Festival du Jeu Vidéo 2008

«On y était » , - 0 réaction(s)

Vous habitez la province ou l’idée de prendre un bain de foule (et c’est un euphémisme) vous effrayait, pas de souci, Xboxygen est une nouvelle fois sur le coup pour vous faire un compte rendu de l’évènement. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter la bienvenue au Festival du jeu vidéo !

Ouverture des portes

Premier constat, le Festival est un succès, les joueurs se sont déplacés en masse et si les chiffres ne sont pas encore disponibles (l’objectif des 50 000 visiteurs doit être dépassé) la fréquentation laisse présager du bon pour les organisateurs. Autant le dire tout de suite, l’organisation est clairement à revoir pour accueillir ce nombre de visiteurs et certains ont du prendre leur mal en patience pour rentrer à l’intérieur du hall 6 et bien plus encore après pour s’essayer aux nouveautés présentées au salon.

Parce que oui, il y avait là un paquet de nouveautés en avant-première et pour une fois qu’il ne fallait pas traverser l’Atlantique pour s’y essayer, on n’allait pas laisser passer cette occasion. On attaque tout de suite par Shaun White Snowboarding. Le jeu nous a vraiment laissé une mauvaise impression. Que ce soit en termes de sensations de vitesse, d’affichage buggé du décor, de la gestion assez hasardeuse des collisions (il ne sera pas rare de voir le surfeur traverser divers objets ou rebondir sur la tête après une chute...) et le manque de densité de la neige. Bref à prendre avec des pincettes tant la version du jeu faisait peur, on espère que c’était une vieille démo.

Ubisoft en force

Cet arrêt sur le stand d’Ubi était aussi l’occasion d’essayer Fallout 3. Le titre a bénéficié de toute l’attention des développeurs de Bethesda (présents sur le stand). Ceux qui avaient aimé Oblivion ne seront pas dépaysés. La qualité est là, les contrôles toujours aussi simples et avec des menus très riches en informations. Le lock d’une partie de l’adversaire (à la tête c’est très efficace !) lors des phases de combat est très pratique et permet de se débarrasser rapidement des adversaires. Une fois locké, le tir est alors exécuté avec un ralenti ou une vue à la 3ème personne et laisse jaillir une abondante gerbe de sang suivie du démembrement de la partie visée… Le ton est donné. L’univers apocalyptique du jeu est très bien retranscrit et l’on peut réellement décider de s’orienter dans la direction de son choix. La quête principale est indiquée par une flèche en bas à gauche de l’écran et permet de revenir rapidement sur la piste de son objectif principal. Parce qu’il sera facile de s’égarer dans la profusion des quêtes secondaires qui font carrément doubler la durée de vie du jeu, pour arriver à 100h !!!

On continue toujours chez Ubisoft avec Far Cry 2. Le FPS est très attendu et s’était pour l’occasion offert un stand conséquent avec de nombreuses consoles à dispositions. Le jeu est évidemment très beau et très grand mais quelques défauts n’ont pu nous échapper. La visée tout d’abord, puisque malgré un magnifique headshot (y’avait des témoins !), notre ennemi est resté debout comme si de rien était. Les environnements manquent de vie, alors que nous sommes quand même en Afrique et la gestion de certaines features est assez « aléatoire ». Pour preuve cette maison arrosée de cocktails molotov qui s’embrasait gentiment devant nos yeux et qui a subitement réussi à maîtriser l’incendie alors que nous avions juste fait demi-tour…. Il faudra aussi tester l’I.A. des ennemis un peu plus profondément pour savoir si des améliorations auront été faites à ce niveau. Sinon, le jeu est vraiment joli, avec une gestion de la lumière très réussie. Le fait de pouvoir se balader où on veut sur la carte avec n’importe quel véhicule (on a testé une voiture et un bateau) est un réel plus, d’autant qu’une boussole et une carte sont à notre disposition. Le titre a un réel potentiel, reste à savoir s’il saura l’exploiter et nous proposer assez de variété dans le déroulement des missions.

Premier essai de Call Of Duty 5

Nous faisons ensuite un petit arrêt chez Activision pour une prise en main du coop (la seule réelle nouveauté ?) sur Call of Duty 5. Comme le montre la vidéo le level design est très différent de l’épisode 4 avec un rendu peut-être moins réaliste. Pourtant l’excellent moteur d’Infinity Ward est bel et bien là. C’est dynamique, rapide et les mouvements toujours aussi précis, le joueur reprend vite ses repères. L’environnement sonore est réussi et les cris des soldats japonais se jetant sur vous produit son petit effet. Comme dans le 4, deux scénarios se suivront avec d’un côté une campagne russes contre nazis et de l’autre américains face aux japonais. Bref il y a des chances que les amateurs du 4 apprécient aussi cet épisode à condition de ne pas être blasé des jeux sur la seconde guerre mondiale.

Après une pause déjeuner bien méritée voilà que Peter Molyneux s’installe sur la grande scène du festival pour une heure de présentation de Fable 2 et de questions/réponses avec les fans. On regrette d’ailleurs qu’aucune version jouable n’ait été mise à la disposition des joueurs, tout comme pour Prince of Persia.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton72.jpg?1397923007

Accueil > Focus > Fandays

Xboxygen.com

Xboxygen.com

Les news, tests, previews sur tous les jeux Xbox One et Xbox 360 que vous attendez !

Rejoignez la communauté Xboxygen sur le Forum Xbox One et 360 !