Test - Mortal Shell - Un jeu beaucoup trop frustrant ?

«Une limite à ne pas dépasser» le 22 août @ 13:222020-08-22T13:22:38+02:00" - 0 réaction(s)

La mode des Die and retry continue de faire son bonhomme de chemin. Entre The Surge, Nioh, Lords of the Fallen, Code Vein et les célèbres Souls, le genre pourtant réservé à des joueurs de niche se démocratise. Aujourd’hui, c’est au tour de Mortal Shell de faire son inauguration. Un titre qui a tout de même fait parler de lui via ses mécanismes originaux et surtout ses graphismes impressionnants.

Dans Mortal Shell, vous incarnez un être dénué de peau et ne pouvant réellement survivre qu’à l’aide d’enveloppes humaines. Ces dernières font office de classes, offrant une expérience de gameplay propre à chacune d’elles. Certaines favorisent l’enchaînement d’esquives et d’attaques, d’autres possèdent plus de vie pour mieux résister aux nombreux affrontements. Par ce biais, presque aucune mécanique RPG n’est présente, vous devez oublier les montées de niveau et la gestion des statistiques. De même, aucun équipement n’est disponible, vous devez jouer avec uniquement votre enveloppe charnelle. Il y a tout de même quatre armes à récupérer au cours de votre quête mais cela laisse peu de place à l’optimisation. Toutefois, chaque enveloppe possède son propre arbre de compétences, pouvant octroyer quelques bonus et avantages, mais l’ensemble reste très léger.

Nous arrivons donc dans ce monde où presque chaque être et même plus, souhaite votre mort. À l’instar d’un Souls, une progression par zone est présente et se solde par un affrontement de boss. Mais il ne faut pas s’attendre au même talent qu’un titre de From Software avec un level design poussé. Mortal Shell laisse peu de place à l’exploration. Même s’il est parfois possible de sortir de la ligne directrice, la majeure partie du jeu se développe à suivre des couloirs…

Cependant le titre nous surprend à propos de ses différentes mécaniques de combat. D’un premier abord très impressionnant, Mortal Shell pousse toujours (trop) le joueur dans ses retranchements. Les patterns des ennemis sont majoritairement rapides, laissant peu de place à un mauvais timing. Il y a deux systèmes de parade, une rendant votre peau dure comme de la roche, l’autre offrant une parade suivie d’une contre-attaque qui vous redonne alors un faible pourcentage de vie. Nous avons été clairement déçu par rapport aux mécaniques de Die and retry et du système d’apprentissage. Surtout le système est frustrant sans avoir le sentiment d’une progression évidente. Concrètement, le but des développeurs est que vous mourez le plus possible sans crier gare.

Beaucoup de points sont encore à éclaircir, ils sont développés et illustrés dans notre vidéo test ci-dessous.

Mortal Shell est disponible depuis le 18 août pour 29,99€.

Mortal Shell

Accueil > News

Mortal Shell

PEGI 16 Violence

Genre : Action RPG

Éditeur : Cold Symmetry

Développeur : Playstack

Date de sortie : 18/08/2020

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows