HDMI 2.1 : tout savoir sur ses possibilités (4K/120 Hz, VRR, eARC...)

«Le guide complet» le 12 novembre @ 11:462021-11-12T16:10:57+01:00" - 2 réaction(s)

Ce qui permet de profiter des dernières technologies sur les consoles Xbox Series X et PS5, c’est assurément le HDMI 2.1. Cette dernière version du standard HDMI équipe aujourd’hui touts les dernières modèles de TV vendus dans le commerce. Aujourd’hui, nous vous expliquons en détails ce qu’est exactement le HDMI 2.1, à quoi il sert et ce qu’il permet de faire avec les nouvelles consoles disponibles sur le marché. Il est notmment au coeur de notre guide d’acaht des meilleurs TV pour Xbox Series X.

C’est quoi le HDMI ?

Le HDMI, pour High-Definition Multimedia Interface, est un standard destiné au marché grand public permettant de traiter différents formats vidéo et audio numériques. Il a été initié par un consortium comprenant notamment Hitachi, Sony ou encore Philips au début des années 2000 et succède aux formats Péritel et YUV. Aujourd’hui, plus de 80 représentants parmi les géants de l’industrie constituent l’organisme HDMI Forum. On y retrouve Microsoft, Google ou encore Dolby aux côtés de Nvidia, AMD et même Netflix.

L’HDMI utilise la technologie TMDS (Transition Minimized Differential Signaling) et peut aujourd’hui faire transiter jusqu’à 48 Gbps de données. Décliné en quinze versions au fil des années, celles auxquelles nous sommes principalement confrontés désormais sont le HDMI 2.0 introduit en 2013 et l’HDMI 2.1 apparu en 2017.

Au fur et à mesure des avancées technologiques, il a fallu s’adapter aux quantités toujours plus importantes d’informations à faire transiter. Le 4K, le HDR ou encore le Dolby Atmos... Tout ça prend de la place ! Si vous avez acheté un téléviseur au cours de ces 6 dernières années, il y a de fortes chances que celui-ci supporte le HDMI 2.0 et sa capacité de 18 Gbps, suffisante pour de la 4K HDR à 60 images par seconde avec en prime de l’audio HD. Mais avec les consoles de milieu de génération précédente telles que les Xbox One X et PS4 Pro, sont venus s’inviter à la fête le Dolby Atmos, le Dolby Vision, le VRR, l’ALLM…

Derrière ces termes barbares se cache une nouvelle vague de données à faire transiter, qui a mis en exergue les limites du HDMI 2.0. C’est pourquoi le HDMI 2.1 est apparu.

Le HDMI 2.1 à la rescousse

Ayant pour objectif de répondre aux nouvelles exigences de l’industrie, le HDMI 2.1 constitue la dernière avancée de taille dans ce domaine. Sa capacité de 48 Gbps permet notamment le traitement des flux 4K à 120 Hz et 8K à 60 Hz, le tout en HDR dynamique et avec une solution de VRR. Il est même capable de supporter la résolution 10 K à 24 et 30 Hz.

L’HDMI ARC laisse place à l’eARC qui autorise le retour des pistes audio numériques non compressées comme le Dolby Atmos ou le DTS:X. L’HDMI 2.1 permet aussi de profiter pleinement du HDR dynamique comme le HDR 10+ et le Dolby Vision. D’autres fonctionnalités sont également à disposition des fabricants et on retrouve parmi elles des choses qui feront plaisir aux joueurs.

Pourquoi le HDMI 2.1 est important sur Xbox Series X|S et PS5

Les Xbox Series X, Xbox Series S et PS5 disposent d’une puissance accrue, et sont donc capables de nouvelles prouesses techniques. Elles permettent par exemple de faire tourner les jeux à 120 images par seconde. On parle alors de 120 FPS. Microsoft et Sony évoquent également 120 FPS en 4K, ce qui demande encore davantage de bande passante entre la console et le TV pour faire transiter tout ce flux de données.

C’est là qu’intervient le HDMI 2.1 et ses 48 Gbps capables de traiter des images en ultra haute définition avec un framerate (FPS) important. De nos jours, les jeux qui supportent le 120 FPS sont de plus en plus nombreux, et on peut par exemple citer Fortnite, Call Of Duty Warzone ou encore Rocket League parmi les plus populaires. Si vous ne possédez pas de TV disposant d’un port HDMI 2.1, ces jeux fonctionneront toujours, mais vous bénéficierez d’un framerate moins élevé, et donc un jeu un peu moins fluide qu’en 120 FPS.

