Test - Pumped BMX +

«Jump around» , - 0 réaction(s)

« C’est vrai ? Tu me vendrais ta tablette ? Qu’est-ce que tu vas devenir ? Je t’ai toujours vu passer un temps fou dessus ! » « Je n’en ai plus besoin, j’ai une Xbox One »

Vous l’aurez compris, Pumped BMX+ est à nouveau un jeu venant directement du mobile, et adapté pour notre bonne grosse console bardée de processeurs, de mémoire et de cloud. Suivant un principe connu depuis des lustres et popularisé sur Xbox avec Trials HD, il va falloir faire preuve d’équilibre pour arriver au bout de moult niveaux tordus.

C’est duuuuuuur, le vélo !

Aller plus haut
Aller plus haut

Le principe du jeu, exposé après un court tutoriel, est d’une simplicité enfantine. Après quelques coups de pédale, le vélo s’élance et, de tremplins en bosses, doit arriver au bout de courts parcours. En chemin, on pourra exécuter diverses figures plus ou moins complexes avec la gâchette, ou bien juste tournicoter avec le stick gauche. Enfin, le bouton A sert à gainer le vélo ou à laisser la gravité agir seule. La difficulté vient du fait qu’une fois qu’on est parti, on ne peut plus pédaler : tout va se jouer sur l’élan, et donc sur les angles d’atterrissage, sur leur souplesse. Les figures de style, c’est bien gentil, mais il va déjà falloir réussir à maintenir assez de vitesse pour arriver au bout des niveaux.

Ceux-ci sont très nombreux (plus de 500), mais surtout très durs ! Alors que plusieurs objectifs sont déclinés (faire un certain nombre de points, faire telle ou telle figure…), on va déjà commencer par juste tenter de franchir la ligne d’arrivée. J’ai bien conscience de ne pas être très doué pour ce style de jeux, mais sachez que je m’y suis repris à environ 15 fois pour franchir le 6e ou 7e niveau. En effet, le tutoriel ne donne pas les clés pour maintenir sa vitesse : il faudra découvrir les meilleures techniques par l’expérimentation. Si cela a un côté motivant, cela peut aussi bloquer un joueur dès les premiers niveaux ! Face à une telle difficulté, deux réactions possibles : soit on laisse tomber tout de suite, en s’énervant après le jeu (option impossible à retenir quand on est testeur), soit on s’accroche. Les plus persévérants pourront alors en retirer une vraie satisfaction face à un challenge corsé, mais pas impossible à relever... C’est d’ailleurs ce challenge qui est le meilleur atout d’un titre par ailleurs bien frugal à l’écran.

Euh... Vraiment ?
Euh... Vraiment ?

En effet, si le gameplay a été adapté, et plutôt bien, à la manette, pour le reste c’est exactement un jeu mobile qui nous est proposé, avec des graphismes très simples, pour ne pas dire simplistes. Le prix, lui, a oublié d’être adapté, puisqu’il faut débourser 9.99€ (ou 2€ de moins pour l’instant pour les abonnés gold). Même si cette version est très complète, ce prix n’a que peu de rapport avec celui pratiqué sur Android. L’aridité graphique ne donne pas l’impression qu’on est sur un titre destiné à la Xbox One, et son manque de caractère lui confère un côté austère qui ne motivera pas les joueurs récalcitrants à la difficulté. Celle-ci est d’ailleurs tellement assumée, qu’après 3 heures de jeu je n’ai toujours pas vu le « pop » d’un succès !

Bilan

On a aimé :
  • Niveaux bien étudiés et très nombreux
  • Bonne maniabilité à la manette
On n’a pas aimé :
  • Graphismes simplistes et pas vraiment funs
  • Austérité de l’ensemble
  • Un tutoriel un peu plus complet aurait été le bienvenu
Pump up the jam et le BMX

Pumped BMX + fait partie de ces jeux qui provoquent l’indifférence de la majorité des joueurs : pas sexy, pas vraiment fun, pas joli, et tellement dur que ça en devient vite lassant. Dans le même temps, grâce à une maniabilité au point, Pumped BMX + peut accrocher ceux qui sont à la recherche de défi, car sa difficulté, pour peu qu’on décide de s’investir dans le jeu, peut être domptée, apportant la satisfaction du sentiment d’appartenance à une race supérieure de joueurs. Pour savoir si vous pouvez être intéressé par le jeu, rien de plus simple, il suffit de télécharger sa version gratuite sur mobile. Elle est nettement moins complète que celle proposée sur Xbox One, mais elle donne une idée précise de ce qu’est le jeu. Après avoir presque cassé une manette et réveillé tout le monde à la maison après une douzième chute sur la pente de la dernière colline avant l’arrivée, je passe mon chemin, tout en conseillant tout de même aux amateurs de Trials HD et de ses collègues du même genre de jeter un œil sur ce Pumped BMX +. Enfin, je le conseille seulement à ceux qui se pensent assez fort pour ça…

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Pumped BMX +

Pumped BMX +

Genre : Sport

Date de sortie : 18/09/2015

Développeur :Carbon

Éditeur :Curve Digital