Xbox Game Pass : le service était initialement prévu pour de la location !

«Les temps changent» le 15 novembre @ 15:482021-11-15T17:03:14+01:00" - 2 réaction(s)

Disponible depuis quelques années à peine, le service Xbox Game Pass est devenu un incontournable sur Xbox. Mais ce que l’on connaît moins, c’est comment est née cette idée qui n’était pas tout à fait prévue comme un service illimité à la base.

Les débuts du Xbox Game Pass ne sont pas ceux qu’on croit

Si vous ne connaissez pas encore le Xbox Game Pass, sachez qu’il s’agit d’un abonnement qui, pour environ 10 € par mois, donne accès à un catalogue de quelques centaines de jeux. Des nouveautés sont ajoutées tous les mois et d’autres sont retirées.

Aujourd’hui, ce service gaming s’approche d’autres formules que l’on trouve dans les autres formes de divertissement telles que la musique ou les séries TV. Mais initialement, le Xbox Game Pass avait été imaginé pour une toute autre approche !

C’est à l’occasion d’une interview avec GQ que Phil Spencer, le patron de Xbox, et son équipe, ont évoqué les débuts du service.

Connu en interne sous le nom de code Arches, le Xbox Game Pass est un concept initié dès l’année 2013 chez Xbox. Mais à l’époque, il s’agissait d’un service de location de jeux vidéo. Sarah Bond, responsable de l’écosystème Xbox, précise qu’à l’époque, 75% des revenus d’un jeu étaient générés en l’espace de deux mois alors qu’aujourd’hui, cela s’étale sur deux ans.

Au début, Phil Spencer et son équipe sont allés voir les éditeurs et ces derniers étaient plutôt réticents. Ils se disaient :« Pas question, cela va dévaluer les jeux », précise Sarah Bond. C’est pour cette raison que Xbox a commencé à tester son service avec des jeux anciens où le risque était faible. Mais l’engagement autour du service a dépassé les attentes et c’est à ce moment-là que Xbox a pu aller plus loin.

Les questions autour du Xbox Game Pass ont également été soulevées en interne. Craig Duncan, responsable du studio Rare, se souvient avoir posé la question suivante à Phil Spencer : « Si chaque personne joue à Sea of Thieves via le Game Pass et que nous n’en vendons pas une seule copie, est-ce que tu es à l’aise avec ça ? ». Ce à quoi Phil Spencer a répondu « Absolument ».

La suite, on la connaît, Sea of Thieves a été un succès, y compris dans les ventes et sur d’autres plateformes telles que Steam. Le Xbox Game Pass compte aujourd’hui environ 20 millions d’abonnés et l’avenir n’a jamais été aussi radieux pour le service avec la sortie toute récente de Forza Horizon 5, de Halo Infinite en décembre ou encore de Starfield en 2022.

En savoir plus sur le Xbox Game Pass

Xbox Game Pass

Accueil > News

2 reactions

avatar

yo_hansolo

15 nov 2021 @ 20:41

J’approuve cette vision récente qui veut qu’un service non matériel ne dévalue pas la patrimoine tangible. Pour preuve avec le game pass, on a un Forza Horizon 5 où jusqu’à 1 million de joueurs sont encore près à payer un minimum de 45€ ou 100€ pour jouer 5 jours avant. En admettant la règle du 80/20 (Game pass 45€, externes 100€ premium), on est sur 56 millions d’euros bruts encaissés. Et on ne compte pas les « absents », ceux qui ont la premium mais n’en ont simplement pas du tout profité pour des raisons inconnues.

Ensuite il faudra ajouter les ventes store MS, steam, le cashback sur l’abonnement gamepass PC, Xbox et les ultimate. Sur ce dernier point, Xbox encaisse à minima par mois un C.A de 240 millions de dollars à répartir entre les charges structurelles et les paiements des studios présents au catalogue + les nouveaux contrats. Soit quasi 3 milliards de dollars à l’année !! Même si le service n’est pas rentable, il y a de quoi faire avec cette somme niveau redistribution ! Imaginez ce que peut toucher un Turn10/Playground de cette somme ? J’aimerais bien savoir en fait !

avatar

yo_hansolo

15 nov 2021 @ 20:45

ça me fait penser au fait, que il FAUT faire chaque mois sortir des jeux de la plateforme, parce que sinon vous avez trop de studios à payer et donc avec un même nombre d’abonnée vous diluez le règlement mensuel moyen à partager entre vos fournisseurs. Si l’ajout de jeux en nombre versus le nombre de sortie est supérieur cela signifie selon mois que le nombre d’abonnées en portefeuille est en croissance et permet donc de maintenir le modèle économique en l’état, voire de l’améliorer.

Et ces dernier mois c’était plutôt bien le cas en général, avec il est vrai surement un coup de fouet à le faire pour installer encore plus le service.