Preview - On a enfin joué à la campagne de Halo 5 Guardians

«Il me faut une arme» le 23 septembre 2015 @ 09:002017-11-22T14:04:10+01:00" - 16 réaction(s)

halo-5-guardians-75.jpg

Il y a des frissons dans le dos qui ne laissent aucun doute sur nos impressions, et ce frisson là m’a parcouru le corps de haut en bas lors des premières notes du mythique thème de Halo, accompagnant cette sublime cinématique dans l’espace en compagnie de la Blue Team. Car même si les pères Martin et Michael ne sont plus aux commandes de la musique de Halo depuis sa reprise par 343 Industries, leur héritage semble ici perdurer dans ce cinquième volet. On est là pour casser du Covenant, ou je ne suis pas Oncle Dragou !

A voir aussi : Halo 5 Guardians : nos vidéos inédites de la campagne

Blue Team

Le Banshee dispose désormais d
Le Banshee dispose désormais d'un bouclier bien pratique

Cette première preview se concentrera sur la campagne, nous traiterons du mode Arena et Warzone un peu plus tard. Deux missions sont ici proposées, la numéro 2 dont vous avez pu voir les images dans la base secrète de l’Oni. Et la numéro 10, un peu similaire à ce qui avait été présenté il y a quelques jours sur la planète natale des Elites : Sanghelios. Ces deux missions étaient jouables dans leur intégralité et dévoilaient déjà pas mal de nouveaux éléments. La première chose qui fait du bien, c’est la taille des niveaux présentés. Ceux-ci sont vastes, avec un level design aux petits oignons qui autorise différentes approches pour affronter les Covenants, même dans les environnements intérieurs de la mission 2. L’ambiance de cette station orbitale oscillait entre le gigantisme des hangars éclairés, la claustrophobie des couloirs sombres et les jeux de lumière des salles de machines. Un gros travail a été fourni sur les couleurs, les ombres et les reflets. Mais le plus impressionnant reste la finesse et la fluidité de l’action. Car même si certaines textures se révèlent simplistes (voire parfois floues), l’ensemble donne une beauté toute particulière au titre. Halo 4 était déjà magnifique, ce Halo 5 confirme le talent des artistes de 343i.

Enemy Lines

C
C'est pas la taille qui compte !

Changement d’ambiance dans la mission 10, où les tons bleutés de la station orbitale laissent leur place à l’orange des falaises de Sanghelios. On est cette fois dans l’armure du Spartan Locke aux commandes de la Team Osiris. Les zones à visiter sont encore plus vastes que dans la mission 2 avec énormément de grottes, corniches et structures à exploiter. C’est aussi ici que nous rencontrons pour la première fois les nouveaux Prométhéens très différents de Halo 4. Ces derniers sont désormais plus vifs et demandent une mobilité constante pour pouvoir en venir à bout. Un nouveau véhicule Forerunner est d’ailleurs utilisable dans cette mission. Similaire au Hornet, celui-ci se manie un peu comme un hélicoptère avec la possibilité de réaliser des esquives en appuyant sur LT. La lourdeur de ses déplacements est compensée par ses esquives et sa puissance de feu plus qu’honorable, puisqu’il utilise à la fois une mitrailleuse lourde et des missiles à tête chercheuse. La mission se termine dans un bâtiment Forerunner similaire à ce qu’on pouvait trouver dans Halo 4.

Les sensations reviennent

John pourra compter sur les siens
John pourra compter sur les siens

Je dois l’avouer, j’attendais cet épisode au tournant, car n’ayant que moyennement apprécié Halo 4. Je peux maintenant le dire librement : cette présentation de la campagne de Halo 5 m’a conquis. Le level design qui faisait cruellement défaut au précédent volet semble ici totalement maîtrisé. Les zones sont variées, vastes, et proposent un gros potentiel de rejouabilité. Les qualités visuelles de Halo 4 sont restées, le jeu en devient magnifique et profite en plus d’un frame rate à 60 fps constant. D’ailleurs, l’ajustement dynamique de la résolution passe totalement inaperçu dans le feu de l’action et le jeu reste toujours aussi fin et agréable à l’œil. Les différents mouvements spéciaux s’occupent de donner un dynamisme supplémentaire au gameplay et le sprint devient ici illimité. Cerise sur le pompon, les Grognards et les Élites profitent enfin d’un doublage intégral redonnant au jeu tout son humour si particulier durant les affrontements, sans parler des punchlines balancées çà et là par nos équipiers (mention spéciale à Buck). L’intelligence artificielle est fidèle à elle même : imprévisible et furieusement réactive. Je ne peux malheureusement pas en dire autant des équipiers, car même si leurs placements sont souvent calés en fonction des vôtres, leur passivité face à certains ennemis laisse parfois de marbre. Il faudrait voir si leur niveau dépend de la difficulté choisie (je joue ici en “normal”).

