Mise à jour de SABLE : l’exclu Xbox dévoile ses correctifs (saccades, couleurs, FOV...)

«Le patch note» le 9 octobre @ 14:012021-10-09T14:00:47+02:00" - 1 réaction(s)

Sortie le 23 septembre dernier, l’exclusivité Xbox Sable reçoit aujourd’hui une nouvelle mise à jour. Sujet à quelques pépins technique, le titre qui s’était notamment démarqué par sa direction artistique lors de son annonce devrait désormais offrir une meilleure lisibilité ainsi que de meilleures performances.

Cette mise à jour est à télécharger dès maintenant. Rappelons que le jeu est quant à lui jouable pour les membres Xbox Game Pass.

Détail de la mise à jour

  • Amélioration des saccades et des chutes d’images (frame drops)
  • Corrections de bugs
  • Correction d’un problème où certains joueurs ne pouvaient pas choisir les palettes de couleurs dans le menu de personnalisation de la moto.
  • Correction d’un problème où Sable pouvait entrer dans Atomic Heart et rester bloquée à l’intérieur.
  • Correction d’un problème où les joueurs pouvaient interrompre la séquence de la quête ’Heartbreak in the City’, ce qui entraînait une perte de mouvement pour Sable
  • Correction d’un problème où la skybox clignotait au crépuscule et à l’aube.
  • Corrections de l’IA des PNJ
  • Ajout de paramètres d’accessibilité visuelle : curseur de FOV, texte, mode de couleur haute visibilité.
Sable

Accueil > News

Sable

PEGI 0

Genre : Action

Éditeur : Raw Fury

Développeur : Shedworks

Date de sortie : 23 septembre 2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, PC Windows

1 reactions

avatar

Banania

09 oct 2021 @ 15:11

Je vais le réinstaller car Day One, ce jeu était injouable. Ce n’est pourtant pas compliqué de reporter de 15 jours afin de sortir un jeu () « clean ». Bugé, disposant d’un framerate totalement à la ramasse et en BONUS : 100% en anglais. :(
Ce n’est pas comme si il y avait 150000 lignes dans ce jeu ! Il ne va pas attirer les foules par chez nous et a déjà raté sa chance de faire une première bonne impression je pense. Mais donnons-en lui une seconde… on ne sait jamais, sur un malentendu…