Test - Shift 2 Unleashed

«Sous la visière» , - 13 réaction(s)

Depuis quelques années maintenant, quand on parle simulation de bagnoles, deux noms viennent immédiatement à l’esprit : Gran Turismo et Forza Motorsport. Le défi de Shift 2, d’après les multiples déclarations de ses auteurs, est rien de moins que de se faire une place entre ces deux là. Étant donné le standard de qualité très élevé des franchises en place, il y a du boulot, mais Shift 2 se présente avec quelques atouts…

Au cœur de la course

L’acura NSX

L’angle d’attaque de cette jeune série est évident dès le départ : l’immersion à tout prix. Le but du jeu est de se sentir à la place du pilote, et de mener sa carrière jusqu’au Saint Graal du jeu : les épreuves GT1 et leurs voitures surpuissantes ! Pour cela, il faudra frayer son chemin à travers de nombreuses compétitions pendant lesquelles on gagnera des points d’expérience en remportant les courses (mais aussi en gardant sa position, en doublant, ou en réalisant divers objectifs), et de l’argent pour améliorer ses voitures et en acheter de nouvelles. Si on gagne vite des niveaux, la progression est bien difficile, le prix des voitures ou des améliorations étant prohibitif (même si on peut tout acheter avec du vrai argent non virtuel…). Ce sera donc une longue bataille contre des adversaires souvent mieux équipés et sans pitié. Le nombre de circuits est conséquent, avec les classiques de ce genre de jeu qu’on connaît par cœur mais dont on ne voudrait pas se passer (Laguna Seca, Nürburgring, Suzuka…), mais aussi avec des circuits qu’on n’a pas l’habitude de voir, et même des tracés créés pour l’occasion et agréables à pratiquer. Une belle panoplie offrant des plaisirs de conduite variés.

L’oeil de la Viper

Pourtant, malgré cette profusion apparente, le mode carrière ronronne en donnant l’impression de nous proposer trop souvent les mêmes tracés. Ce n’est pas le seul jeu qui donne cette impression, les classiques cités dans l’introduction ne s’en tirant pas mieux, mais cela reste une petite déception qu’un nouveau titre n’ait toujours pas corrigé le tir. S’il y a bien des tentatives pour rompre la monotonie, avec des objectifs bonus par exemple, l’habillage reste bien austère et est peu attrayant. Cela étant, rien de scandaleux là-dedans, il y a tout de même beaucoup de contenu, que ce soit pour les pistes ou pour les véhicules avec un garage bien rempli par 90 véhicules. Les voitures habituelles répondent présent, et on peut en croiser qu’on a moins l’habitude de voir. Gros contenu également au niveau des pièces détachées disponibles, qui permettent de customiser à loisir ses voitures, à condition de passer le cap d’une présentation à nouveau austère et peu attrayante. Vraiment dommage qu’il y ait ce déficit d’habillage, qui ne donne pas envie de profiter de toute la richesse, pourtant bien là, du jeu. Cela étant, ce n’est pas le point fort majeur du titre…

Bilan

On a aimé :
  • Un gros contenu varié
  • Des circuits originaux
  • L’immersion dans la peau du pilote
  • La modélisation des circuits
  • L’Autolog et le jeu en ligne
On n’a pas aimé :
  • Modélisation des voitures perfectible
  • Pas évident à dompter pour être apprécié
  • L’IA inconsciente
Shift se rapproche

Alors, où en est Shift dans sa quête pour taquiner les cadors ? Pas à leur niveau, assurément. Il manque encore trop d’éléments pour qu’on ait là un incontournable. L’habillage timide, une modélisation des voitures qui pourrait être meilleure, un gameplay qui s’est affiné mais qui ne s’est pas encore véritablement trouvé, et surtout une IA très mauvaise nuisant à l’ensemble…Voilà qui fait beaucoup pour un seul jeu. Toutefois, Shift 2 a l’intelligence de ne pas entrer en confrontation directe avec GT ou Forza, en proposant quelque chose qui lui est propre. Cette volonté d’immerger le joueur dans la course est une vraie réussite, et donne des sensations que ne procurent pas les autres. Ajouté à un jeu en ligne satisfaisant et à un contenu conséquent, cela donne un titre qui mérite largement de retenir notre attention. On peut aimer ou ne pas aimer Shift 2, mais il mérite clairement d’être essayé, et il se présente comme un très bon complément aux deux autres titres phares des consoles. Une base propre solide qui pourrait lui permettre de les rejoindre pour peu que les quelques défauts observés soient corrigés pour le prochain jeu de la série.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Shift 2 Unleashed

Genre : Courses

Editeur : Electronic Arts

Développeur : Slightly Mad Studios

Date de sortie : 31/03/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Shift 2 Unleashed

13 reactions

Billou

Rédaction

13 avr 2011 @ 18:40

« L’œil de la Viper »

Alors là, moi je dis chapeau ! :-))

Sinon ceux qui sont sur le forum connaissent mon avis sur le jeu, je n’ai pas du tout accroché, loin de là. Je n’aime ni l’ambiance bling bling « les pilotes c’est trop des boss tavu », graphiquement sur PC c’est du grand n’importe quoi avec une optimisation aux fraises (les voitures ont des vitres en plastique), la vue casque me file la migraine et la difficulté est hyper mal dosée (on passe son temps à finir dernier pendant les -au moins- 2 premières heures de courses). Du grand nawak.

