Pour 75% des développeurs, le harcèlement par les joueurs est un problème « sérieux »

«Un problème qui persiste» le 20 janvier @ 12:142023-01-20T12:15:04+01:00" - 2 réaction(s)

Dans la société et notamment dans les secteurs qui entourent le jeu vidéo, les problématiques de harcèlement et de comportements sont encore très présentes et font partie des préoccupations de beaucoup de développeurs en 2023, et notamment à leur encontre.

Des développeurs devenus victimes de harcèlement de la part des joueurs

C’est par le biais d’un sondage organisé à l’occasion de la Game Developers Conference que 2 300 développeurs du monde entier ont été interrogés. Le but de cette enquête relayée par Axios était de faire un point sur les problèmes de harcèlement et de comportements toxiques dans l’industrie.

Les résultats pointent tous dans la même direction puisque sur ces développeurs interrogés, 75% d’entre eux considèrent ces problèmes comme « sérieux », voire « très sérieux ». 40% d’entre eux ont également révélé avoir déjà été victimes de harcèlement de la part d’un joueur ou avoir vu quelqu’un de leur équipe en être victime.

Nous découvrons également que 91 % des personnes interrogées voient le harcèlement et la toxicité comme un problème, tandis que 5% n’en sont pas sûrs et que 4% pensent que cela n’est pas un problème.

Sur cette enquête, une grande majorité des personnes ayant déclaré avoir été victimes ou témoins de harcèlement travaillent dans la gestion de la communauté, le marketing ou les relations publiques. Cela parait « logique » étant donné que ces postes impliquent une relation entre les joueurs et les développeurs. Quant aux profils sensibles à ces problématiques, l’enquête nous révèle que les femmes, les personnes non binaires et les membres de la communauté LGBTQ+ étaient plus susceptibles de dire qu’ils avaient été victimes ou témoins de harcèlement que les hommes.

Pour finir, l’enquête menée à l’occasion de la GDC a posé une dernière question centrée sur les actions des entreprises de jeu vidéo. Selon 68% des personnes interrogées, leurs entreprises ont traité les problèmes de harcèlement dont elles avaient été victimes ou témoins, 20% ont répondu négativement tandis que 11 % étaient incertains. Quelques participants interrogés ont évoqué des solutions et des actions à envisager pour agir concrètement face aux comportements toxiques et au harcèlement.

« Je pense que fixer des limites clairement et publiquement, ainsi que faire appel à la communauté elle-même pour aider peut être efficace. Les grandes entreprises semblent craindre que leurs joueurs toxiques constituent leur fanbase sans se rendre compte qu’ils ont un impact sur un nombre bien plus important de leur fanbase réelle. »

La réponse d’un gestionnaire de communauté interrogé porte à croire que cela fait réellement partie du quotidien pour ces employés et qu’il faudrait avant tout établir des limites plus claires.

"Je suis un gestionnaire de communauté, donc cela fait partie du travail, malheureusement ... Nous devons reconnaître ce comportement quand il se produit, l’appeler, et établir des attentes que nous n’allons pas permettre.

Nous devons également cesser d’inviter la communauté à faire partie de la famille. Vous faites partie de la conversation, vous avez le droit d’offrir une opinion, mais vous n’avez pas le droit d’exiger que tout se passe comme vous le souhaitez."

Une enquête intéressante qui nous confirme surtout que les comportements toxiques, excessifs et le harcèlement sont loin d’avoir été éradiqués dans l’univers du jeu vidéo et surtout vis-à-vis des créateurs et autres modérateurs.

Avatars

Accueil > News

Avatars

Editeur : Microsoft

Développeur : Rare

Date de sortie : 19/11/2008

2 reactions

avatar

Svarta

20 jan 2023 @ 12:45

Le résultat de la politique de l’enfant roi que l’on n’a plus le droit de sanctionner. Ça plus les réseaux sociaux qui mettent en lumière les travers les plus abjects de l’humanité, on en vient à cette situation.

avatar

PtitBiscuit

20 jan 2023 @ 12:47

Snif ! Ce qui est sûr, c’est que c’est pas demain la veille que la communauté des joueurs aura une bonne image ; on ne le mérite pas !