Test - Bulletstorm

«Coup de pompe dans la tronche» , - 4 réaction(s)

Les jeux vidéo, c’est un loisir sain qui aide à l’épanouissement de l’enfant. Il affûte ses réflexes, focalise son attention, améliore sa coordination et peut même l’aider à développer des relations sociales à travers le jeu en ligne. Ouais. Mais c’est aussi un défouloir pour les grands, un loisir où on prend plaisir à faire n’importe quoi, où on peut laisser libre court à ses instincts les plus primaires et brutaux de la façon la plus basique au monde. Bref, un truc de bourrins. Pas de doutes, Bulletstorm fait partie de cette deuxième catégorie de jeux. Mieux, il l’assume à 100%.

Pas de chance…pour eux

Ca donne le ton
Ca donne le ton

Dans un jeu de ce genre, rien de tel que d’incarner un homme, un vrai. Bref, un bidasse de première classe, vaguement militaire, totalement mercenaire, sans le moindre scrupule.

C’est le cas de Gray, voguant dans l’espace avec son acolyte Ishi Sato, en quête de vengeance contre leur ancien maître. Pas de chance, la vengeance devra attendre, leur vaisseau s’écrasant sur la planète Stygia, une petite planète qui représente l’antithèse parfaite d’une destination touristique. Ici, tout n’est que villes détruites arpentées par des fous furieux dont le seul but dans la vie est de charcler tout ce qui passe à leur portée. Pire, tout ici invite à la mort. La flore est agressive, la quantité d’objets qui n’attendent que d’exploser et qui traînent dans le décor dépasse toutes les probabilités les plus farfelues, et l’environnement lui-même est une invitation à l’empalement, à l’électrocution où à la combustion pas vraiment spontanée.

On en vient à se demander comment il est possible qu’il reste encore des survivants sur cette planète, mais une chose est sûre, après le passage de Gray et de son copain, il y en aura nettement moins. Ce ne sont pas vraiment des gens avec qui il faut déconner, et les vilains vont vite l’apprendre à leurs dépens. Nos mercenaires ont un sens de la survie très aiguisé, et feront tout pour s’en sortir… Armé d’un fouet électromagnétique qui permet d’attraper et de lancer tout ce qui passe, de pétoires qui foutraient la trouille à Chuck Norris, et d’un art du coup dans la tronche Hulkiesque, Gray ne manque pas d’atouts pour abattre ses adversaires. Et surtout, il adore ça.

Dans Bulletstorm c
Dans Bulletstorm c'est l'éclate

Cette présentation du jeu vous a donné l’impression d’un concept crétin et violent cherchant à flatter les bas instincts ? Alors c’est qu’elle est bien rédigée, car c’est exactement ça. Ici, il n’est à aucun moment question de chercher une excuse ou un alibi : le but est de fournir le produit le plus bourrin possible, le plus énergique, le plus trépidant. Prière de laisser la civilisation (et son cerveau) au vestiaire.

Si Bulletstorm se prenait au sérieux, ce serait dramatique, mais comme on est à fond dans l’ultra, comme par miracle, tout cela fonctionne à merveille. Derrière ce qui peut sembler être un énième jeu de shoot se cache un concept incroyablement fun et politiquement incorrect. Tuer, oui, mais tuer avec style. Les mises à mort s’accompagnent de ralentis donnant l’occasion de tenter les enchaînements les plus audacieux. Lancer un adversaire en l’air, lui tirer dessus en plein vol, l’attirer au corps à corps pour le projeter d’un coup de pied de Titan, faire s’écrouler un plafond sur lui, l’envoyer dans tout ce qui peut être plus ou moins pointu…Les moyens de tuer sont légion, et plus on varie, plus on gagne de points. Histoire de souligner le côté ultra du concept, chaque mise à mort donne lieu à un message nommant le type de mort donnée, certains étant particulièrement amusants. Bref, aussi paradoxal que ça puisse sembler, tuer n’a jamais été aussi fun et drôle.

Bilan

On a aimé :
  • Du fun en barre
  • Un concept assumé à 100%
  • Bonne réalisation d’ensemble
  • Réussit à éviter la monotonie de la répétition
On n’a pas aimé :
  • Des bugs regrettables
  • Faible durée de vie
  • Les options en ligne très insuffisantes
Pandanslag

Je pense que vous l’aurez compris, Bulletstorm, c’est du fun politiquement incorrect, un délire de 7H d’action, un vrai kiff original, gore, marrant, et surtout 100% décomplexé. Rien que pour tout ça, ce jeu mérite d’être joué, car c’est une bouffée d’air frais (ou fétide, comme vous voulez) au milieu de ces suites sans imagination. Il y a bien des défauts qui nuisent au titre. Quelques petits soucis de bugs (ce qu’un patch pourra arranger), mais surtout l’étonnante absence d’une campagne en coopératif qui aurait pourtant été sans aucun doute plébiscitée. Dommage, Bulletstorm aurait pu accéder au rang de classique instantané. A la place, il est « seulement » excellent.

Xboxygen 4 sur 5, note basée sur 10 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton685.jpg?1390066488

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Bulletstorm

Bulletstorm

Genre : FPS

Éditeur : Electronic Arts

Développeur : People Can Fly

Date de sortie : 24/02/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Bulletstorm

4 reactions

Ezekiel.666

02 mar 2011 @ 20:27

J’ai bien kiffé aussi (je me suis bien marré sur le solo), mais en étant plus regardant sur le totalité, je me rend compte de pas mal de soucie.

Déjà, la durée de vie et plutôt a l’ouest, la rejouabilité (meme en mode Echo) est pas florichon, idem pour le multi (les maps trop petites).

Puis, le truc qui me soule vraiment, c’est les killshot !!! Ils sortent vraiment quand ils ont envie et pas forcement quand c’est l’effet recherché (sa nuis pas mal au mode Echo entre autre).

Mais bon, sa reste un bon jeu fun a faire, plus graphiquement, je trouve le coté Carte Postal/plein la gueule, plutôt sympa.

kereros

02 mar 2011 @ 20:29

Je l’ai finit en difficile et Oh mon dieu j’ai rougie de plaisir en enchainant les skilshots tous plus tordu les un des autres. Mais je conseil de jouer entre amis se faire une petite soirée bulletstorm chez soi c’est ce que j’ai fait et c’est la qu’on regrette pas les 60 euros ^^

Raster

02 mar 2011 @ 21:39

Pour ma part, 4 étoiles, je rejoins les avis du test. (comme les + du jeu et les -) J’ai terminé le jeu solo 2 fois, difficile et très difficile avec la recherche des newsbots, electromouches et skillshots. Il se rejoue très bien, faut juste chercher de nouvelle chose à faire en terme de skillshot. D’ailleurs, suivant le mode de difficulté solo, les prix des armes et options sont beaucoup plus salés. Le mode echo bouclé aussi, toutes les étoiles, un peu trop facile, à mon goût. Le multijoueur, je n’y ai pas passé assez de temps, mais juste constaté que 2 ou 3 modes en plus seraient les bienvenus, c’est net. Je regrette aussi le mode coop pour la campagne ... et je ne pense pas m’attarder sur ce multi. Je vais sûrement le revendre cette semaine pour FightNight5B-)

john195

02 mar 2011 @ 21:40

Positif :
>> Beaucoup d’action
>> Le lasso
>> Les personnage vraiment bien fait
>> Sa rappelle un peu GOW
>> ...

Négatif :
>> Des beug énorme
>> Le jeu trop cour
>> La navigation sous la maps
>> Beug avec les armes
>> ...