Test - Knight Squad 2 – les 8 chevaliers castagneurs

«Le même en plus riche» , - 0 réaction(s)

Chainsawesome Games est de retour cinq ans après la sortie de Knight Squad pour proposer une suite à son jeu multijoueur. Fondamentalement, le principe de Knight Squad 2 n’a pas changé, mais les développeurs en ont profité pour ajouter du contenu et réaliser un lifting graphique.

La recette gagnante avec davantage de contenu

Knight Squad 2 reprend ainsi la recette qui a fait le succès du premier opus, à savoir un jeu multijoueur en arène où jusqu’à 8 joueurs peuvent s’affronter dans des modes de jeu divers et variés. Les joueurs de Knight Squad retrouveront assez rapidement leurs marques et les autres n’auront pas de problème à prendre en main cette suite tout autant accessible. Il n’est pas question ici de se lancer dans une aventure seul ni dans un mode histoire puisqu’il s’agit bien d’aller se castagner dans des arènes en vue du dessus. Certains modes de jeux sont disponibles en chacun pour soi pendant que d’autres nécessitent de former des équipes, mais tous disposent de leurs propres spécificités.

On retrouve ainsi certains modes bien connus tels que le Football, Gladiateur, la capture de drapeau ou encore le mastodonte, mais d’autres font leur apparition également, avec des variantes possibles. Un mode propose par exemple de pousser un chariot au milieu de la carte jusque dans le camp adverse pour le faire exploser. Seuls les joueurs proches du chariot peuvent le faire avancer, ce qui oblige chaque équipe à se coordonner pour faire avancer celui-ci tout en éliminant les ennemis. Un mode course a également été ajouté, tout comme celui de la peinture qui demande aux joueurs de colorer le maximum de cases à l’écran avec la couleur de son équipe, sachant que l’on peut évidemment passer par-dessus les cases déjà colorées par les adversaires. Au total, treize modes de jeu sont disponibles dans Knight Squad 2.

Plus de personnalisation que jamais

Sans révolutionner le jeu, l’ajout de ces nouveaux modes reste bienvenu, d’autant plus que des variantes sont maintenant disponibles pour pimenter davantage les parties. Il est ainsi possible de rendre le sol légèrement glissant, ou de faire en sorte que les adversaires éliminés finissent par exploser à l’écran.

La principale nouveauté qui influe directement sur le gameplay de ce Knight Squad 2 réside dans la possibilité de bloquer les attaques des adversaires. En mode gladiateur, où le but est de rester dans une zone définie pour marquer des points, cette possibilité devient un atout imparable lorsqu’on arrive à se placer dans un coin et nous rend presque invincible si l’on arrive à bien se placer. Bien que la possibilité de bloquer reste très utile, elle peut s’avérer déconcertante pour les habitués du premier Knight Squad et reste heureusement désactivable à tout moment lors de la personnalisation des parties. En plus de la difficulté des bots, il est aussi possible de choisir un objet de départ pour tous les joueurs. Il peut aussi bien s’agir du nouveau bazooka que de mines à poser.

Ces deux nouvelles armes font également partie des nouveautés de cet épisode. L’épée, le laser ou encore le boomerang sont toujours de la partie également, mais sont cette fois-ci complétées par quelques nouveautés. Comme dans le précédent opus , chaque arme peut être améliorée à un niveau supérieur si on la ramasse de nouveau sur le sol, ce qui confère toujours un avantage certain lorsque l’on dispose d’un bazooka à têtes chercheuses, ou d’un arc qui tire trois flèches puissantes à la fois.

Le choix des variantes couplé à celui des modificateurs d’armes et objets de départ font que les parties de Knight Squad 2 peuvent désormais être plus personnalisées que jamais. On enchaîne les parties assez facilement en se prenant au jeu et s’il fallait regretter un point par rapport au premier opus, c’est que le nouveau design en 3D rend parfois les actions à l’écran plus difficiles à cerner qu’avant. Lorsque des objets multicolores sont lancés de part et d’autre de l’arène avec huit joueurs qui s’affrontent en chacun pour soi, l’action peut alors paraître confuse, avec un gameplay finalement un peu plus brouillon que dans le premier jeu.

Test réalisé sur Xbox Series X.

Bilan

On a aimé :
  • Jusqu’à 8 joueurs en local comme en ligne
  • Gameplay toujours aussi accessible
  • Certains nouveaux modes et armes bienvenus
  • Les parties customisables
On n’a pas aimé :
  • Finalement peu de réelles nouveautés par rapport à Knight Squad
  • Un nouveau design 3D rendant l’action plus confuse
Le minimum pour une suite, mais on s’amuse toujours

On pourrait qualifier Knight Squad 2 de suite assez minimaliste pour ceux qui ont déjà retourné le premier dans tous les sens avec leurs amis. Mais le plaisir de jouer reste bien là, et ceux qui découvrent ce jeu multijoueur pour la première fois devraient apprécier de pouvoir lancer des parties rapides et efficaces dans leur canapé ou en ligne. Après tout, peu de jeux proposent aujourd’hui des parties jusqu’à 8 joueurs aussi facilement accessibles.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Knight Squad 2

Genre : Action/Beat them up

Editeur : Chainsawesome Games

Développeur : Chainsawesome Games

Date de sortie : 14/04/2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows