Test - Tomb Raider

«Pour qui sonne le glas ?» , - 29 réaction(s)

Quel intérêt de sortir le test d’un jeu après tout le monde ? Quel intérêt de poster ici son avis alors que tout semble déjà avoir été dit, montré et que chaque joueur impatient ou presque s’est déjà fait sa religion à propos de ce Tomb Raider plébiscité par tous ? Telle a été la question que nous nous sommes posée à Xboxygen après la réception un peu tardive de notre version test. Le chemin que l’on va suivre pour décortiquer le jeu sera différent. Nous avons essayé de porter un regard posé sur le jeu, en essayant de nous donner suffisamment de recul vis à vis de celui-ci et de répondre à une seule et simple question : Tomb Raider est il un très bon reboot pour la série ? Notre réponse est sans appel : Tomb Raider est l’un des plus mauvais reboot que la série puisse avoir.

Tomb Raider et Lara Croft : mort et naissance...

Tomb Raider - 1997
Tomb Raider - 1997

Oui, avant tout, qu’est ce que Tomb Raider ? Les plus jeunes d’entre vous n’ont certainement jamais joué à un seul titre de cette série désormais culte du jeu vidéo apparue en 1996 au début de l’ère Playstation. 1996 soit 17 ans de cela, ce qui ne va pas rajeunir les plus vieux d’entre nous, dont je fais partie, et qui ont découvert fébrilement, manette en main l’une des meilleures séries d’aventure plate-forme et surtout l’un des personnages les plus charismatiques et emblématiques du jeu vidéo : Lara Croft.

Le premier Tomb Raider connut un véritable plébiscite auprès des joueurs et de la presse spécialisée, “icônisant” son personnage principal et faisant entrer la saga au panthéon du jeu vidéo. Core Design, le développeur anglais du jeu, enchaîna dès 1997 avec un Tomb Raider 2 lui aussi acclamé, malgré le départ de Toby Gard parti sous d’autres cieux. Eidos, l’éditeur propriétaire de Core Design ne souhaita pas voir tarir sa poule aux oeufs d’or et les épisodes se succédèrent sans interruptions à un rythme effréné et sans aucune remise en question. Tomb Raider 3 sortit en 1999, Tomb Raider la révélation finale en 2000 et Tomb Raider sur les traces de Lara Croft en 2001. Une longue descente aux enfers qui viendra se clore pour Core Design en 2003 avec un piteux Tomb Raider l’Ange des ténèbres.

Tomb Raider Underworld
Tomb Raider Underworld

Un ange dont les ailes ont été coupées et qui ne fait plus rêver personne. Après cet épisode, Eidos se sépare de Core Design et leur retire la licence pour la confier à Crystal Dynamics, qui aura la lourde tâche de redresser la série. Ils y arrivent partiellement en 2006 avec l’honorable Tomb Raider Legend, pour lequel Toby Gard est embauché en tant que consultant. Puis en 2007 à l’occasion du dixième anniversaire de la saga ils optent pour le remake du premier épisode qui réussira à convaincre les fans de la série. En 2008, avec l’aide d’un Toby Gard plus impliqué que jamais et un moteur magnifique, Lara Croft revient plus belle que jamais avec l’excellent Underworld mais qui se heurte cette fois-ci à un nouvel aventurier nommé Nathan Drake qui fait sérieusement de l’ombre au retour de la belle Lara malgré une approche différente plus orientée action et grand spectacle. Le rachat d’Eidos par Square Enix en 2009 semble aussi marquer un virage insidieux que l’on remarquera à peine avec un spin off de la série sorti exclusivement en dématérialisé sous le nom de Lara Croft and the Guardian of Light. Le nom de Tomb Raider abandonné marquera en effet la prise de pouvoir de son héroïne, de son emblème : Lara Croft.

Lara Croft and the Guardian of Light
Lara Croft and the Guardian of Light

Lara Croft a été imaginée par Toby Gard, designer chez Core Design, qui a l’origine était parti sur un personnage masculin clone d’Indiana Jones avant de changer de direction et de proposer un personnage féminin éloigné le plus possible des stéréotypes dominant du jeu vidéo de l’époque. Cette aventurière au caractère fort, sud américaine dans un premier temps nommée Laura Cruz puis anglicisée pour devenir Lara Croft, est l’un des personnages les plus emblématiques du jeu vidéo. Au sommet de sa gloire, elle fit la une du magazine Vogue et participa à de nombreuses publicités à la télévision. Un véritable phénomène culturel dont le nom sera mondialement connu en dehors du simple monde du jeu vidéo couronné par deux films, plutôt moyens, où la belle est interprétée par Angelina Jolie.

Qu’est ce que Tomb Raider ?

Des ruines, des pièges mortels et des réflexes...
Des ruines, des pièges mortels et des réflexes...