L’HDMI 2.1 permet aussi de profiter pleinement du VRR, pour “Variable Refresh Rate”. Grâce au VRR, le framerate d’un jeu s’adapte de manière dynamique au taux de rafraîchissement du téléviseur afin d’obtenir une image nette et sans déchirement (on parle alors de tearing), même si le jeu n’est pas capable de délivrer un framerate stable. Si la Xbox One X était déjà capable de proposer du VRR via le HDMI 2.0, on parle d’ici de fréquences et de résolutions supportées plus élevées avec en prime du HDR. Pour tout comprendre sur le sujet, vous pouvez d’ores et déjà retrouver notre guide complet et le FreeSync et le VRR

Enfin, le HDMI 2.1 permet également de démocratiser l’ALLM, pour Auto Low Latency Mode. Pour faire simple, cela permet au téléviseur de passer automatiquement en mode “jeu” lorsqu’un contenu de ce type est détecté. Vous êtes ainsi assuré de jouer dans le mode d’image avec l’input lag le moins élevé.

Si vous achetez une Xbox Series X ou une Xbox Series S aujourd’hui et que vous disposez d’un téléviseur doté d’au moins une connectique HDMI 2.1, vous êtes assuré de pouvoir profiter du 4K en 120 FPS, et généralement du VRR ainsi que de l’ALLM. Attention néanmoins, plusieurs constructeurs comme Sony ou Panasonic, proposeront ces compatibilités plus tard cette année via une mise à jour software de certains de leurs produits.

Les limites du HDMI 2.1

Sur le papier, le HDMI 2.1 est une bénédiction pour les joueurs, mais en réalité quelques couacs subsistent. Avec la sortie des consoles nouvelle génération, sont également apparus les premiers problèmes et c’est principalement les compatibilités avec ces nouvelles fonctionnalités gaming qui sont concernées. Si les téléviseurs sont les principaux périphériques à prendre en compte, il y a aussi les amplificateurs et autres barres de son qui peuvent venir jouer les trouble-fêtes.

Comme nous l’évoquions dans notre article qui vise à savoir comment bien brancher sa Xbox Series X|S selon son équipement, il faut que toute la chaîne soit compatible pour pouvoir profiter au mieux desdites fonctionnalités. Il est donc primordial de connaître les capacités de son matos et de respecter certaines règles sous peine de brider les capacités de sa nouvelle console.

Pas de “norme” HDMI 2.1

Si jusqu’à maintenant nous évitons de parler de “norme” HDMI 2.1, c’est justement parce que celle-ci n’existe pas vraiment. Concrètement, un fabricant de téléviseur peut par exemple apposer un logo HDMI 2.1 sur son produit, sans que celui-ci soit compatible VRR ou ALLM. Rien ne vient en effet garantir la compatibilité avec l’intégralité des fonctionnalités rendues possibles par le HDMI 2.1. Chaque marque vient en quelque sorte piocher ce qui l’intéresse. Si de manière générale les principales fonctionnalités sont présentes, elles ne sont pas forcément garanties, que ce soit au lancement ou plus tard.

Plusieurs problèmes de compatibilités sont en effet à déplorer et nous avons récemment eu des exemples à signaler au niveau des amplificateurs home-cinéma ou encore de l’implémentation de fonctionnalités comme le Dolby Vision. Comme nous l’évoquions plus haut, certains constructeurs de TV tardent également à proposer des compatibilités comme le VRR sur leurs produits pourtant estampillés HDMI 2.1.

Des amplificateurs HDMI 2.1 bridés

Nous en avons parlé à plusieurs reprises sur Xboxygen, la sortie des premiers amplificateurs HDMI 2.1 a été un véritable fiasco et continue de faire grincer les dents de nombreux clients.

En juillet 2020, plusieurs géants du secteur comme Yamaha, Denon ou encore Marantz, dévoilaient leurs nouveaux produits compatibles HDMI 2.1 censés supporter les nouvelles fonctionnalités gaming. Quelques mois plus tard, avec la sortie des Xbox Series X|S, PS5 et autres cartes graphiques compatibles HDMI 2.1, est apparu un problème de taille. Un “bug” sur les puces HDMI fournies par Panasonic Solutions rendant notamment impossible le traitement des flux 4K 120 Hz a fait grand bruit, poussant les marques à proposer diverses solutions avec plus ou moins de réussite.

Si Denon et Marrantz optèrent pour l’envoi d’un boîtier externe, Yamaha a choisi de remplacer les cartes défectueuses. Malheureusement, le changement de ces cartes n’a pas eu l’effet escompté. Offrant une bande-passante de seulement 24 Gbps, la lecture des flux 4K/120 Hz 10-bit RGB envoyés par la Xbox Series X était impossible. La marque s’est défendue en invoquant le fait qu’elle avait respecté la réglementation de l’organisme HDMI,

Nous affichons « 8K60B, 4K120AB » sur notre site web. « 8K60B » signifie que les modèles ont une limitation de 24 Gbps, et cela a été réglementé par l’organisme HDMI. Nous avons donc reconnu qu’il n’y avait pas de problème. Cependant, nous avons constaté que cela pouvait manquer de politesse. Maintenant, nous envisageons d’afficher une information supplémentaire sur notre site web.

