Test - Halo 3 ODST

«Incarnez un rookie» , - 11 réaction(s)

Halo ODST n’est pas un jeu simple à appréhender pour un test, tant c’est un objet inhabituel. Décrié avant même d’être joué pour sa durée de vie courte et son aspect add-on d’Halo 3 par certains, le jeu est très attendu par d’autres qui voient tout ce que la double galette a à offrir. Et d’une certaine façon cette appréhension est justifiée, car Halo ODST prend la forme de ce que pourrait être une édition collector en DVD : de l’inédit (la campagne solo, le mode Baptême de feu), et une foultitude de bonus (toutes les cartes multijoueurs de Halo 3).

Et si la meilleure façon de jauger ce fameux Halo ODST était finalement de simplement introduire le disque dans la console et de commencer à jouer ?

  Mauvais départ

Vous incarnez cette fois un rookie, un petit nouveau dans les forces spéciales. Et oui, cette fois c’est vous le Carmin d’Halo 3 ! On ne peut pas dire que votre première mission se déroule de la meilleure des façons : un largage raté, et vous voilà crashé dans la ville de New Mombasa, fief des Covenants. Vous êtes seul, séparé de vos coéquipiers de l’ODST (Orbital Drop Shock Troopers…rien que ça). Votre mission va être de les retrouver.

Pour ce faire, vous progresserez dans un environnement (relativement) ouvert, à la recherche d’indices qui vous permettront de localiser vos partenaires. Attention toutefois, vous n’êtes pas le Masterchief ! Votre armure ne vous protège pas autant, et il faudra trouver des kits de soins pour remonter votre jauge de santé. Vous n’êtes pas capable non plus de faire des sauts dans tous les sens pour vous jeter sur vos ennemis. Vous n’êtes qu’un humain normal, lâché dans un milieu particulièrement hostile.

Le premier réflexe que vous allez devoir retrouver est la prudence : plus question de foncer sur un ennemi en laissant votre armure absorber les dommages. Votre casque sera votre meilleur allié, celui-ci vous permettant de localiser vos ennemis en agissant comme un amplificateur de lumière. Réelle nouveauté dans Halo, ces phases de jeu s’apparentent presque à de l’infiltration, avec une ambiance radicalement différente des autres épisodes. Dans Halo ODST, on craint l’affrontement avec l’adversaire, et mieux vaut réfléchir avant d’agir.

A chaque fois que vous trouverez un indice (casque, fusil de sniper…), vous prendrez alors le contrôle de votre coéquipier perdu et vous revivrez ses dernières heures. Prétexte astucieux permettant avec naturel de proposer des phases de jeu variées, dans la tradition de la saga : position à tenir au sniper, phase en Warthog, une autre en Scorpion…Ces phases de jeux sont un peu comme autant de niveaux détachés du reste, des rappels des scènes habituelles de Halo. C’est à la fois leur force et leur faiblesse. Réussies pour la plupart du fait que Bungie sait indubitablement y faire, elles dégagent cependant un air de déjà joué indiscutable, et s’apparentent au catalogue « du parfait petit Halo ».

A chaque retour à New Mombasa, vous reprendrez vos recherches, trouvant au passage des enregistrements vous en apprenant (un peu) plus sur l’histoire de Halo, et après quelques heures de jeu votre mission dépassera enfin le cadre de la recherche simple de vos partenaires.

Bilan

On a aimé :
  • La maniabilité Halo
  • Les phases de jeu dans New Mombasa
  • Belle ambiance sonore
  • Le Baptême de feu
  • Design bien étudié
On n’a pas aimé :
  • Peu de nouveautés
  • Campagne courte
  • Techniquement dépassé
Ca reste Halo

Je disais dans mon introduction que Halo ODST s’apparentait à un DVD collector, et c’est exactement la sensation que j’ai eue en jouant à ce jeu. Cette double galette semble avoir été faite en premier lieu pour les fans de la saga qui y trouveront à coup-sûr leur compte et qui passeront un excellent moment. Les autres ne sont pas pour autant oubliés, car si le moteur du jeu accuse son âge et que la durée de vie de la campagne est bien faible, l’expérience de jeu reste néanmoins très agréable, des coudées au-dessus de l’immense majorité des FPS. En ajoutant le mode Baptême de feu accrocheur et la multitude de cartes regroupées sur le deuxième DVD, difficile de faire la moue plus longtemps : Halo ODST n’est pas parfait, mais il sublime l’étiquette de simple add-on et justifie sa sortie en magasin.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Halo 3 : ODST

PEGI 0

Genre : FPS

Éditeur : Microsoft

Développeur : Bungie

Date de sortie : 22/09/2009
Date de sortie XO : 2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360

Venez discuter sur le Forum Halo 3 : ODST

11 reactions

mim82

24 sep 2009 @ 16:51

Solo un peu decevant dans le sens ou on apprend quasimment rien sur l’histoire d’Halo mais bon sa reste quand même trés bon

Et le mode bapteme du feu est vraiment terrible d’ailleurs à ce propos je laisse mon gamertag car y a pas grand monde dans ma liste d’amis qui y joue donc voila pour ceux que sa interesse ^^ gamertag : mim 82

Pilote83

24 sep 2009 @ 16:53

Moi il n’y a pas à dire je suis super content de ce jeu. Pour un jeu vendu 50€ il est bien meilleur que certains à 70€.

