Test - Beasts of Maravilla Island - Vous rêviez d’être photographe animalier ?

«Bienvenue dans notre nouveau safari !» , - 0 réaction(s)

Beasts of Maravilla Island est un jeu d’aventure édité par Whitethorn Digital et développé par Banana Bird Studios. Sorti le 9 juillet 2021 sur Xbox One et Xbox Series X|S, Beats of Maravilla Island est une sorte de safari sur une île mystérieuse. Prêt pour une aventure pleine de magie ?

Une des nombreuses merveilles de Maravilla Island

À la découverte de créatures étranges

Et si jamais on ne sait pas trop ce que c’est, le journal est là !

Dans Beasts of Maravilla Island, vous incarnez Marina, une jeune fille curieuse et courageuse sur le point de faire un périple qu’elle n’est pas prête d’oublier, et vous non plus. Une fois que vous êtes arrivés sur l’île de Maravilla, vous vous rendez vite compte que ce n’est pas du tout une île comme les autres. En effet, sur Maravilla, la faune et la flore sont totalement hors du commun et vous découvrez au fur et à mesure des créatures tout à fait incroyables comme le singe quetzal à crête arc-en-ciel, le longicorne pierre-de-lune, l’orchidée pleureuse ou bien encore le papillon aux ailes prismatiques.

Il y a largement de quoi remplir son book avec toutes ces bestioles

Le principe de Beasts of Maravilla Island est simple : parcourir l’île, prendre en photo la faune et la flore que vous rencontrez et suivre les indications que votre grand-père vous a laissées dans son journal. Car oui, visiblement votre ancêtre a déjà foulé ces terres et souhaite vous transmettre ses découvertes et bien plus encore.

Nouvelle photographe de National Geographic

Ça c’est de la via ferrata exceptionnelle !

Une fois sur l’île, vous rencontrez donc diverses créatures et plantes à prendre en photo pour renseigner votre journal et de ce fait, fournir le bestiaire associé : fleurs, papillons, scarabées, oiseaux… Tout y est. Sur votre route, vous découvrez également des animaux “légendaires” pour lesquels vos recherches doivent être un peu plus poussées. En effet, ces créatures ont des pratiques ou rituels propres à leur espèce et ces actions doivent également être prises en photo pour compléter votre journal.

J’en ai vu des escargots, mais jamais des comme ça

Au cours de vos péripéties, vous devez aussi utiliser votre environnement et les animaux pour avancer comme des escargots réfléchissant la lumière ou bien le flash de l’appareil photo pour faire pousser des plantes grimpantes. Même si le gameplay est mignon et simpliste, tout cela s’avère très redondant sur les trois chapitres que vous traversez. Rien ne vous oblige à prendre la totalité du bestiaire en photo, ce qui fait perdre de son intérêt au jeu. Bien que la faune et la flore encore inconnues soient indiquées, vous réussissez sans difficulté à trouver la grosse majorité des espèces mais s’il vous en manque une ou deux, il est quand même difficile de trouver les spécimens en question sans refaire votre chemin un certain nombre de fois et farfouiller à droite à gauche à outrance. C’est dommage car pour celles et ceux qui aiment compléter les défis, trouver la totalité des espèces devient un vrai bourrage de crâne.

L’île mystérieuse se dévoile à vous

Il faut avouer qu’il y a de sacrés paysages

Le jeu ne dure qu’une paire d’heures, dans le cas où vous préférez ne pas vous prendre la tête à compléter entièrement votre bestiaire, et cela suffit amplement pour profiter des graphismes et des paysages divers. Sur les trois chapitres du titre, vous traversez des biomes propres aux zones de l’île : désertique, amazonien et aquatique. Même si la bande-son tropicale reste très agréable, les univers diversifiés et les graphismes enfantins et épurés, il est difficile de s’imprégner vraiment de l’atmosphère. Les énigmes sont très (trop ?) simples et certains bugs bloquent votre immersion. Une fois le jeu terminé, vous gardez quand même en tête une morale vraiment intéressante et faisant écho à notre mode de vie actuel, même si l’envie de réitérer l’expérience ne se fait pas sentir.

Testé sur Xbox One

Bilan

On a aimé :

  • La bande-son
  • Les graphismes
  • La durée de vie largement suffisante
  • La morale

On a pas aimé :

  • Certains bugs
  • La redondance du mode photo
  • Le manque d’immersion
Un voyage que l’on ne fait qu’une fois

Beasts of Maravilla Island n’est pas forcément un mauvais jeu en soi mais il ne restera pas pour autant dans les esprits. Assez redondant avec un gameplay photographique trop simpliste et quelques bugs, le titre mérite tout de même que l’on souligne des graphismes joliment colorés, une bande-son légère et agréable à écouter et une morale plutôt intéressante. Beasts of Maravilla Island est une expérience unique (au sens littéral du terme) car vous n’aurez pas forcément d’intérêt particulier à recommencer ce voyage.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Beasts of Maravilla Island

PEGI 3

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Whitethorn Digital

Développeur : Banana Bird Studios

Date de sortie : 09/07/2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Mac OSX, Steam, Switch