Test - Red Dead Redemption

«Approuvé par les frères Dalton» , - 17 réaction(s)

Dans la vie, il y a deux types de gens...

Qui dit début du 20ème siècle, dit début d’industrialisation, et donc ne vous attendez pas à débouler sur les chemins de terre au volant de votre Porsche dernier modèle avec nitro et petit arbre désodorisant. Ici, les voitures n’en sont qu’à leur balbutiements, alors il faudra vous contenter de mules, chevaux, charrettes, ou diligences pour vous déplacer. Et ce sera l’opportunité d’admirer les décors tout bonnement magnifiques procurant une ambiance à tomber. Vous vous retrouverez réellement dans le far west avec ses étendues de désert, ses cactus, ses animaux sauvages, sa topographie si particulière, ses chemins de fer et ses chemins de terre. Le tout étant sublimé par les bruitages très sauvages et vivants, des dialogues saisissants, couplés avec les ambiances musicales que l’on peut trouver dans les westerns.

Attention cependant, le jeu n’est pas exempt de soucis et de bugs. On peut noter notamment la présence d’un peu de clipping, l’IA de votre cheval un peu à la ramasse (lorsque vous le sifflez ou que vous posez un prisonnier sur lui). Les petits bugs sont courants, mais n’entachent pas le plaisir de jeu. Par contre, certains bugs sont plus ennuyeux et vous demanderont de recommencer votre partie à la dernière sauvegarde. Ils sont rares, mais le jeu étant tellement vaste et varié, vous croiserez probablement un de ceux là au moins une fois. Retournons à notre parcours de ces contrées à dos de notre monture. Vous pourrez avancer à plusieurs rythmes différents. Cela va de la marche, au galop, en passant pas diverses vitesses de trot.

Et le tout est géré assez intelligemment via le bouton A. Votre cheval possède une jauge d’endurance qui se vide au fur et à mesure que vous faites appel à un effort supplémentaire et se remplira lorsque son rythme sera pris. De plus, la vitesse de votre monture sera modifiée en fonction du type de surface que vous parcourrez. Elle sera optimale sur des sentiers, mais vous serez ralenti légèrement par les plaines irrégulières par exemple, ce qui demandera plus d’effort au cheval. En un rien de temps, vous deviendrez un cavalier hors pair ! Que serait un jeu basé sur l’univers du Far West sans ses duels ? A certains moments, qu’ils soient aléatoires ou scénarisés, vous pourrez affronter des personnes en face à face.

Ce sera l’occasion de dégainer au signal et de mettre l’adversaire hors d’état de nuire d’une manière pacifique (le désarmer ou le blesser sur une partie non létale) ou un peu plus sanglante. Ces phases sont assez complexes et demanderont beaucoup de pratique avant d’être totalement maîtrisées. Et même là, ce sera toujours un passage délicat, puisque assez ambigü. Bien dommage, ces duels étant au final un peu la marque de fabrique, ce que l’on retient le plus de cette époque.

… Toi tu creuses.

Lors de vos périples, vous aurez la possibilité d’amasser des objets, qu’ils soient de provenance animale (peaux, viande, plumes...) ou végétale (plantes, fleurs). Ces éléments pourront être revendus afin d’arrondir vos fins de mois, les missions étant généralement assez radines en récompenses. Visitez les nombreux patelins pour voir lequel vous reprendra le plus cher chaque objet sachant que plus l’animal ou la plante est rare dans l’endroit en question, plus il vous rapportera de l’argent. Votre inventaire vous permettra de transporter autant de choses qu’il vous plaira. Les objets de soin, d’endurance pour votre cheval, munitions ou autres du genre étant eux, limités. L’inventaire sera également utile pour déployer un campement. Ce dernier vous permettra de sauvegarder, vous reposer, mais aussi de faire les voyages plus rapidement en zappant le déplacement restant à la destination de votre choix (tout comme en diligence).