Grosse déception (mis à part le fait de porter le regard dans les virages, seul truc bien que j’ai trouvé dans ce jeu).

Ezekiel.666

13 avr 2011 @ 18:51

Billou a tout dit !!!! Ce jeux a finie par me sortir par les yeux, avec son IA de mer** et ultra agressive (aime ce prendre l’IA en plein virage . . .), graphiquement moyen (sur PC optimisation faite par un manchot aveugle).

Sans compter sur le mode course qui pue.

Bref, je reste sur Forza3.

Billou

Rédaction

13 avr 2011 @ 18:54

J’ai oublié de parler aussi des conseils superbement utiles du jeu : « Essayez de ne pas terminer dernier »… Ok.

Et l’autre gars qui cause tout le temps me saoule, j’ai l’impression d’être dans un machin genre NFS « Jacky Tuning Show » Underground (le look tuning nordiste des bagnoles de route n’aide pas).

Bref j’arrête là sinon je vais finir par passer pour un aigri, mais c’est vraiment la première fois que je suis aussi déçu par un jeu, pourtant je suis bon public.

nono

13 avr 2011 @ 19:16

c’est marrant moi j’ai vraiment accroché.la vue casque est juste terrible et les graphismes vraiment tape a l’oeil.mais c’est vrai l’IA nous joue vraiment des sales tours des fois(etre en tete pendant 3 tours et ce faire doubler au dernier virage)les boules !!mais mis a part détail c’est de la bombe baby !!!

FREL0N

13 avr 2011 @ 20:27

Moi j’aime bien même si l’IA est navrante, le reste me satisfait. Ce qui fait plaisir dans le jeu :
>> les nombreux nouveaux circuits (par rapport aux autres jeux de course)
>> le son des voitures
>> la conduite vraiment sympa, surtout pour les grosses cylindrées maitrisables sans assistances contrairement à Forza

Les bémols :
>> l’IA
>> la personnalisation des sessions live trop limitée
>> le type qui blablate ben c’est simple, je lui ai coupé la voix

Bref se jeu pour moi est une bonne alternative à un excellent Forza 3 qui malheureusement est bien trop limité niveau circuit... De toute façon, ces deux jeux sont à aborder de façon totalement différente.

avatar

wolfdriver777

13 avr 2011 @ 21:07

Bien moi je suis absolument pas d’accord avec Billou .... le jeu est pas super dur et d’ailleurs au départ je le trouvais trop simple ... certes j’avoue être plutôt « bon » sur ce type de jeu mais bon il faut vraiment attendre de débloquer les grosses catégorie pour commencer à avoir enfin un challenge digne de ce nom ( en tout cas c’est largement mieux que FM3 sur ce point comme sur tant d’autres ! ).

Ensuite j’adore la physique a la FM3 mais le tout revue et corrigé à la Shift 2 ! Enfin de la vrai courses et pilotage SPORTIF !!! FM3 que j’adore pourtant je le trouve quand même bien trop mou pour être crédible ... la au moins l’impression de vitesse, l’aspect sonore et la jouabilité et juste super bien rendu ! Pour moi c’est au dessus de FM3, pareille pour le profile de chaque véhicules, on ressent bien plus de différences suivant les marques que dans FM3 ou chaques voitures à trop tendance à se ressembler les unes au autres ... bref ! Moi j’adore en tout les cas !

Le jeu est varié, d’une très bonne durée de vie et doté d’une excellente rejouabilité, autolog réussi la ou Turn10 a échoué niveau communautaire avec son pass VIP bidon sur FM3, les courses de nuits apportent beaucoup, beaucoup d’épreuves et de circuits qu’on voit peu ou jamais ailleurs, une difficulté bien dosé qui monte progressivement ( même si à mon niveau on préférera jouer en Difficile ! ), des circuits comme le Nordscheilfe super dur mais tellement géniale d’arriver enfin premier après plusieurs séance d’entrainement ! Comme quoi on y arrive en s’entrainant !

