Publicité TV dans les jeux Xbox et PS5 : EA dément étudier la solution

«La menace publicitaire» le 4 juillet @ 11:152021-07-04T11:16:19+02:00" - 9 réaction(s)

L’industrie du jeu vidéo pèse plus que celle du cinéma, elle est assez lucrative pour avoir esquivé jusqu’ici les publicités in-game. Si les studios ont succombé à la tentation des micro-transactions, ils ont longtemps résisté à celle de placer des publicités vidéo en plein milieu d’une partie. Selon Axios, il se pourrait que les joueurs PC et consoles n’y échappent bientôt plus.

[Mise à Jour 04/07/2021] Dans une communication envoyée au site Thegamer, un représentant d’Electronic Arts a nié étudier de genre de solution.

Nous voulions clarifier que la publicité dans les jeux pour console n’est pas quelque chose que nous étudions actuellement, ou pour lequel nous avons signé des accords de mise en œuvre. Créer la meilleure expérience de joueur possible reste notre priorité

Article original du 1er juillet 2021

Une source de revenus non négligable

Nous avons l’habitude de voir des publicités lors de sessions de jeux mobiles, c’est un moyen efficace pour les développeurs de monétiser des applications qui sont pour la plupart gratuites. On l’admet et on peut les éviter en se déconnectant des données mobiles lorsque c’est possible (jeux hors-ligne), il serait néanmoins plus compliqué pour les éditeurs d’afficher des publicités qui viendraient interrompre l’expérience dans des jeux payants dont le ticket d’entrée peut maintenant atteindre les 80€.

Le Mobile Games Advertising Report publié en juillet 2020 par C2V calcule des revenus de 82,6 milliards de dollars américains pour le gaming mobile sur l’année 2019. Quelques 13,8 milliards, soit 17% de ces revenus, sont issus de la publicité in-game. Ce chiffre pourrait être multiplié par un facteur de 2,5 d’ici 2024 selon le rapport, une perspective qui explique bien que les éditeurs de jeux PC et console s’y intéressent de plus en plus.

Une formule spécifique au gaming de salon

Pour une intégration qui semble plus naturelle aux jeux PC et consoles, le publicitaire Simulmedia teste depuis un an des publicités vidéo optionnelles d’une durée de 15 à 30 secondes en échange d’avantages et bonus exclusifs. Des joueurs ont notamment pu en voir dans UFC 3, un jeu édité par Electronic Arts. La plateforme playerWON permet ainsi aux développeurs de facilement coder une pub in-game et de choisir quelle récompense accorder aux joueurs qui l’ont visionnée. playerWON est en mesure de vérifier le visionnage du spot et d’en notifier le studio pour qu’il puisse débloquer les récompenses.

D’après leur étude, Simulmedia note que les joueurs sont prêts à regarder jusqu’à 10 pubs par jour pour profiter de bonus gratuits, un bon moyen de monétiser les jeux free-to-play comme Fortnite ou Call of Duty Warzone dans lesquels 90% des joueurs ne dépensent rien d’après le Vice-Président de Simulmedia. L’utilisation du levier de récompenses « gratuites » est une piste qui permet à ces spots publicitaires d’être moins intrusifs puisque optionnels, cependant rien ne nous met à l’abri d’une future intégration mandataire de coupures pubs dans les jeux de sports puisque celle-ci semblera « naturelle » et authentique à ce qui se fait déjà lors des exhibitions télévisées.

Le groupe prévoit d’étendre son réseau publicitaire dans le paysage des jeux consoles avec pas moins d’une douzaine de jeux vidéos qui proposeront le modèle d’ici fin 2021. Simulmedia ne liste pas les titres mais on peut s’attendre à voir des publicités dans les jeux d’Electronic Arts et de Tencent que le publicitaire compte parmi ses partenaires

Xbox Series X

Accueil > News

9 reactions

kajjun

01 jui 2021 @ 15:05

Non,non et non.

avatar

Gordon Freeman

01 jui 2021 @ 15:28

Ils peuvent se garder leurs cadeaux, je n’accepterai jamais qu’on me colle des pubs dans un titre solo que j’ai acheté ! Et puis quoi encore ?!

avatar

Banania

01 jui 2021 @ 16:24

Du fric, du fric, toujours plus de fric… il n’y a décidément plus que ça qui compte.

Une bonne partie de cette industrie (ces éditeurs qui en veulent toujours plus) m’écœure de plus en plus.

avatar

yo_hansolo

01 jui 2021 @ 19:44

Jamais de la vie !

Si j’achète un jeu, c’est pour avoir le plaisir de faire une expérience culturelle de bout en bout sans être dérangé par des vendeurs à la sauvette.

J’ai pas de page de pub au milieu de mon bouquin de Zola ou de Coben... J’ai pas de pub au milieu de mon Avengers au ciné. Et un mec vient pas raconter comment il a débouché ses chiottes avec un produit miracle sur scène en plein milieu d’une pièce de théâtre de comédie dramatique ! Non mais !

Un free 2 play je dis pas ; si c’est gratuit c’est toi le produit, mais une expérience culturelle, un art qu’est le jv, payant, NO WAY !

zayd75

01 jui 2021 @ 23:00

« Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. » ( Michel Audiard )

Harmoniica62

04 jui 2021 @ 19:30

Tkt ils sont loin d’être cons, tout est calculés, réfléchis, contrôlés..

zayd75

05 jui 2021 @ 09:36

Un con qui réfléchi, calcule et ( crois ) contrôler reste un con....

“ Quand t’es con, tu sais pas que t’es con puisque t’es con... Alors que quand t’es pas con, tu sais que parfois t’es con. ”

Jean-Claude Van Damme B-)

Harmoniica62

05 jui 2021 @ 22:07

Les cons faut pas leurs parler ca les instruit

avatar

Banania

06 jui 2021 @ 09:20

« Le jour où on mettra les cons sur orbite, E.A. n’a pas fini de tourner ! »