des raisons d’exclusivité commerciale. »

Thomas Mahler pense que l’industrie vidéoludique doit briser ces barrières imposées pour faire avancer les choses pour les joueurs, pour les développeurs et pour l’avenir du jeu vidéo. Ce type d’ouverture rend les joueurs heureux et ne frustre pas une communauté qui ne pourra pas s’offrir la plateforme concurrente pour des raisons financières. Mahler prend le très bon exemple qu’est Minecraft avec son édition bedrock jouable entre joueurs Xbox, PlayStation, Nintendo, PC et même mobile.

L’ambition de Thomas Mahler et de Moon Studios est plus que louable à l’heure actuelle et on espère qu’ils arriveront à leurs fins à l’aide de Private Division pour proposer un projet de qualité et surtout accessible au plus grand nombre.

Ori and the Will of the Wisps

Accueil > News

Ori and the Will of the Wisps

PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Microsoft

Développeur : Moon Studios

Date de sortie : 11/03/2020

Prévu sur :

Xbox One