Test - Clavier Logitech G515 TKL Lightspeed - Une très belle surprise !

«Pianotons gaiement» , - 0 réaction(s)

Après le G915, le G815 et le G715, c’est au tour du clavier G512 d’opérer sa cure de jouvence en proposant une nouvelle édition modernisée. Annoncé en version TKL (c’est-à-dire sans le pavé numérique), il est à choisir en câblé ou en Lightspeed, système sans fil bien connu des utilisateurs de périphériques Logitech. Se classant dans le milieu de gamme du constructeur, le G515 TKL a plusieurs arguments pertinents à disposition.

Compact et élégant

C’est donc dépourvu d’un quelconque pavé numérique que ce nouveau G515 se présente à nous, dans un aspect très compact. Format réduit qui est d’ailleurs à la mode pour le moment, les joueurs cherchant à optimiser leur espace de jeu. Dès l’ouverture du packaging, la taille du clavier surprend, faisant à peine plus de 35 centimètres de long. Même constat pour l’épaisseur (un peu plus de 2 centimètres) et pour son poids (800 grammes), bien qu’il semble étonnamment robuste à première vue, et ce malgré l’absence d’une plaque en aluminium. Le tout additionné favorise cette première bonne impression.

Le design épuré est très réussi, avec une partie supérieure haute sous la forme d’un rebord délimitant le reste du clavier. Cette séparation permet d’intégrer les deux boutons de connexion (en Lightspeed ou en Bluetooth), le mode jeu (verrouillant au choix différentes touches, comme celle de Windows, par exemple) mais aussi deux témoins lumineux, un pour l’état de la batterie et l’autre pour le caps lock. L’esthétique globale du périphérique semble très travaillée, pour un résultat convaincant. Notons que notre modèle de test est de couleur noire, mais Logitech propose également une version blanche.

Côté accessoires, on retrouve le traditionnel câble de charge en USB C vers USB ainsi qu’un dongle USB (qui peut se loger directement au dos du produit, dans un espace dédié à cet effet), donnant la possibilité de le raccorder en sans fil à votre ordinateur. Pas d’autres accessoires au programme, on oublie donc la housse de rangement ou de transport et même le repose poignet.

Une excellente sensation de frappe

Passé cette première rencontre positive, il est désormais temps de tester les sensations de frappe. Disposant de switchs tactiles de 1,3mm (une version avec des switchs linéaires est également disponible en commande), les touches sont particulièrement réactives. Les différents soucis évoqués lors de notre test du Logitech Pro X 60, comme le mouvement des lettres sur elles-mêmes, ne sont heureusement plus présents. Au contraire même, la qualité de fabrication nous a surpris, la frappe étant précise, rapide et très agréable à l’utilisation, le tout restant très silencieux.

Plusieurs raccourcis basiques se retrouvent directement sur le périphérique, en combinaison avec la touche fonction, comme la possibilité d’ajuster le volume ou la luminosité du rétroéclairage. Malheureusement, le RGB ne se règle qu’en passant par l’application G HUB de Logitech, contrairement à d’autres modèles de clavier du constructeur qui bénéficient d’un raccourci à même le produit. Quant au reste de la personnalisation, c’est également via le logiciel que cela se passe.

Un logiciel qui va à l’essentiel

Passé la première mise à jour conseillée lors de votre premier appairage, la plateforme G HUB permet de personnaliser au mieux l’expérience utilisateur. Comme pour le Pro X 60, on y retrouve les options habituelles proposées par Logitech, comme la configuration des macros et des raccourcis, ou encore la personnalisation du RGB.

Le clavier adopte un look épuré dans son choix de lumière à sa sortie de boite, avec les touches Z Q S et D d’une couleur différente des autres touches, bien que le tout soit entièrement modifiable. Arc-en-ciel, respiration, vagues et diverses options habituelles sont bien évidemment de la partie, avec toujours la possibilité de synchroniser vos équipements Logitech via Lightsync, le paramètre prévu à cet effet.

Le logiciel permet par ailleurs de vérifier l’état de la batterie de l’accessoire, à défaut de pouvoir le faire directement sur le produit, et propose plus de 30 heures d’utilisation en continu.

L’autonomie est elle-même préservée lors de l’usage sans fil puisqu’un mode veille s’enclenche assez rapidement (mode dont on sort sans aucune latence).

Vendu au tarif de 149,99 € au lancement dans sa version Lightspeed, précisons que le G515 TKL existe également en version câblée, et ce pour pour 109,99 €, toujours au prix catalogue.

Bilan

On a aimé :
  • Les touches très peu bruyantes
  • Les switchs tactiles de qualité et agréable à l’utilisation
  • La finition globale du clavier
  • Les différentes possibilités de connexion
On n’a pas aimé :
  • L’absence de raccourci clavier pour changer le RGB
Tout pour plaire

Belle surprise que ce G515 TKL, surtout dans sa version Lightspeed qui répond à toutes nos attentes. Très agréable à utiliser, il n’oublie pas pour autant de soigner son design et son format, ce qui fait de lui un très bon choix parmi les claviers milieu de gamme. Pour le reste, Logitech profite de son savoir-faire et continue de proposer de nombreux moyens de connecter le clavier (en wifi direct, en Bluetooth ou via un câble) et une personnalisation poussée via son logiciel propriétaire.

Accueil > Tests > Tests matériel