Tomb Raider est un jeu d’action plate-forme proposant des environnements entièrement en 3D. Ces environnements immersifs et la grande liberté accordée au joueur ont rendu particulièrement grisantes les aventures de Lara dans des ruines oubliées, truffées de pièges mortels, de maléfices séculaires et d’énigmes particulièrement retorses. Qui ne se souvient pas de l’attaque du tyrannosaure dans la vallée perdue, des deux grandes statues égyptiennes englouties et de l’énigme du temple de Minos ? Ce savant mélange de plateforme, de puzzle et d’action, porté par la continuelle découverte de lieux magnifiques et regorgeant de secrets a toujours été à la base de la série, même dans ses heures les plus sombres. Le joueur se devait de bien regarder et découvrir son environnement afin d’avancer dans le jeu, de tenter des sauts millimétrés afin de s’accrocher à une corniche semblant hors de portée ou de faire preuve d’une extrême adresse afin d’éviter des pièges mortels.

Tomb Raider et ses mystères...
Tomb Raider et ses mystères...

L’essence de la série reposait sur cette alchimie, sur cette magie, sur cette exploration minutieuse de son environnement pour avancer et pour en découvrir ses secrets, ses reliques oubliées. Sur la capacité de Lara à se sortir des situations les plus délicates, se défaire des autres chasseurs de trésors et de découvrir par des moments de calme soutenus l’inoubliable thème de Nathan McCree qui laissait place à la contemplation et au recueillement. Tomb Raider c’était tout cela. C’était tout cela avant le reboot concocté par Crystal Dynamics.

Bilan

On a aimé :
  • Une mise en scène fabuleuse
  • Techniquement impressionnant
  • Un rythme parfaitement maîtrisé
  • La diversité des situations
  • Lara Croft est née
On n’a pas aimé :
  • Tomb Raider est bel et bien mort
  • Dialogues et PNJ risibles
  • Un gameplay plus qu’assisté
  • La VF encore et toujours
  • Un Survival de bas étage
Lara Croft

On avait déjà pressenti la chose. Le spin-off dématérialisé aurait dû nous alerter. Mais voilà, c’est fait. En faisant (re-)naître Lara Croft, Crystal Dynamics a bel et bien enterré Tomb Raider dans un cercueil de fureur et de sang. Car mis à part l’emblématique héroïne de la saga, Tomb Raider le reboot n’a plus rien à voir avec la série dont il garde le nom. Lara Croft a pris son envol, s’est émancipée, s’est forgée, est née dans un jeu formaté pour plaire au plus grand nombre, sanguinolent sans être choquant, dénué de tout challenge, proposant un rythme haletant et une mise en scène à tomber par terre. Le jeu pris en tant que tel, comme un bon divertissement, un jeu pop-corn multi référentiel, s’avère particulièrement plaisant à jouer malgré ses nombreuses faiblesses et la maladresse avec laquelle il traite ses thèmes. Loin d’être un jeu majeur, il signe là l’avènement d’un renouveau pour une Lara Croft flamboyante mais aussi sonne le glas d’une série qui restera à jamais ancrée dans nos cœurs. Mais est-ce un mal pour un bien ?

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Tomb Raider

Tomb Raider
PEGI 18

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Eidos Interactive

Développeur : Crystal Dynamics

Date de sortie : 5/03/2013

Date de sortie XO/PS4 : 31/01/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Tomb Raider

29 reactions

Jarel

Rédaction

15 mar 2013 @ 12:41

Finalement est ce que ce jeu marque un fossé générationnel ? J’ai 35 ans bientôt 36, j’ai connu le premier Tomb Raider acheté dans sa jolie petite boite en 1996. Est ce que ce nouveau Tomb Raider est jugé de la même façon, peut être accepté de la même façon indépendamment de l’age du joueur ?

avatar

GTB-X

15 mar 2013 @ 13:03

Jarel> J’ai plus de 25ans de jeu-vidéo, donc je ne pense pas que ce soit générationnel. Et tout ce que tu dis est à relativisé.

Le cover n’est pas automatique. Lara prend une posture d’alerte automatiquement, ça oui. Le cover c’est nous qui le gérons et CD a eut la bonne idée de ne pas utiliser un bouton cover. Cela évite la rigidité de cette action qu’on a en général (Gears, Max Payne et consorts). Lara a une liberté accrue et les gunfights en sont dynamisées.

La torche ne s’active seule qu’à certains moments, scriptés. C’est vrai aussi. Mais le reste du temps c’est nous qui gardons la main sur cette action.

La sortie de l’arme n’est absolument pas automatique.

Il n’y a pas de visée automatique après une esquive, mais une aide à la visée c’est vrai. Si j’esquive en tournant franchement le regard ailleurs, la visée ne se tourne pas toute seule vers l’ennemi.

Plus tout ce que j’ai dit dans mon post précédent avec le HUD épuré, aucune infos de guidage à l’écran si on en veut pas. Des morts extrêmement rapide. Pas d’aide à la visée etc...

L’auto regen est effectivement dommage -bien qu’en difficile elle soit longue, et rester planqué pour récupérer est quasiment impossible, en position de défense l’auto-regen n’est d’aucune utilité-. C’est d’autant plus dommage que ça colle pas trop avec l’approche survivante du jeu. Il y aurait clairement eut matière à gérer nous même nos soins.