Le solo de ce ODST est pour moi nettement au dessus de celui de Halo 3. Un gameplay dans le genre furtivité dans les rues de Mombasa avec le Rookie, vision nocturne, silencieux ... et un gameplay plus bourrain avec les phases de Flashback. Malgré sa courte durée de vie c’est un solo très prenant avec une bonne intrigue.

Puis le mode BdF qui rajoute nettement en durée de vie et qui permet de bons carnages de covenants entre potes ^^. Jeu que je conseille vivement !

Pilote83

24 sep 2009 @ 16:54

Et je t’ajoute mim si tu veux c’est quand tu veux pour du BdF ^^

mim82

24 sep 2009 @ 17:08

Invit accépté ^^ a tres vite pour un BDF

luckyluke

24 sep 2009 @ 17:12

Je suis ravi de la version collector, la manette sans fil verte au couleur de HALO, son logo ODST du plus bel effet.

Je savoure la campagne en multi à 4 joueurs en mode légendaire. Bon courage pour le finir en solo, heureusement, il y a de nombreux checkpoints. Le mode Baptême du feu est excellent surtout à 4 joueurs. 4 medikit et munitions limités obligent une approche différente plus tactique que bourrine.

Graphiquement, c’est dépassé, mais le level-design, l’univers Halo, le charisme des personnages l’emportent sur la technique.

La jouabilité est tout simplement parfaite. Le gros point fort est la partie sonore, avec des bruitages excellents, un bon doublage français et surtout des musiques envoutantes et qui collent à toutes les situations du jeu.

La difficulté est bien dosé et chaque situation est unique.

avatar

bokusatsu

24 sep 2009 @ 20:35

J’ai toujours trouvé la série Halo très mauvaise, design d’enfant de 2 ans, scénario très mauvaise, ambiance inexistante et très Space Opera ricaine avec aucune logique et mise en scéne très série z. Le gameplay était sympa mais ça restait très simple dans son ensemble.

C’était donc sans envie que je me lançais dans ce ODST qu’un ami avait emmené pour une soiré, Et pourtant, quelle surprise, alors le design est toujours très mauvais et la mise en scène et texte sont toujours très mauvais eux aussi, mais alors quel ambiance, pour la première fois j’avais envie d’aller plus loin, de savoir ce qui c’était passé. L’approche plus subtil fait de cette univers autre chose qu’un fps très bourrin où seul les reflexes compte.

Donc voila très agréablement surpris, le meilleurs Halo pour ma part, je ne suis pas aller bien loin mais l’ambiance est là et elle fait du bon boulot.

darklaurent

24 sep 2009 @ 21:20

tous ces commentaires font envie et j’ attends impatiemment le mien,commandé sur price minister depuis 1 mois.rassure toi mim82 ,le jeu est juste sorti ;dans 15 jours maxi ,les parties sur le live devraient exploser.à bientot en multi les gars !!!

avatar

Kaki

25 sep 2009 @ 00:42

Bonjour au début j’avais un doute quand au gameplay de ce jeu mais comme darklaurent vos comentaire m’ont donné envie de l’acheté

TomS

25 sep 2009 @ 08:14

Après son annonce l’année dernière pour moi c’était clairement niette. Puis je me suis remis à jouer à halo ces derniers temps et donc je l’ai pris à sa sortie.

verdict, de la balle. je me régale à me la jouer sam fisher dans les rues sombre de cette ville fantome pour retrouver du pur halo dans les phases de flashback. le mode firefight : plus de 60 vagues sur la première map avec un pote mardi soir. une partie à plus de 300000 points. que du bonheur je dirais à prendre les noeils fermés

PS : je sais pas comment on note : je lui met 5 manettes aussi

luckyluke

25 sep 2009 @ 10:51

Un seul regret après plusieurs parties. Le système de sauvegarde en solo et coop. Je n’y comprends rien. En mode SOLO, je suis arrivé à l’avant dernier chapitre, ensuite, j’ai commencé une nouvelle partie Coop avec des potes. Nous sommes arrivés au chapitre 3. Je veux continuer ma campagne solo, ma sauvegarde n’est plus valide. Je dois recommencer tous les objectifs, c’est à dire récupérer les balises de chacun de mes coéquipiers. La galère !!!

12