Test - Kinect Sports 2

«Sportif du dimanche» , - 1 réaction(s)

L’air de rien, malgré un concept simpliste et une sortie fin 2010, le premier Kinect Sports continue d’avoir sa place réservée dans le lecteur de la console. Bien que perfectible, il s’appuie sur un vrai sens de la convivialité et sur des épreuves fun dès que plusieurs personnes sont devant l’écran. Maintenant que Kinect est de mieux en mieux maîtrisé, c’est donc l’occasion de remettre le couvert avec une saison 2 qu’on espère voir capitaliser sur les qualités du premier en l’améliorant sensiblement.

Nouvelle fournée d’épreuves

Pour atteindre son objectif, la saison deux propose 6 nouveaux sports variés, bien que très typés US.

Baseball
Baseball

Pour chaque sport, on devra battre la console d’abord en amateur pour débloquer le niveau de difficulté suivant, jusqu’à affronter le niveau champion. On pourra aussi se mesurer à des défis, comme dans le premier, si ce n’est qu’ils sont cette fois plus que réduits (1 seul par sport, le total étant légèrement gonflé par des épreuves en téléchargement gratuit). Allez, petit tour d’horizon des épreuves proposées. Le football américain est une première déception (et oui, il y en aura d’autres !). Le jeu est uniquement axé sur l’attaque, avec une portion tactique minimaliste. En gros, on lance au bon moment, puis on court. Le rythme de jeu est aussi catastrophique qu’en vrai, avec des interruptions en permanence. A deux, c’est pire, le joueur qui défend n’ayant rien à faire si ce n’est d’attendre son tour…Épreuve à oublier.

Foot US
Foot US

Ce n’est pas tellement mieux pour le baseball. Si au moins celui-là propose un jeu à deux un peu meilleur, tout est beaucoup trop guidé pour avoir de l’intérêt. On lance ou on frappe, puis on court. Par contre, les lancers vers les bases après réception de la balle sont automatiques…Vraiment trop limité pour y passer plus que quelques parties. Les fléchettes, sport plus confidentiel et simpliste, relèvent heureusement le niveau. On arrive à bien viser, et il y a du suspense jusqu’au dernier lancer, ce qui donne des parties à plusieurs marrantes et acharnées. Le tennis est tout juste acceptable, permettant de s’amuser le temps de quelques parties, mais n’est qu’une démarque du ping-pong du premier jeu, avec un rythme moins soutenu. En gros, c’est moins bien ! On pose la raquette et on chausse les skis, sur trois parcours différents. Sans que cela soit très évolué (cela se résume à du slalom, on aurait pu imaginer des épreuves plus variées), il y a moyen de déjà plus s’y amuser. Ça va vite, c’est efficace et les duels entre joueurs sont tendus jusqu’à la ligne d’arrivée. Mention passable.

Le Golf, épreuve très sympa
Le Golf, épreuve très sympa

Heureusement, l’épreuve de golf relève nettement le niveau, sur un parcours de 9 trous. Derrière une interface simpliste se cache un jeu en fin de compte assez perfectionné qui permet de tester ses coups ou de choisir son club. On parvient avec un peu d’entraînement à bien doser ses coups pour aller chercher les birdies. A plusieurs, c’est également le jeu idéal, calme, et qui est à la fois (un peu) technique tout en restant très accessible.

Déficit de fun ?

Quand on liste tous les sports, le bilan n’est donc pas extraordinaire. Cela ne vient pas des sports sélectionnés, mais des choix qui ont été faits pour les traiter. Ce qui frappe, c’est que cette saison 2 n’arrive pas à retrouver ce qui faisait la force du premier jeu : un sens de la convivialité poussé quel que soit le sport. L’exemple du football américain est le plus symptomatique de cet échec : on aurait très bien pu intégrer l’esquive ou le placage, et le joueur qui défend aurait pu lui aussi avoir à courir pour bloquer son adversaire. Probablement que l’épreuve en serait sortie bien plus agréable à jouer.

Tennis
Tennis

A force de vouloir chercher la simplification, cette saison 2 limite l’intérêt des jeux proposés, et chaque partie ressemble comme deux gouttes d’eau à la précédente dans trop d’épreuves. Alors que ce jeu est naturellement conçu pour être joué à plusieurs, seule la moitié des épreuves s’y prête vraiment. Résultat, quand le jeu est lancé, les plus jeunes se tournent à chaque fois vers le ski et les fléchettes, les plus grands plébiscitant le golf. De plus, au cœur de chaque sport, cette saison 2 souffre de la même limite que le premier jeu, avec un contenu faiblard dont on a vite fait le tour. C’est le « trop peu » qui domine à chaque fois. Trop peu de variantes de règles pour les fléchettes, trop peu de parcours pour le golf, trop peu de pistes pour le ski…L’impression d’avoir une compilation de jeux XLA aura du mal à quitter le joueur. Pourtant il y a de réels progrès depuis le premier jeu, et ils se trouvent au niveau de la réalisation. L’interface est bien meilleure, plus simple d’accès. Visuellement, le titre a également bien évolué, avec des graphismes plus précis, plus jolis. L’animation sonore, elle, est même excellente, pleine de pêche ; des musiques entraînantes accompagnant chaque moment fort. Enfin, la qualité de la reconnaissance des mouvements est bien là, on arrive à faire facilement ce qu’on veut sans bugs. On n’en dira pas autant de la reconnaissance vocale, utilisée à minima, et qui peine à fonctionner correctement.

Bilan

On a aimé :
  • La réalisation plutôt bonne
  • Le golf
  • L’interface simple et pratique
On n’a pas aimé :
  • Des épreuves qui ne sont pas conviviales
  • Simplification exagérée
  • Contenu trop léger
Le temps de quelques soirées

Cette deuxième saison loupe le coche en ayant oublié en route ce qui a fait le succès du premier jeu auprès des joueurs : la convivialité avant tout. Si la réalisation est montée d’un cran, à force de trop vouloir simplifier les sports, une partie des épreuves proposées se retrouve dotée d’un gameplay tellement basique que la marge de progression est vite inexistante. Le résultat est sans appel, et seule la moitié du jeu est vraiment intéressante. On s’amusera réellement avec les sports les mieux illustrés, mais uniquement dans la limite du contenu, bien léger, proposé. Pour une éventuelle saison 3, il faudra mieux définir ses objectifs pour convaincre…

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Kinect

Kinect

Kinect sur Xbox One et Xbox 360 : jeux Kinect, prix et sortie des jeux.

Venez discuter sur le Forum Kinect

1 reactions

diez979

10 jui 2012 @ 11:45

En ce moment entre 10 et 15€ chez Game. Je pense qu’à ce prix là je vais passer à côté du contenu que moi même je considérai trop léger pour les 50€ demandés à l’époque.