Test - Colt Canyon - Pour une poignée de balles

«Il était une fois dans l’Ouest» , - 0 réaction(s)

Il semblerait que les éditeurs se soient donné le mot ces derniers temps. En effet Colt Canyon est le troisième jeu arborant la thématique du Far West (avec Desperados III et West of Dead) à sortir en quelques semaines à peine. Développé par le studio Retrific, Colt Canyon est un Twin-Stick Shooter dans lequel, comme pour les autres jeux du genre, il faut éliminer des hordes d’ennemis. Cependant, le titre ne se contente pas de cette simple étiquette, il dispose aussi de quelques aspects roguelikes.

Seul contre tous

Colt Canyon ne brille pas pour son scénario, ce dernier pouvant tenir sur un post-it. On incarne un cow-boy dont le partenaire a été enlevé par une bande de hors-la-loi. À la poursuite de cette dernière, notre objectif est simple : traverser les différents niveaux générés aléatoirement jusqu’à retrouver notre camarade et le sauver. Néanmoins, cela n’a rien d’une balade de courtoisie, les ennemis sont nombreux et nous sommes seul. Plusieurs approches nous sont offertes afin de progresser.

Montre moi ta marchandise

Il est par exemple possible de se faufiler entre les lignes adverses et de se diriger au plus vite vers le niveau suivant. Attention cependant, le jeu ne propose pas de carte ou de boussole pour se repérer. Il est donc nécessaire d’explorer un peu en veillant à ne pas se perdre, bien que cela reste difficile, puisqu’il suffit de toujours se diriger vers l’Est pour trouver la sortie.

Concernant les combats, il est possible de porter des coups critiques aux bandits en leur assénant une attaque au corps-à-corps avant d’être repéré. Cette compétence est d’ailleurs très importante pour éliminer un maximum d’ennemi sans utiliser ses munitions. Car on dispose d’une réserve de balles limitée dont on ne trouvera matière à renflouer que sur certains adversaires ou certaines caisses à détruire. Il faut donc faire attention à ne pas gâcher ses cartouches puisqu’elles partent rapidement et que recharger ralentit nos déplacements. Il existe différentes armes parmi lesquelles on trouve des revolvers, des fusils, des carabines ou encore des poêles à frire, et chacune dispose de son propre type de munitions. On peut en équiper deux à la fois et choisir ainsi la configuration qui nous convient le mieux (on recommande tout de même d’utiliser des armes aux munitions différentes).

Un exemple de bonus à obtenir

Pour nous aider, il est possible de libérer quelques prisonniers retenus par les groupes de hors-la-loi. Une fois secourus, ceux-ci nous permettent de récupérer une amélioration à choisir parmi une liste aléatoire. Ces dernières peuvent être des munitions incendiaires, la récupération de toute sa santé et munitions ou encore la compagnie du bougre fraîchement libéré (il faudra néanmoins penser à lui fournir une arme).

Enfin, notons qu’il est aussi possible de jouer en coopération locale à deux pour tenter de secourir notre malheureux compagnon.

Punitif mais juste

Comme tout bon Twin-Stick Shooter, on se déplace avec le stick gauche tout en dirigeant ses tirs avec le droit. On dispose aussi de la possibilité d’effectuer des roulades, très utiles pour esquiver les balles des ennemis ou pour se positionner rapidement dans leur dos pour porter un coup critique.

Qui serez vous ?

Le gameplay est fluide et notre personnage répond bien aux commandes, mais il ne faudra pas être étonné de rencontrer la mort assez rapidement. En effet, Colt Canyon est assez difficile, les ennemis sont nombreux et peuvent très vite infliger de lourds dégâts tout comme les quelques boss à affronter. Et comme si cela n’était pas suffisant, l’environnement veut aussi notre peau ! Ainsi, cactus et autres plantes épineuses attendent nos faux pas pour venir nous chatouiller la peau. Attention aussi aux taureaux qui arrachent tout sur leur passage, nous y compris, et enfin aux loups qui viennent nous prendre en chasse si l’on traîne trop longtemps dans un niveau.

Cependant, même si le jeu est punitif, il n’est jamais injuste. À chaque trépas, on sait que l’erreur vient de nous et même si la mort de notre personnage entraîne un game over avec l’obligation de tout recommencer, on y retourne avec plaisir en se disant qu’on fera mieux cette fois-ci.

Cet écran deviendra votre nouvel ami

De plus, et ce même si l’on n’a pas atteint le bout de l’aventure, on débloque des nouveaux personnages à utiliser ainsi que de meilleures armes pour débuter. Chaque protagoniste à déverrouiller dispose de ses propres statistiques, et ce qui n’a pas fonctionné lors de la run précédente avec l’un pourra fonctionner avec un autre lors d’une nouvelle tentative.

Pixel-art virevoltant

Pour Colt Canyon, les développeurs ont fait le choix d’un style visuel en pixel-art. Bien que très simpliste, ce dernier parvient tout de même à dégager une certaine identité et se laisse apprécier (malgré une certaine lassitude du genre de notre côté). De plus, les décors sont suffisamment remplis pour ne pas avoir l’impression de parcourir des zones désertes. Enfin, les explosions ainsi que les balles et leurs trajectoires sont jolies et ajoutent une touche de dynamisme à un décor somme toute figé.

Il parait que le rouge est à la mode

Côté bande-son à l’inverse, c’est assez plat. Le titre propose peu de musiques sauf lorsque la situation devient tendue avec de nombreux ennemis à nos trousses. En dehors de ces instants, il faut se contenter des bruits de fusils, des cris de nos adversaires terrassés et de la faune environnante. Dommage de ne pas avoir un peu plus insisté sur ce point, on aurait apprécié arpenter le canyon avec de belles musiques western.

Le coin des chasseurs : Colt Canyon propose 40 succès pour un total de 1000G. Pour espérer tous les obtenir, il faudra s’accrocher, rien que terminer le jeu est un sacré challenge. Ajoutez à cela des succès nécessitant de remplir certaines conditions telles que ne pas perdre de vie, ne tuer personne ou encore n’utiliser que des armes à lancer et on obtient un bon mélange pour un 1000G difficile.

Bilan

On a aimé :
  • Un gameplay fluide et plaisant manette en main
  • La variété des armes disponibles
  • Une difficulté addictive…
On n’a pas aimé :
  • ...mais parfois frustrante
  • Bande-son trop en retrait
Six coups dans le buffet

Colt Canyon est un mélange réussi entre le Twin-Stick Shooter et le roguelike. Certes, il est difficile et punitif, mais il n’est jamais injuste. Bien que cela puisse se révéler frustrant pour certains, les habitués du genre ne seront pas dépaysés et prendront plaisir à relancer une partie pour aller plus loin après chaque mort. Si visuellement le jeu est propre malgré le choix du pixel-art discutable selon nous, la bande-son est un peu trop plate, voire inexistante et on aurait aimé bénéficier de musiques western pour accompagner nos escapades dans le canyon.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Colt Canyon

PEGI 16 Violence

Genre : Action

Editeur : Headup

Développeur : Retrific

Date de sortie : 16/06/2020

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch