Test - Madden NFL 17

«Chaud devant !» , - 1 réaction(s)

Ce serait un euphémisme de dire que le football américain n’est pas le sport le plus populaire dans l’Hexagone. Souvent méconnu et comparé à du “Rugby avec protections”, une des portes d’entrée à ce sport reste, en dehors des quelques clubs de foot US répartis aux quatre coins du pays, l’alternative vidéoludique. En effet, sous ses airs complexes, Madden NFL peut être une véritable introduction à la discipline reine du pays de l’Oncle Sam.

Pour les pro comme les débutants

Les ralentis peuvent offrir de superbes images
Les ralentis peuvent offrir de superbes images

Cette année plus que jamais, Madden NFL 17 décide de tendre la main aux néophytes de la discipline. Même s’il est préférable de commencer avec quelques notions en tête, tout est fait pour introduire, aider les débutants dans leur quête du Superbowl virtuel. Comment effectuer ses passes, défendre, lire les couvertures défensives, prendre la meilleur décision possible à un instant T, ou encore réaliser les esquives au bon moment pour envoyer le défenseur brouter l’herbe. Le jeu nous apprend vraiment tout ce qu’il y a à savoir au travers de très nombreux ateliers. Si la réalisation de quelques uns sont suffisants pour se débrouiller contre l’IA, il est indispensable de maîtriser la majeure partie des notions inculquées par le jeu pour espérer venir à bout d’un adversaire en ligne. C’est donc un bon paquet de temps qu’il faudra passer dans la partie entraînement du titre, tout à fait adaptée aux novices,pour devenir un réel prétendant à la bague de champion.

En match, l’accompagnement des néophytes se traduit par une multitude d’aides selon le niveau de difficulté. Du placement des joueurs à l’aide à la réception et la sécurisation de la balle, le joueur n’est jamais laissé de côté. Pour les plus aguerris, il est tout à fait possible de désactiver toutes ces aides dans les paramètres.

Pousse-toi de là !

Les duels sont de nouveaux au cœur du jeu en défense, mais aussi en attaque !
Les duels sont de nouveaux au cœur du jeu en défense, mais aussi en attaque !

Cette année encore, les duels entre les lignes offensives et défensives seront au coeur du jeu et il est, une fois de plus, extrêmement agréable de jouer un Defensive End. Ce système de duel basé sur des actions contextuelles donne un vrai dynamisme aux quelques secondes séparant le snap du moment où le Quarterback décide de lancer la balle. Chasser le QB ou mettre une boite à un Running Back devient alors encore plus gratifiant car on se sera débarrassé de notre Tackle au préalable. En phase d’attaque, le principe est le même, lorsqu’un receveur ou un coureur est touché, la possibilité de gagner ces quelques précieux yards après contact. Domaine dans lequel excellait Marshawn Lynch avant qu’il ne décide de prendre sa retraite, à la surprise générale, il y a quelques mois de cela. Diable, que j’aurais aimé l’utiliser au moins une fois dans ce jeu pour pouvoir contempler l’ampleur des dégâts sur les défenses adverses.

Les systèmes de coup de pieds aussi ont changé : ils demandent désormais beaucoup plus de précisions.
Les systèmes de coup de pieds aussi ont changé : ils demandent désormais beaucoup plus de précisions.

En ligne, le système de duel est appliqué aux deux joueurs simultanément et le premier à presser la bonne touche prendra l’avantage sur l’autre. Au fur et à mesure des matchs, appuyer sur une touche en anticipation devient alors un réflexe et les indications à l’écran se font alors beaucoup moins utiles. Les affrontements joueur contre joueur donnent, par ailleurs, des matchs allant à l’encontre des règles d’un matchmaking équilibré. Il est en effet plus que courant de tomber sur une équipe du top 5 en jouant une formation possédant une évaluation générale inférieure à 80. Lors de mes quelques matchs avec les Los Angeles Rams (et oui, les Rams sont de retour dans la Cité des Anges pour les 4 du fond qui ne suivent pas), j’ai dû affronter les Seahawks, les Packers ou encore les Panthers. Autant dire que ça a bien souvent été compliqué.

Impose ton style

Les cut-scene ponctuant le match nous emmène au cœur des équipes
Les cut-scene ponctuant le match nous emmène au cœur des équipes

Si, sur le papier, ces affrontements sont complètement déséquilibrés, les développeurs d’EA Tiburon se sont évertués à reproduire certaines caractéristiques clés des équipes. Ainsi, même quand on pense avoir acculé Aaron Rodgers le forçant à lancer une passe désespérée, il parviendra quand même bien souvent à envoyer un missile pour une réception à une main de Jordy Nelson. C’est frustrant mais c’est la dure réalité des Packers. Il en va de même pour la terrible Legion of Boom des Seahawks de Seattle. Ceux qui regarde la NFL, savent qu’il ne faut jamais lancer du côté de Richard Sherman. Les autres se feront intercepter et ne le feront bientôt plus.

John Elway, la légende des Broncos chez les Rams ? Uniquement en Draft Champions
John Elway, la légende des Broncos chez les Rams ? Uniquement en Draft Champions

C’est ainsi que se déroulent les matchs en ligne. Ils sont durs et impitoyables. Comme la NFL. Mais c’est aussi pour ressembler à cette ligue qu’ils sont remplis d’actions extraordinaires pouvant changer le cours d’un match. On remarque d’ailleurs très vite que le spectacle a été un des principaux leitmotiv des développeurs pour ce Madden NFL 17. Dès l’introduction, on se retrouve catapulté à la tête des L.A. Rams lors d’un match de playoff (pas de doute, on est bien dans un jeu) au Los Angeles Memorial Coliseum contre les Washington Redskins. Les locaux sont alors menés de 7 points avec très peu de temps restant à l’horloge. Entre actions de grande classe, discours de motivation du Coach Fisher et les formidables commentaires du nouveau du duo Brandon Gaudin - Charles Davis, cette séquence d’ouverture donne le ton du jeu par une mise en scène de toute beauté.

