Women of Xbox réunies à l’occasion de la Journée des droits des femmes

«Relever le défi» le 8 mars @ 15:142021-03-24T19:01:02+01:00" - 0 réaction(s)

Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale des droits des femmes et à cette occasion, Women of Xbox UK présente son deuxième épisode. Louise O’Connor, productrice exécutive de Rare, est rejointe par Mary McGuane, Chief of Staff des Xbox Game Studios, par la co-fondatrice de Ninja Theory, Nina Kristensen, et par Rose Buahin qui est responsable ventes et marketing de la région EMEA chez Xbox, pour discuter autour du thème « choisir de relever le défi ».

Il y a la place pour faire carrière dans le jeu vidéo

La co-fondatrice de Ninja Theory commence en assurant que l’industrie du jeu vidéo est la plus créative et que de ce fait, vous pourrez toujours y trouver un métier qui correspond à votre profil. Le jeu vidéo n’a cependant pas toujours été une option de carrière évidente puisque comme le rappelle McGuane, il y a une époque où l’on pensait qu’il fallait être programmeur, artiste ou encore level designer pour faire carrière.

Cette perception a évolué au fil du temps et il existe désormais un grand panel de compétences transférables à l’industrie du jeu vidéo dans laquelle le travail en équipe et la synergie entre les disciplines sont primordiales. Si toutes les intervenantes sont arrivées dans le milieu « par chance », vous savez désormais que si le jeu vidéo vous intéresse il y a sûrement une place qui vous sied.

Le choix du challenge

Pour s’attaquer au sujet des challenges, la Chief of Staff des Xbox Game Studios fait une distinction importante entre l’optimisme et la naïveté : être optimiste face à un problème est de se dire qu’en mobilisant les bonnes personnes on peut trouver la solution. Kristensen appuie le propos de son côté en assurant que la plupart des leaders sont optimistes, à l’image du milieu du jeu vidéo.

Sortir de sa zone de confort tout en ayant confiance en ses idées et travailler pour les exécuter sera nécessaire pour progresser, comme le sera le fait d’être curieux et de s’adapter puisqu’une journée de travail se passe rarement comme prévue, et tout particulièrement lorsqu’on a un rôle de responsable.

L’apport de la diversité des équipes

La productrice exécutive de Everwild a souhaité savoir si les invitées ont remarqué une valeur ajoutée au fait d’écouter diverses opinions et d’avoir des personnes qui ont des expériences différentes au sein d’une équipe, ce à quoi Kristensen répond que la diversité permet d’avoir de meilleurs jeux et c’est loin d’être surprenant. McGuane insiste sur la nécessité de donner la parole et prendre en compte l’avis des minorités présentes sans constamment attendre qu’elles se conforment à l’avis général.

La responsable de développement de Ninja Theory concède qu’il y a du chemin à faire pour intégrer davantage les femmes au jeu vidéo. Certaines histoires n’y encouragent pas forcément (misogynie et harcèlement sexuel) mais l’industrie reste très accueillante de manière générale. Sur une note positive, Buahin dit avoir été agréablement surprise de rencontrer beaucoup de femmes à des postes de directrices et de responsables à son arrivée chez Microsoft ; une représentation importante pour les joueuses et autres femmes qui voudraient faire carrière dans l’industrie et verront des exemples concrets qui peuvent leur servir de modèles.

Faire entendre sa voix pour trouver sa voie

Afin de trouver votre place dans un environnement qui vous convienne et qui soit propice à l’écoute, Mary McGuane vous encourage fortement à partager votre avis dès vos débuts. Il peut en effet s’avérer compliqué de se faire entendre lorsqu’on est introvertie comme Rose Buahin, qui se décrit plutôt comme une penseuse. Mais les femmes qui s’expriment aujourd’hui pour Xbox se veulent rassurantes : il n’est pas nécessaire d’être bruyante en réunion et de correspondre aux stéréotypes masculins à propos de ce qu’est une leader.

Vous pouvez rester authentique à vous-même et être une parfaite leader. Louise O’Connor en est l’exemple et raconte qu’à son arrivée à une position de responsable chez Rare, il lui a été confié qu’ils ne la pensaient pas taillée pour le poste et qu’elle devait être un peu plus une « garce » pour s’imposer. Elle s’en souvient comme le tournant qui l’a confortée dans son idée d’être au contraire une leader empathique avec la conviction qu’« entretenir des liens est un investissement ».

Quels conseils se seraient-elles données

Pour clôturer la conversation, chacune des directrices Xbox partage un conseil qu’elles auraient voulu recevoir à leurs débuts. Selon Nina Kristensen, ceux que vous considérez comme vos compétiteurs sont en fait ceux qui vous aideront le plus au cours de votre carrière. Mary McGuane affirme pour sa part que construire votre carrière progressivement en se fiant à vos intérêts et votre instinct est tout à fait viable.

Rose Buahin et O’Connor s’accordent sur le fait qu’il faut avoir confiance en votre propre conviction et ne pas douter en fonction de la perception des autres. O’Connor ajoute qu’en tant que leader, il y a des avantages à être ouverte et directe lorsque vous discutez avec votre équipe, ce qui n’empêche pas de le faire avec empathie et sans heurter. Ce dernier point est particulièrement important dans un métier où un travail long et difficile peut-être remis en cause assez fréquemment pour privilégier l’intérêt du projet.

La bonne surprise de cet épisode est le lancement du podcast Women of Xbox des Xbox Ambassadors. Il sera présenté par Charleyy Hodson, la CM de Xbox UK et hôte de la chaîne Xbox On, et sera décliné en huit parties. Il est conçu pour accueillir des femmes inspirantes de Xbox, des responsables de studio à des rôles marketing tout en passant par les créatives. Il accueillera Louise O’Connor comme première invitée à la fin de ce mois international de l’Histoire de la Femme.

Xbox Game Studios

Accueil > News