PlayStation et Bungie : la FTC examine aussi le rachat

«Le jeu vidéo sous la lumière» le 6 mai @ 08:522022-05-06T10:38:04+02:00" - 0 réaction(s)

On parle beaucoup des autorités de la concurrence qui examinent le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft, mais on apprend aujourd’hui que la division antitrust du Département de la Justice aux États-Unis examine aussi le deal entre Sony et Bungie.

Le deal de PlayStation lui aussi examiné par les autorités

Le 31 janvier dernier, Sony avait créé la surprise en annonçant le rachat de Bungue pour 3,6 milliards de dollars, tout un symbole lorsqu’on sait que le studio est à l’origine de Halo, la plus grande saga Xbox à ce jour. Avec son expertise dans le jeu service multijoueur, PlayStation dispose ainsi d’un atout de poids pour proposer des expériences multi pour les années à venir.

Selon le média Theinformation, la FTC ouvre désormais une enquête approfondie sur le rachat de Bungie, comme elle l’a déjà fait pour le deal entre Activision Blizzard et Microsoft.

Selon le journaliste Josh Sisco, cet examen n’est pas vraiment habituel puisque si toutes les transactions supérieures à une certaine valeur (actuellement 101 millions de dollars) sont signalées à la FTC, seule une petite fraction de celles-ci font l’objet d’un examen approfondi.

Comment fonctionne l’antitrust aux USA ?

Ces sujets font régulièrement les unes de presse, et s’il y a parfois des titres un peu racoleurs, ces examens sont la plupart du temps tout à fait normaux lorsque de grosses transactions sont prévues. Dans tous les cas, il semblerait que la FTC accorde une importance toute particulière à la consolidation du marché du jeu vidéo ces derniers temps.

Pour comprendre comment fonctionne la régulation et ces examens de la FTC, la journaliste Leah Nylen, spécialiste antitrust chez Bloomberg, a précisé que toutes les transactions supérieures à 101 millions de dollars devaient obligatoirement être déclarées aux autorités via la loi américaine appelée Hart-Scott-Rodino, souvent abrégée en HSR. Une fois que c’est fait, les agences américaines ont 30 jours pour décider de la suite, et trois options s’ouvrent à elles :

  • Elles peuvent ne rien faire. Si un accord semble ne pas poser de problèmes de concurrence, la FTC / Département de la Justice laissera expirer la période d’attente et les entreprises pourront conclure leur accord après la fin de la fenêtre de 30 jours.
  • Elles peuvent dire qu’elles ont besoin de plus d’informations et envoyer une « deuxième demande » d’informations. Cela se produit sur de nombreuses transactions plus importantes ou plus compliquées. La deuxième demande donne aux autorités plus de temps et plus d’informations pour examiner l’accord et peut allonger l’examen d’une fusion. On parle alors souvent d’une « enquête approfondie ».
  • Elles peuvent dire, nous « pensons » que c’est ok, mais nous ne sommes pas sûrs à 100 %. Lorsque cela se produit, les entreprises font parfois une chose appelée « pull and refile ». Ils révoquent la notification HSR, puis la déposent une deuxième fois auprès de l’agence, en commençant une nouvelle fenêtre de 30 jours.

Leah Nylen explique que la presse prend la peine d’écrire sur ces sujets et ces étapes car les investisseurs et les autres personnes intéressées par un accord aiment savoir quand le HSR initial est déposé afin qu’ils aient une idée de la date à laquelle la période d’attente de 30 jours pourrait se terminer.

Elle ajoute que les journalistes publient souvent un article lorsqu’une deuxième demande est émise (comme dans le cas de Sony et Bungie) car cela indique que l’agence peut avoir des inquiétudes concernant un accord ou qu’elle souhaite examiner attentivement les développements dans une industrie particulière.

Concernant plus particulièrement Xbox et Activision Blizzard, la FTC a indiqué en avril qu’elle examinait particulièrement le dossier « en tenant compte de l’accès des deux sociétés aux données des consommateurs et du marché du travail des développeurs, ainsi que l’impact de l’accord sur les travailleurs qui ont accusé Activision de discrimination et d’hostilité sur le lieu de travail ». Ce sont ces éléments particuliers qui sont donc à l’étude en ce moment même.

Destiny 2

Accueil > News

Destiny 2

PEGI 0

Genre : FPS

Éditeur : Activision

Développeur : Bungie

Date de sortie : 06/09/2017

Prévu sur :

Xbox One, PlayStation 4, PC Windows