Draft ton équipe de champions

Il est possible de jouer « à la carte » en Franchise
Il est possible de jouer « à la carte » en Franchise

De son côté, le mode Draft Champions permet de concocter la meilleure équipe possible en 15 rounds. À chaque round, le jeu propose 3 joueurs parmis lesquels on doit choisir celui qui intégrera notre équipe. Ce sont donc 15 joueurs qui intégreront une équipe possédant une très faible évaluation générale. Une fois l’équipe constituée, c’est l’heure de rencontrer 3 équipes selon une difficulté croissante. Si le premier match devrait être une promenade de santé, les deux suivants donneront plus de fil à retordre. Si les 3 matchs sont remportés, on obtient alors une récompense pour le mode Ultimate Team et on n’a plus qu’à reformer une équipe différente pour recommencer. Ce mode, est une variante très accessible du précédemment cité Ultimate Team. Ici, pas de prise de tête. On forme son équipe en quelques minutes, on joue nos matchs et on recommence. Du fun et rien que du fun.

Le mode Franchise nous propose un entrainement personnalisé en fonction du prochain match
Le mode Franchise nous propose un entrainement personnalisé en fonction du prochain match

Le mode franchise a, lui aussi, subi un petit lifting. En effet, la carrière de coach se montre toujours plus complète mais aussi accessible. Il est désormais possible choisir de ne jouer que les temps forts d’un match (les 3e tentatives, les jeux dans la Red Zone et les 2 dernières minutes de chaques mi-temps), qu’avec l’escouade offensive ou défensive ou, tout simplement, de jouer l’intégralité du match en bon puriste. En plus de cet ajout, non-négligeable selon le côté de la balle où l’on veut se trouver, il est désormais possible d’entraîner notre équipe en fonction de l’équipe que l’on affrontera le week end. Le jeu analysera le type d’attaque et de défense de cette équipe et nous proposera un programme d’entraînement spécifique qu’on pourra suivre ou non. Cet entraînement a pour effet d’améliorer certains joueurs, de proposer un boost d’expérience lorsque l’on jouera les formations travaillées lors des matchs mais aussi à bien mieux lire les couvertures de balles des défenseurs où les jeux mis en place par l’attaque.

Les casques s
Les casques s'usent à mesure que le match avancent et que les chocs se multiplient

D’un point de vue graphique, force est de constater, qu’à part quelques améliorations de la luminosité ambiante, le jeu n’évolue qu’assez peu. Fort heureusement, la barre était déjà placée haut. En effet, c’est toujours un véritable plaisir d’observer les nouveaux stades lors des temps morts. En revanche, le jeu n’a pas non plus évolué sur les visages des joueurs. “Mais ils ont des casques !” me direz-vous. C’est vrai, mais la réalisation toujours plus réaliste du jeu multiplie les gros plans sur les visages des athlètes. Et c’est bien à ce moment là que la bât blesse car, à part quelques très légères mimiques, on a quand même l’impression de se trouver face à des poupées de cire. Des poupées très musclées mais aussi sans expression.

Bilan

On a aimé :
  • Toujours plus de spectacle
  • Les duels au centre du jeu
  • Le nouveau duo de commentateurs
  • Les ajouts du mode Franchise
  • Le mode Draft Champions
On n’a pas aimé :
  • Le matchmaking pas toujours juste
  • Les visages qui manquent cruellement de vie
  • Les temps de chargement toujours longs
Un excellent cru

Que dire de ce Madden NFL 17 à part qu’il fait désormais office de mètre étalon dans sa discipline. Même s’il manque toujours de concurrence, il ne fait aucun doute que cette cuvée réhausse la barre comparée aux éditions précédentes apportant leur lot d’améliorations mais de façon trop timide. Cette année, hormis un matchmaking relativement déséquilibré, une animation pas toujours au top et des temps de chargement toujours trop long, il est assez compliqué de trouver quelque chose à reprocher à cette nouvelle édition de Madden NFL. Quand on voit les efforts fournis par EA Tiburon pour initier les non-initiés, on se rend compte qu’ils ont mis les petits plats dans les grands pour fournir un jeu de sport de très grande qualité.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1911.jpg?1463166125

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Madden NFL 17

Madden NFL 17
PEGI 0

Genre : Sport

Editeur : EA

Développeur : EA Sports Tiburon

Date de sortie : 23/08/2016

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3

1 reactions

avatar

bangy78

07 sep 2016 @ 20:58

ah un jour de la reprise c’est bien vu le test ;) Il est franchement géniale les animations sont top, toujours aussi complet, le Madden Moment c’est sympa, meme si je préfère le full match.. je fais Madden chaque année depuis quasi 20 ans et celui est très très bon. j’ai hésité longtemps par contre pour faire ma franchise, sur le choix de l’équipe , j’ai mes equipes en NFC et AFC , en plus au top en se moment (Seattle Denver) et là j’ai opté pour une equipe moins tendance que des pats ou Gb et autre Steelers. j’hésitait entre Tenessee, Minesota, et Miami et j’ai opté pour les dolphins et sur Madden j’adore tests toutes les équipes.