Test - Trials Rising - Deux roues, une coupe

«Moto culte !» , - 4 réaction(s)

Que d’heures déjà passées à grincer des dents, injurier ses pouces ou lancer des manettes devant les précédents Trials. Si le dernier opus avait laissé un peu de monde sur le côté avec une direction artistique différente, RedLynx reviennent ici aux bases, sans quad, sans figures et dans un style plus classique. Reste à savoir si la série en a encore assez sous le coude pour convaincre les foules.

Vieux motard

Taquiner les nuages sur des gratte-ciels
Taquiner les nuages sur des gratte-ciels

Trials Rising n’entend pas révolutionner la série, qu’on se le dise. La formule ne change pas d’un iota, il s’agit toujours de franchir différents obstacles à l’aide d’un deux roues, qu’il s’agisse de bosses et tremplins assez classiques ou de choses plus farfelues et surréalistes. Sur ce point, ce volet tend à donner plus de vie autour des pistes et cumule les mises en situations dynamiques et mouvementées, toujours appuyé par des placements de caméra. C’est d’ailleurs un des points qui peut perturber par moments, car l’angle choisi ne permet pas toujours de juger avec brio de la meilleure façon d’atterrir. De même, il est toujours nécessaire de tomber dans certains pièges pour apprendre à les connaître et les éviter. Une bonne mémoire et beaucoup de patience sont plus que jamais nécessaires pour tenter de décrocher des médailles de platine ou grappiller quelques secondes au chrono.

C
C'est un jeu Ubisoft, au cas où ce n'était pas assez clair

La progression du jeu est plus aisée pour les nouveaux arrivants qui peineraient à dompter la physique des bécanes. Accélérer/freiner et orienter le pilote sont les actions de bases qui permettent bien des choses comme peut l’apprendre l’académie de pilote servant de tutoriel pour tous profils de joueurs car, après tout, il n’est jamais trop tard pour progresser et apprendre de nouvelles choses. C’est d’ailleurs toute la philosophie du jeu, à cela près que la progression est un peu frustrante. Il n’est pas possible de faire toute la partie solo du jeu, piste après piste, championnat après championnat pour arriver à la fin du jeu sans leveler. Même en obtenant des médailles d’or partout, il faut, arriver à un certain point du jeu, commencer à revenir sur ses pas pour gratter des chronos, tenter des contrats – ils amènent des défis à relever sur certaines pistes – ou autre afin d’atteindre le niveau nécessaire à certaines finales. C’est typiquement le genre de chose qui peut faire grincer des dents.

Singe savant

Les compétitions à huit, l
Les compétitions à huit, l'une des nouveautés

En guise de nouveauté, le mode solo propose des arènes mettant en scène des finales par élimination. Ce sont des pistes où huits concurrents s’affrontent en plusieurs épreuves desquelles il faut sortir vainqueur pour débloquer la ligue suivante. On note aussi des défis duels en un contre un face à des ghosts pré-enregistrés quand on n’a pas, pour toutes les autres pistes, les ghosts des joueurs du monde entier tous supports confondus, le multijoueur étant cross-platform. On peut aussi désormais compter sur un mode multijoueur dans lequel huits personnes s’affrontent sur les pistes du solo via un matchmaking là aussi cross-platform. Seulement, sur nos sessions de jeu, celui-ci galérait bien. Il est donc difficile de voir s‘il sera adopté sur la durée quand il fonctionnera bien. Se replier sur le multijoueur en local est une bonne alternative, si on en a la possibilité, car cela permet de s’adonner au mode Tandem qui risque bien de provoquer engueulades, ruptures et divorces. L’exercice est loin d’être évident pour réussir à se coordonner et même s’il n’y a pas beaucoup de pistes pour le pratiquer, on s’y amuse déjà bien. Pour les fans de loot-box, celles-ci font leur apparition dans la licence pour débloquer des éléments de customisation de moto et de pilote. On les obtient avec l’argent gagné in-game, tout comme il est possible de débloquer de nouveaux véhicules de cette manière, mais il est bien sûr possible d’acheter des Glands avec de l’argent réel pour les débloquer plus rapidement.

Le tandem, fun et parfait pour s
Le tandem, fun et parfait pour s'engueuler

Rising emmène le joueur aux quatres coins du monde sur des pistes, dans l’ensemble, plutôt bien foutues. Les checkpoints sont relativement bien placés même si certains sont très rapprochés sans raison apparente. La difficulté est vraiment progressive et on prend plaisir à découvrir les nouveaux tracés au fur et à mesure même si certains décors, voire même des tronçons, sont réutilisés plusieurs fois. En dehors des quelques caméras pas toujours bien placées, on regrette surtout le probléme de loading des textures qui perdure, laissant le joueur dans le flou pendant quelques instants parfois. Fort heureusement, les chargements pour revenir au checkpoint précédent ou au début de la piste sont toujours instantanés, confort non négligeable qui garantit au joueur de pouvoir s’énerver des heures durant sur une piste pour viser une médaille de platine. Car oui, avec tout ça, Trials reste le titre sacrément addictif qu’il est depuis ses débuts, bien au-dessus de la concurrence qui a beau l’avoir imité et copié à foison sans jamais l’avoir égalé. Étant donné son tarif doux, il serait dommage de bouder son plaisir, d’autant plus qu’avec l’éditeur de niveau (pas facile à prendre en main), il est fort possible que sa durée de vie s’allonge grandement.

Bilan

On a aimé :
  • Toujours aussi addictif
  • Le contenu est dodu
  • Enfin du vrai multijoueur et cross-platform !
  • Une bonne OST orientée rock...
On n’a pas aimé :
  • ...mais qui tape sur le système à la longue
  • La progression qui force au leveling
  • Toujours ces chargements de texture longuets
  • Le matchmaking capricieux
  • Lootbox à gogo
Essai confirmé

Trials Rising est un bon épisode qui complète la série avec des petits ajouts, comme la customisation ou de nouveaux types d’épreuves, et de plus gros : le multijoueur en ligne cross-platform. Les tracks sont agréables, l’ambiance est à la déconne, la difficulté bien dosée. Pas grand-chose à redire à cette copie qui fait juste un peu grincer des dents pour une progression incitant à faire du leveling pour progresser dans le solo. Rien de rédhibitoire en tout cas pour ne pas inciter les nouveaux venus, tout comme les habitués, à se jeter dessus.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2386.jpg?1528748806

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Trials Rising

Trials Rising
PEGI 0

Genre : Courses

Éditeur : Ubisoft

Développeur : Redlynx

Date de sortie : 26/02/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch

4 reactions

OutRun79

04 mar 2019 @ 16:16

La petite accroche « Deux roues, une coupe » résulte-t-elle d’un choix innocent ? Pourquoi ai-je l’intime conviction que ce n’est pas le fruit du hasard ?

Eboux

Rédaction

04 mar 2019 @ 17:05

@OutRun79 > Toute ressemblance avec une chose à laquelle tu pourrais penser est purement fortuite, voyons. Je ne vois d’ailleurs pas à quoi tu peux faire référence.

OutRun79

04 mar 2019 @ 20:18

Mince, mon message est incomplet et apparaît donc ultra sérieux (alors que non

OutRun79

04 mar 2019 @ 20:23

@Eboux > sorry, mes messages apparaissent tronqués... Et pour la référence, mon esprit s’égare parfois