Fanday - Guitar Hero 4 : World Tour

«Prise en main » , - 0 réaction(s)

Le jeu musical le plus attendu de cette fin d’année s’est dévoilé face à quelques chanceux dans le très sympathique loft Activision sur Paris qui a été décoré pour l’occasion dans un style très rock et musical. C’est donc face à un écran HD assez imposant et un son dolby surround digital 7.4 que votre fidèle serviteur LiriX s’est essayé au jeu Guitar Hero 4 : World Tour. Juste pour vous, sinon je n’y serais pas allé !

Les nouveaux instruments

Quand on parle d’un simulateur musical, on oublie la manette et on veut savoir ce que vont valoir les instruments. Commençons donc par la guitare qui jusqu’ici a toujours été présente et dont nous attendons beaucoup. Petite précision néanmoins, les guitares des anciens jeux pourront servir comme guitare pour le 4 ! Mais accueillons pour ce nouvel opus une nouvelle guitare, la Fender Stratocaster vintage couleur sunburst (un peu feuille d’érable aussi). Au niveau esthétique, la ressemblance avec une vraie guitare est beaucoup plus évoluée, c’est un nouveau pas en avant dans la simulation. En effet, à côté, la guitare du troisième opus fait vraiment manette avec ses gros boutons. Ici, c’est dans un style très épuré où tout s’encastre à la perfection que la guitare est modelée. Décomposons l’objet : sur le manche, en hauteur se trouvent les habituels boutons au nombre de 5. Jusqu’ici rien d’extraordinaire si ce n’est que les boutons dépassent moins du manche, sont plus petits et s’enfoncent de manière plus silencieuse. Plus bas sur le manche nous retrouvons une « zone tactile » ou encore le Touch-Pad (cf les photos), cette zone permettra d’effectuer certains solos avec des touches bien spécifiques mais nous reviendrons là-dessus plus tard. Continuons notre descente du manche pour atterrir sur le corps de la guitare. Une fois de plus, celui-ci a été retravaillé : bye-bye le plastique noir et bienvenue la coque qui reprend les lignes d’une vraie guitare (la forme même à l’arrière épouse celle d’une vraie guitare et ne fait plus jouet en plastique).

Concernant la batterie, elle est composée de 3 toms, 2 cymbales et une grosse caisse. Elle est à la fois rapide et silencieuse, les peaux en caoutchouc hyper-réactives et dynamiques. On peut s’adonner avec énergie et entrain dessus sans sentir le matériel faiblir sous nos assauts : la qualité est au rendez-vous et ce n’est pas pour nous déplaire. La batterie s’apparente à une réelle batterie électrique autant par la qualité du matériel que par son esthétisme. Les toms et cymbales sont grands pour qu’on ne tape pas à côté, un plus par rapport à Rock Band par exemple. Et enfin arrive en dernier le micro. Ce dernier est dépourvu de tout bouton, il faut donc utiliser une manette pour contrôler la navigation avec cet instrument. Il est pratique et maniable, pas très poussé, mais on n’attend pas non plus des prouesses d’un micro !

Toujours plus de hits

Pour rappel Guitar Hero IV contient la plus grande base de données de chansons jamais implantée dans un jeu musical. Sans compter tous les téléchargements déjà disponibles (par exemple l’album de Metallica) ou ceux à venir (le nouvel album des Red Hot). De plus, il incorpore un créateur de musique équivalent à un studio. Malheureusement, lors de cette preview nous n’avons pu tester les divers modes, la customisation des personnages etc, mais uniquement pu jouer aux musiques proposées. Chose que j’ai accomplie avec plaisir pour vous. Ainsi, première chose qui frappe, les graphismes ont encore fait un bond en avant, la gestuelle du groupe sur scène est bien mise en avant et a été retravaillée : chaque « style » de musique rock est ici représenté sur scène par un acteur. Les quelques parties effectuées nous ont tous entraînés dans l’univers du jeu. Les scènes sont bien plus grandes, et par la même occasion la foule retravaillée : on y retrouve plus de diversités, ils n’ont plus tous la même animation et ça c’est sympa pour l’immersion du joueur ! Outre l’aspect graphique, la musique est magnifiquement bien étalonnée : on entend autant la batterie que la guitare, la basse ou le chant ! Un plus par rapport au 3 ou le joueur de basse ne s’entendait pratiquement pas. Je ne me permettrais pas d’émettre un avis sur les chansons disponibles, il y en a pour tous les goûts (malheureusement diront certains), de Lynyrd Skynyrd (Sweet Home Alabama) à Tokyo Hotel en passant par Jimmy Hendrix et Linkin Park. Grosse diversité donc : Activision veut toucher un maximum de joueurs, du hard-rock au rock en passant par le psychédélique et le country.

L’écran où défilent les touches se sépare en 3 parties distinctes : la guitare et basse sur les extrémités et la batterie au milieu, puis enfin au-dessus défile le texte pour le chanteur et son micro. Rien d’innovant sur ce point, et même grosse reprise sur Rock Band premier du nom, mais quand on y pense il n’y a pas vraiment d’autre solution pour placer la totalité des artistes de votre futur groupe sur l’écran. Bien entendu, l’écran sur lequel nous avons joué était très grand, l’interrogation quant à savoir comment cela va se passer sur un écran bien plus petit est toujours là. Au niveau de la difficulté le jeu est corsé à souhait. Étant un joueur expert sur le 3, je me suis attaqué aux chansons de GH World Tour directement au mode le plus élevé et je dois avouer que j’ai rencontré quelques solos qui posaient problème ! C’est donc un plaisir pour ceux qui ont beaucoup joué aux anciens opus de retrouver un peu de challenge sur ces nouvelles musiques. D’ailleurs, en parlant de challenge, l’arrivée d’une nouvelle série de touches intéresse tout le monde ! En effet, certaines touches vont apparaître comme reliées entre elles par un fil : ce sont uniquement ces touches qui sont jouables par le TouchPad et aucune autre. La particularité de ces touches est que nous n’avons pas besoin de taper la frette à chaque touche. Même si on en rate une, c’est donc vraiment pour le fun et je dois avouer qu’au niveau du challenge je me suis posé la question de savoir pourquoi cela a été aussi facile. En effet, cela aurait pu être bien plus corsé si à chaque fois que l’on rate une de ces touches on essaye de reprendre mais non. C’est un choix fait par Activision qui peut être discutable.

Bilan

Pour conclure, il est vrai que nous n’avons pas vu les principales innovations de Guitar Hero : World Tour, néanmoins la partie principale du jeu (les chansons) n’est pas prête de décevoir qui que ce soit, de même pour le matériel qui est vraiment de très bonne facture, si ce n’est un seul bémol à noter : l’apparition de quelques publicités durant le jeu dont on aurait pu se passer. Rendez vous prochainement sur Xboxygen pour le test !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton42.jpg?1390069275

Accueil > Focus > Fandays

Guitar Hero World Tour

Guitar Hero World Tour

Genre : Musique

Editeur : Activision

Développeur : NerverSoft

Date de sortie : 14/11/08