Sans Fortnite, Sony n’aurait probablement jamais accepté le cross-play

«For The Players...» le 4 mai @ 08:302021-05-04T12:31:09+02:00" - 4 réaction(s)

Pendant des mois, voire des années, Sony a été pointé du doigt par les joueurs et les développeurs pour ses positions qui n’étaient pas en faveur du cross-play. Longtemps, le constructeur a refusé que les joueurs PlayStation puissent jouer avec les joueurs Xbox et Nintendo. Aujourd’hui, dans le cadre du procès d’Epic Games contre Apple, décidément riche en révélations, nous apprenons enfin la triste vérité derrière toute cette histoire.

Microsoft, Nintendo, Sony : Better Together !

Le 4 octobre 2019, Sony décidait enfin d’ouvrir officiellement les portes du cross-play sur la PlayStation 4 après des mois de pressions intenses de la part des joueurs et de certains éditeurs de jeux communautaires ou multijoueur. Auparavant, Sony avait déjà lâché du lest en septembre 2018 en faveur de Fortnite sous prétexte d’effectuer des tests techniques sur cette option, puis pour Rocket League en janvier 2019. En pleine polémique sur le cross-play avec la sortie de Fortnite en juin 2018, John Smedley, ancien dirigeant de Sony jusqu’en 2015, avait même déclaré que le refus de Sony sur l’activation du cross-play n’était qu’une histoire d’argent et non de contraintes techniques.

Il faut dire que Microsoft et Nintendo avaient frappé un grand coup en juin 2018 avec la fameuse communication historique commune Better Together dans une vidéo pour vanter les mérites du cross-play sur Minecraft. Pour marquer le coup de l’arrivée de PlayStation dans la famille du cross-play, une nouvelle vidéo Better Together fut tournée en décembre 2019, cette fois-ci avec les trois constructeurs historiques. L’histoire était belle. Peut-être trop.

Sony accepte le cross-play... pour quelques dollars de plus

D’après les documents révélés par nos confrères de The Verge et présentés au procès, Epic Games avait tenté de convaincre Sony avant la sortie de Fortnite pour activer le cross-play sur la PlayStation 4. Joe Kreiner, le vice-Président d’Epic Games, avait même proposé de faire passer Sony pour un “héros” dans cette histoire, d’être présent exceptionnellement aux côtés de PlayStation à l’E3 2018 et d’ajouter des contenus uniques et exclusifs aux abonnés du PlayStation Plus dans Fortnite. Sony refusa en bloc la proposition, avant de céder quelques mois plus tard sous la pression.

Toutefois, Sony restait mécontent de la situation et réfléchissait à un moyen pour compenser la baisse de revenus liée au cross-play. C’est ce que révèle un autre document du procès daté d’août 2019. En effet, la vraie raison du changement de politique de Sony en faveur du cross-play pour tous en octobre 2019 fut la mise en place d’un moyen de capter l’argent de ses concurrents en échange de l’accès aux joueurs sur PlayStation. C’est ce stratagème que nous découvrons dans le document suivant qui consiste à un partage des revenus cross-plateformes qui oblige les éditeurs de jeux à payer une redevance à Sony selon le pourcentage de contribution des joueurs sur PlayStation au résultat net des titres en question.

Ce système de compensation financière a été confirmé hier par Tim Sweeney en personne lors de la première journée du procès. Selon le Président d’Epic Games, Sony est aujourd’hui le seul à exiger une compensation pour le cross-play.

“Dans certaines circonstances, Epic devra payer des revenus supplémentaires à Sony. Si quelqu’un joue principalement sur PlayStation mais paye sur iPhone, alors cela pourrait déclencher une compensation.” - Tim Sweeney, PDG d’Epic Games hier lors de son témoignage au procès d’Epic Games contre Apple

Enfin, Sony oblige également les éditeurs de jeux à éviter tout transfert de monnaie virtuelle vers ou depuis l’écosystème PlayStation et d’implanter une option dans leurs programmes afin de pouvoir désactiver toutes les interactions entre les différentes plateformes concurrentes.

Fortnite

Accueil > News

Fortnite

PEGI 0

Genre : TPS

Éditeur : Gearbox Publishing

Développeur : Epic Games

Date de sortie : 25/07/2017

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Mac OSX

4 reactions

lowfab

04 mai 2021 @ 10:47

For the players :’-))

avatar

Banania

04 mai 2021 @ 10:53

C’est plutôt : For The Payers B-)

leGoupil

04 mai 2021 @ 11:12

C’est lamentable

avatar

Jayson

04 mai 2021 @ 16:12

Certains oublis vite... à l’époque de la Xbox 360 c’était l’inverse, Sony demandait le cross plate-forme et c’est Microsoft qui avait refusé, si Microsoft a voulu le cross plateforme sur One, c’est tout simplement car ils se sont fait enterrer par Sony sur cette gen la :o)