Révélations sur le créateur de BioShock, Ken Levine, et ses méthodes managériales

«Une situation qui s’est dégradée pour Ghost Story Games» le 4 janvier @ 12:372022-01-04T14:44:20+01:00" - 1 réaction(s)

Difficile d’être passé à côté de la saga BioShock durant les 15 dernières années. Cette licence de FPS créée par Ken Levine a marqué l’histoire du jeu vidéo à sa manière et a même prouvé « que les jeux pouvaient être de l’art » selon certains médias (cf. New York Magazine). Après la sortie de Bioshock : Infinite en 2013, Ken Levine a créé son propre studio nommé Ghost Story Games afin de lancer de nouveaux projets. Cependant, aucune nouvelle concrète n’a été donnée depuis 2014 et c’est finalement aujourd’hui que Bloomberg et Jason Schreier révèlent les résultats d’une enquête menée sur Ken Levine et Ghost Story Games.

Gestion désastreuse et ambitions démesurées

C’est au cours d’un long article publié par Bloomberg que Jason Schreier détaille la situation actuelle du projet principal de Ghost Story Games et donne les raisons de ce silence radio durant maintenant depuis plus de 7 ans.

Le studio de Ken Levine travaille sur un FPS immersif de science-fiction et ce dernier aurait dû voir le jour en 2017 d’après les attentes initiales. Néanmoins, les employés interrogés pour l’enquête déclarent que les ambitions de Levine étaient bien trop grandes et qu’une sortie d’ici 2024 est plus probable.

Quelles sont donc les causes d’un tel retard et de telles difficultés au sein du studio ? Le problème majeur semble finalement être Ken Levine lui-même. En effet, malgré sa créativité et son talent singulier, Ken Levine est décrit comme un très mauvais manager ayant du mal à guider, à rassembler et à écouter ses collègues sur le projet. Acceptant mal la critique et se remettant difficilement en question, Levine intimiderait même ses collègues étant en désaccord sur sa vision des choses.

Une situation qui ne s’est pas arrangée suite au partenariat de 15 ans qui a été signé avec Take-Two puisque le groupe lui a conféré les pleins pouvoirs au sein de Ghost Story Games sans pour autant lui donner des directives claires quant au projet. Cette indépendance semblait « idyllique » au début du développement, mais d’après les anciens membres de Ghost Story Games, c’est aussi cette liberté qui a porté préjudice à Levine et à ses ambitions.

Finalement, plusieurs burnouts sont à recenser dans les équipes de développement qui ont été mises à mal par le comportement de Ken Levine et rattrapées par des ambitions bien trop grandes. L’équipe initiale a d’ailleurs totalement quitté le studio, ce qui a mené à l’intégration de nouveaux membres dans le groupe.

Même si le talent créatif de Ken Levine dans la conception de jeu vidéo n’est plus à démontrer, il semble difficile d’en dire de même quant à ses compétences managériales, comme le révèle l’enquête menée par Jason Schreier. Un changement drastique d’organisation au sein de Ghost Story Games ferait le plus grand bien au projet actuel du studio. Néanmoins, cette décision et cette responsabilité reviennent à Take-Two qui possède le studio et qui a placé Ken Levine à ce poste. Une affaire à suivre de très près puisque ces révélations récentes viennent briser le silence qui pesait sur Levine et son studio depuis 8 ans.

Bioshock : The Collection

Accueil > News

Bioshock : The Collection

PEGI 18 Drogue Langage grossier Violence

Genre : FPS

Editeur : 2K Games

Développeur : Blind Squirrel Games

Date de sortie : 16/09/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

1 reactions

avatar

Banania

05 jan 2022 @ 10:01

Pourquoi un créatif (confirmé) devient-il un manager (sans expérience) à qui ont donne les « pleins pouvoirs » ?! :o)

Réponse : « Money Money Money…Must be funny… In the rich man’s world »