Bref je n’ai pas dit que TR avait un gameplay hardcore ; il est clairement à orientation accessible. Mais je maintiens que « plus qu’assisté » ne lui correspond pas. Ou alors comment définirais-tu le gameplay d’Uncharted mille fois plus assisté ? :s

Pour la VF je te rejoins. En comparaison de la VO, ca fait mal même si c’est pas catastrophique. J’espère un patch d’ailleurs sur 360.

Billou

Rédaction

15 mar 2013 @ 15:32

La sortie de l’arme n’est absolument pas automatique.

Tu rigoles ? Pour le moment à chaque fois qu’apparait une section avec des ennemis, elle sort son pistolet toute seule…

Et dans ton précédent commentaire, tu prouvais sans le vouloir ce que la plupart reprochent à ce jeu : tu le compares à Max Payne. Max Payne quoi, l’archétype du jeu John Woo-esque rempli d’action. Comparer Tomb Raider à Max Payne, je ne sais pas si tu saisis un peu le problème quand on a connu les anciens Tomb Raider.

Rien qu’en disant cela, ça pose toute la problématique.

avatar

GTB-X

15 mar 2013 @ 22:10

Ah oui pardon, my bad, en relançant ma partie j’y ai fait attention et effectivement elle sort son arme toute seule...c’est dire à quel point c’est gênant :s. Dans les anciens elle le faisait aussi dès qu’on lockait -sérieux les gunfights étaient vraiment à chier :/-.

Et non je ne compare pas TR et Max Payne. « Sur ses phases là, TR fait mieux que certains jeux « spécialisés ». » ça veut bien dire ce que ça veut dire. Et j’ai pris Max Payne 3 parce que je suis en train de le faire et que les gunfights font un peu pitié après celles de TR et que dans Max Payne c’est un peu la spécialité et on peut absolument rien faire d’autres...je me demande si je vais trouver le courage d’avancer d’ailleurs. Bref !

De plus je ne discutais pas de savoir si ce reboot est un bon TR ou pas. Chacun a son propre avis sur ce qu’était TR. Moi je trouve que CD y a mis l’essence même si plus d’énigmes ne me déplairait pas. Le sujet que je traitais le concernait en tant que jeu.

llwane

18 mar 2013 @ 06:22

Pour ma part je lui aurais donner mon coup de coeur ! Réalisation du tonnerre , les gunsfight sont bien réalisés , plein d’objets a récupéraient a droites a gauches . Une narration qui tiens la route du début jusqu’à la fin .

avatar

deadlyegoalan

14 avr 2013 @ 21:00

le jeu n’est pas mauvais mais il y a plein de détails qui me choc. tous d’abord avec les occupant de l’île qu’ils sont tous jumeaux, lara est entouré de gens qui en plus d’être tous des incapables, vaux un véritable culte a cette dernière en la complimentant toute les 10 sec, ce qui devient vite gonflant, les énigmes sont d’une simplicité enfantine, et l’ IA est complétement a la ramasse. la gestuelle et les expressions faciales de lara sont excellente alors que celle des pnj est juste correcte. bref je m’attendais a mieux d’un jeux a gros budget.

jmabate

08 mai 2013 @ 10:40

à part jouer lara croft, ce jeux n’est pas un tomb raider...

visuellement très beau, mais ne possède aucun cachet. petite gueulante concernant l’arsenal de lara...ils auraient pu lui faire porter tous son attirail ou que lui faire choisir à chaque campement !!! visuellement c’est moche je trouve de choisir l’arc et hop, l’arc apparait !!!

l’ambiance sonore excellente, mais reste générique. très belle percu japonaise cela dit

mis en scène cinématographique extraordinaire, mais à l’américaine...le spectacle c’est bien, mais trop de spectacle tue la crédibilité

énigmes simples, mais leur présences est une insulte tant, l’ambiance visuelle ne s’y prête vraiment pas... elles ont le méritent d’être présente pour coller à un tomb raider

bonne maniabilité, mais simplifié. on ne nage plus

bonne durée de vie, un peut légère pour un sois disant tomb raider schéma de jeu, d’exploration trop repris sur ces concurants direct et indirect.

cela reste un très bon jeu tout de même, et il mérite cette note. les premiers tomb raider reprenais avec brio, l’esprit, l’ambiance, les découvertes, les légendes dans les « indiana jones », tandis que celui si, se rapproche plus d’un « benjamin gates ».

Phoenixlechat de

15 jui 2013 @ 09:13

Ou je suis pas difficile ou c’est vous qui avez fumé la moquette. J’ai pris un plaisir jouissif durant tout le jeu. Magnifique de bout en bout ! Tomb raider est mort ? Tant mieux, moi ça me va...

Petit reproche pourtant, les énigmes un peu trop faciles.

18/20

KingRedhead

29 déc 2014 @ 12:43

Je l’ai terminer hier soir... Ayant acheté ma one sur le tard... Et que dire !Il est énorme ce jeux !Du début à la fin !A acheté les yeux fermés !Surtout pour les pauv 20 € qu’il vaut maintenant !

123