Halo 5 Guardians possède de bonnes cartes en mains avec cet aperçu enthousiasmant de sa campagne. L’esprit de la série semble très bien conservé tout en ajoutant de nouvelles choses rafraîchissantes comme les mouvements spéciaux et la gestion d’escouade. Rendez-vous bientôt pour de nouvelles impressions, sur le multijoueurs cette fois.

Voila ce qui arrive à un Hunter quand on vient de tuer son pote Highway to Hell
Halo 5 Guardians

Accueil > News

Halo 5 Guardians

Halo 5 Guardians
PEGI 0

Genre : FPS

Éditeur : Microsoft

Développeur : 343 Industries

Date de sortie : 27/10/2015

Prévu sur :

Xbox One

Venez discuter sur le Forum Halo 5 Guardians

16 reactions

bastoune

23 sep 2015 @ 09:21

Il y a des frissons dans le dos qui ne laissent aucun doute sur nos impressions, et ce frisson là m’a parcouru le corps de haut en bas lors des premières notes du mythique thème de Halo

B-)

LaFabrique

23 sep 2015 @ 09:56

je suis toujours pas emballe. j’attends beaucoup du multijoueur. ca sonne toujours halo 4 bis. Je vais attendre jusqu’à la sortie du jeu, et attendre les retours du multi, histoire que ca ne finisse pas en fiasco a la HMCC ! Je croise aussi les doigts, pour que la campagne solo ne soit pas aussi chiante que le 4.

bastoune

23 sep 2015 @ 10:07

Je croise aussi les doigts, pour que la campagne solo ne soit pas aussi chiante que le 4.

Allez un peu d’espoir ;) :

Je dois l’avouer, j’attendais cet épisode au tournant, car n’ayant que moyennement apprécié Halo 4. Je peux maintenant le dire librement : cette présentation de la campagne de Halo 5 m’a conquis.

LaFabrique

23 sep 2015 @ 10:36

@bastoune :

humm oui, mais j’attends ca sur toute la durée de la campagne. Je l’attends au tournant ce Halo 5.

avatar

bangy78

23 sep 2015 @ 11:57

LaFabrique j’ai l’impression que des que c’est une exclu, tu es jamais emballé, une idée peut-être.

Sinon il donne grave envie ce Halo, en plus la bêta et son gameplay, j’ai adoré cette modernisation, j’ai hâte d’y être

LaFabrique

23 sep 2015 @ 12:05

@bangy78 peut être parce que ca ne m’emballe plus que ca. Et puis j’ai tjs le traumatisme HMCC qui est toujours la !! Encore en travers de la gorge.

Malheureusement, c’est peut etre aussi que les exclues sur one, ne me font pas rêver. Je suis beaucoup plus attire par les jeux japonais en générale. (les jeux vanillaware, dragon’s crown, muramasa, dangonronpa, Persona, disgaea,hatsumi, yakusa, etc.) c’est que sur One c’est assez difficile de trouver ce genre de jeux. Mais bon, je m’éclate quand même dessus malgré tout. La One fait balance.

« L’exclue » que j’attends le plus est Tomb raider. Day one

benderbigscore

23 sep 2015 @ 12:36

Lafabrique, pour HMCC, je te comprend mais ils ne feront certainement plus les mêmes erreurs. Pour les exclus one, tout dépend des goûts évidemment. Perso je préfère les exclus Microsoft car la plupart proposent de la coop et ou du multi, chose qu on a plus rarement chez Sony.

lacrasse

23 sep 2015 @ 12:46

ça va etre du lourd ... et je pense pas,qu’il y aura les memes soucis que pour hmcc,parce que cette fois 343 est pas juste là pour supervisé le bazar .. ce qui a été le problème de hmcc donné ici et là à plusieurs sutdios et recollé les morceaux et ça a merdé .......

LaFabrique

23 sep 2015 @ 12:47

@benderbigscore

bin justement, j’attends la sortie du jeu et les avis par la suite, parce qu’ on sait tous comment finissent les jeux, qui sortent day one production AAA. Pas fini pour la majorité d’entre eux. HMCC en tète. Le jeu est toujours pas fonctionnel a 100% après bientôt un an, pire que Assasin’s creed.

Donc je me méfie, et j’attendrais un peu pour voir.

lacrasse

23 sep 2015 @ 12:48

ça va et faut que se soit du lourd,c’est le seul que je vais prendre en gros fps en cette fin d’année,j’ai annulé bo3,et battlefront ..on verra plus tard pour ceux là ......

12