Des courses de GT3 et GT1 juste ENORME et largement plus réussi que dans FM3 la encore ... en gros je trouve le jeu réussi sur tout les points et je n’aurais aucun défaut à lui reprocher ... mais pour la forme je dirais que c’est chiant de repartir après une colision ! Vraiment histoire de dire ou bien que les départs dans les circuits en Ville sont parfois pénible à cause de l’IA assez violente ! Mais l’IA reste très bon car aggressive et sera toujours moins stupide que les vrai joueurs rencontré sur le Live ... hélas.

Bref avant mon jeu de pilotage ultime était FM3 ( bien que sur pas mal de point je préféré le 2 ) maintenant c’est indéniablement Shift 2 tant il est meilleur à mes yeux sur pas mal de point. Après techniquement il est peut être pas toujours parfait mais ça reste quand même très bon sur 360, très fluide et le 30 image seconde donne vraiment son identité au jeu. Si vous voulez un jeu de pilotage pointu, varié et fun a la fois, SHIFT 2 je vous le recommande. Pour moi la note c’est 5/5 ou 18/20 si je devais la dire sur 20 !

Sanju

Rédaction

14 avr 2011 @ 00:23

C’est intéressant de voir comment le jeu peut diviser, merci pour tous vos debriefs argumentés !

Billou

Rédaction

14 avr 2011 @ 01:21

Wolf, t’es trop enthousiaste pour être objectif :-P

Tous les pros de simu que j’ai pu croiser disent tous que la physique de Shift 2 n’est pas aussi irréprochable que tu le dis.

Et tu as beau dire que tu es bon aux jeux de bagnoles, moi aussi je me démerde plutôt pas mal mais pourtant je le dis et je l’affirme, la difficulté est complètement mal dosée quand on commence le jeu. Ils ont fait n’importe quoi en ne proposant pas des courses avec des voitures « stock », ça va casser la motivation de pas mal de monde de passer son temps à finir dernier pendant les premières heures de jeu.

La preuve, ça plus les autres trucs aberrant que j’ai rencontré, ça m’a juste donné qu’une seule envie : me barrer vite fait. Ce que j’ai fait quand je me suis rendu compte qu’il me faudrait des heures pour espérer booster ma bagnole un minimum. Et pourtant mis à part les problèmes graphiques, ça avait bien commencé avec la première épreuve quand on pilote la GT-R (ou la 370Z je ne me souviens plus) pour définir la difficulté, c’était assez amusant.

Autre truc que j’ai trouvé bien chiant, en vue intérieur, on ne voit rien de la piste. La vue est placée trop bas pour y voir quelque chose, ça donne une sensation vraiment bizarre. Et les bidules sur la piste qui ressemblent à des cailloux qui pop-up d’un coup, pour casser l’ambiance y’a pas mieux.

Ah et un autre truc qui prouve bien que tu n’es pas objectif, ne pas conspuer l’IA, c’est juste impossible. Elle est complètement merdique franchement, les mecs sont tous des malades qui roulent comme dans Destruction Derby, c’est du n’importe quoi. Alors dire qu’au final c’est bien parce que ça fait une IA agressive, euh... Ué non pas faut pas déconner. :-/

Que tu t’éclates au point de passer outre les défauts c’est très bien, moi aussi ça m’arrive, le principal c’est de s’amuser. Mais il ne faut pas essayer de faire croire aux autres que tout est parfait dans le meilleur des mondes, ce n’est pas honnête.

FREL0N

14 avr 2011 @ 02:01

Clair que Wolfdriver est un peu trop enthousiaste concernant ce jeu mais il n’a pas tout à fait tord sur ce qu’il dit au sujet de la difficulté ! Le tout début n’est qu’une formalité même en difficile et sans assistances. Ensuite, l’IA vient vite nous pourrir les courses...

J’en suis à 73% de la carrière, je n’ai pas boosté beaucoup de voitures (3 works uniquement et le reste stock ou à peine améliorée) et il y a déjà largement de quoi faire. La Lotus que l’on gagne par exemple nous permet de passer un bon nombre d’épreuves.

Sinon Billou, les bidules sur la piste sont des bouts de gomme, comme on en trouve sur les pistes en dehors des trajectoires ;)

Donc clairement 5/5 ou 18/20 ça me parait trop (cela dit 5/5 pour moi ça fait 20/20 ^^) mais un 15 - 16/20 ne me parait pas volé.

En fait, Wolf est trop enthousiaste et Billou est trop déçu, moi je dirais que le jeu est entre les deux ^^

avatar

moutcho

14 avr 2011 @ 02:42

Trés bon jeu pour ma part,j’ai un playseat forza motorsport 3,un volant G25 et un 16/9 le top.Un seul bémol je dirais l’IA qui est trop agressive et la voix qui soule bref 18/20.

12