Comme souvent, le diable se cache dans les détails et rien n’oblige en réalité Yamaha à proposer une nouvelle solution, puisque le produit est bien “compatible HDMI 2.1”.

Dolby Vision for Gaming

L’autre gros problème rencontré par les joueurs avec l’HDMI 2.1, concerne le Dolby Vision. Pour ceux qui l’ignorent, le Dolby Vision est une solution de HDR dynamique. Cela signifie qu’au lieu de proposer uniquement des données statiques, on a ici affaire à une gestion de l’information en temps réel. Dans un film compatible Dolby Vision, cela se traduit par un téléviseur qui vient ajuster dynamiquement scène après scène ses réglages de luminosité. Cela requiert dans ce cas un travail supplémentaire effectué par un coloriste dans les laboratoires Dolby.

Dans les jeux, nous n’avons pour le moment droit qu’à une solution automatique appliquée à chaque titre déjà compatible HDR Auto avant de voir les premiers jeux compatibles nativement débarquer sur le marché. Nous avons malgré tout déjà eu vent de plusieurs soucis avec la résolution 4K à 120 Hz qui vient jouer les trouble-fêtes. Concrètement, le surplus d’informations à traiter pour le téléviseur est tel en 4K à 120 Hz et Dolby Vision, que de nombreux problèmes de compatibilités sont à déclarer chez les constructeurs.

Parmi ceux ayant pris le dossier à bras le corps, on compte notamment LG qui a déjà déployé des correctifs sur les modèles de ses gammes 2021 et 2020. Panasonic, Philips ou encore Sony peinent quant à eux à résoudre ces problèmes puisqu’ils utilisent tous un processeur qui ne semble pas en mesure de traiter correctement le signal.

Nous avons très largement couvert la question du Dolby Vision dans un dossier complet qui est d’ores et déjà en ligne. Nous ne pouvons que vous recommander d’y jeter un œil si vous voulez par exemple connaître la liste des jeux compatibles, les différentes problématiques ou encore choisir un produit adapté.

Quelle bande-passante pour mon utilisation ?

Vous l’aurez compris, les problèmes liés au HDMI 2.1 sont assez complexes. Ci-dessous, vous trouverez un tableau détaillé de toutes les résolutions supportées selon la profondeur des couleurs et la fréquence de rafraîchissement souhaitée ainsi que la bande-passante nécessaire à la diffusion de ces flux.

Comme on peut le voir, un flux 4K/120 Hz 10 Bit (4:4:4 RGB) requiert jusqu’à 40 Gpbs de bande passante. En 2019, LG présentait ses premiers téléviseurs OLED compatibles HDMI 2.1. En 2020, lors de la présentation de la série “X” du constructeur, nous avons appris que les ports du téléviseur qui étaient de 48 Gpbs l’année précédente, ne seraient plus “que” de 40 Gpbs suscitant immédiatement de vives réactions.

En réalité, si LG a fait ce choix, c’est qu’il n’est pour le moment pas nécessaire de proposer des produits dont les ports sont capables de faire transiter jusqu’à 48 Gbps de données. Les dalles 12 Bits n’existent pas encore dans le grand public et 40 Gbgs semblent suffisants pour profiter des principales fonctionnalités gaming. La Xbox Series X dispose d’ailleurs d’une sortie HDMI 2.1 de 40 Gbps.

Rappelons également qu’une compression automatique appelée DSC, s’opère afin d’être en mesure de diffuser certains signaux.

Nos articles et guides complets sur la tech

Matériel

Accueil > News

2 reactions

avatar

EverFish

12 nov 2021 @ 15:25

Petite coquille :« qui a mis en exergue les limites du HDMI 2.0. C’est pourquoi le HDMI 2.0 est apparu. »

Autrement, bon article qui résume les autres déjà publiés. Ça manque quand même un peu de détails genre comment activer certaines fonctionnalités selon les marques. Par ailleurs, il manque Philips, TCL ou encore Hi-sense qui ont aussi sorti leurs modèles HDMI 2.1.

Dans mon cas, possesseur d’une LG G1, toutes les options sont cochées vertes dans la console et un grand bravo à la marque pour leur suivi logiciel.

xLabo947

22 nov 2021 @ 18:42

Bonjour ! Depuis le temps y’a t’il des solutions pour récupérer la sortie optique SPDIF pour mon ampli Astro Gaming sur Xbox Series X ?

J’avais acheté un extracteur HDMI mais plus de VRR, et aussi l’extracteur Astro mais pareil... Du coup je suis en stéréo depuis la sortie day one de la Series X !!! J’ai acheté l’appli Dolby Atmos et DTS:X, la première est a vomir et la seconde ne me plait pas...

J’ai lancé un jeu sur mon petit pc portable et le signal dolby digital est traité via l’usb sur PC !! J’avais oublié cette sensation de ne pas porter de casque et la précision des sons offert par le mix amp Astro en dolby.

Merci a ceux qui me liront ^^