Les menus sont assez nombreux et complets. Vous pourrez ainsi, grâce à eux, contempler vos statistiques, vos missions et défis en cours, mais également regarder les différents objectifs pour gagner une nouvelle tenue. Avec plus d’une dizaine de modèles, ces dernières demanderont plus ou moins d’efforts pour être débloquées, mais quelques uns d’entre elles vous octroieront en échange certaines capacités en fonction du costume, comme celui de gentleman qui permet de tricher au poker (attention à ne pas vous faire repérer !), d’autres changeront l’appréciation des gens envers vous...

Bilan

On a aimé :
  • La durée de vie globale énorme
  • L’ambiance de dingue
  • Le gameplay à la fois simple, mais complet
  • La liberté d’action
  • C’est quand même visuellement impressionnant pour un jeu avec un monde aussi vaste et ouvert
On n’a pas aimé :
  • Les bugs nombreux
  • Le mode Exploration amputé de plusieurs éléments
El Gringo ! De Jacques Bave

Red Dead Redemption s’annonçait comme une tuerie, et propose finalement du rêve avec un grand R, ainsi qu’une aventure avec un grand A. Le jeu, même s’il souffre de bugs, propose une immersion totale et une expérience de jeu encore plus approfondie que ce qu’on a pu avoir auparavant sur ce type de jeu, faisant oublier ces petits tracas. Si vous avez adoré la série GTA, vous serez envoûté par Red Dead Redemption. Si vous n’appréciez pas les GTA, tentez donc quand même votre chance avec cette version cowboy qui écrase simplement son modèle tout en apportant plus de souplesse dans le gameplay. Un très bon prétendant au titre de jeu de l’année qui place la barre très haute.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Red Dead Redemption

PEGI 0

Genre : GTA-Like

Editeur : Rockstar Games

Développeur : Rockstar Games

Date de sortie : 21/05/2010

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

Venez discuter sur le Forum Red Dead Redemption

17 reactions

AceParty

29 mai 2010 @ 14:59

J’aurais pas dit mieux que la conclusion pour résumé le tout !

avatar

theyougamaster

29 mai 2010 @ 15:10

Oh que oui, RDR c’est du lourd de chez lourd !!! :->

Raster

29 mai 2010 @ 15:10

Hip ! Hip ! Hip ! ROCKSTAR ! Pour ma part, LE JEU de l’année. Chouette test ^^)

BUZZ

29 mai 2010 @ 15:44

Pendant les premières heures de jeux on a tendance à pardonner les nombreux bugs mais aux bout de 15h de jeu ça devient franchement récurent voir pénible... Dommage le reste est énorme avec mention spécial à la bande-son remarquable !!

Jarel

Rédaction

29 mai 2010 @ 15:49

Justement je suis un poil déçu pour la bande son du jeu à des années lumières de l’excellent travail qu’avait effectué rockstar sur Red Dead Revolver.

avatar

Cobra

29 mai 2010 @ 16:06

Just Perfect ! ! !:-))

Pauleta 95

29 mai 2010 @ 17:58

Rien a dire, le jeu de l’année ! C’est une de mes plus belles expériences vidéoludiques ! Pour moi mention spéciale a la bande son ( l’arrivé au Mexique, juste énorme ) et au jeu tel que le lance de fer, poker, blackjack, poker menteur, jeu du couteau qui sont des supers passe temps !

streptos

29 mai 2010 @ 18:51

Je ne me suis pas encore lancé dans l’aventure, mais c’est clairement un jeu qui mérite quelques patchs par ci par là histoire d’être mieux fini.

A moins que Rockstar aime bien aussi les centaines de vidéos sur Youtube. COUGAR-MAN !!!

BUZZ

29 mai 2010 @ 23:31

Un exemple (récurant pour moi) : Les missions « capture de criminel », je reviens avec le lascars ligoté dans le dos, je le pose au shérif du coin qui un coup sur deux me met une balle dans le front en guise de remerciement...donc c’est un peut chiant à la fin.

benbass

30 mai 2010 @ 00:06

Pas de bug génant à noter de mon coté. +1 pour le free-roam amputé. Je voulais faire des duel et jouer au poker à l’ancienne.

12