Test - Tomb Raider

«Pour qui sonne le glas ?» , - 29 réaction(s)

Quel intérêt de sortir le test d’un jeu après tout le monde ? Quel intérêt de poster ici son avis alors que tout semble déjà avoir été dit, montré et que chaque joueur impatient ou presque s’est déjà fait sa religion à propos de ce Tomb Raider plébiscité par tous ? Telle a été la question que nous nous sommes posée à Xboxygen après la réception un peu tardive de notre version test. Le chemin que l’on va suivre pour décortiquer le jeu sera différent. Nous avons essayé de porter un regard posé sur le jeu, en essayant de nous donner suffisamment de recul vis à vis de celui-ci et de répondre à une seule et simple question : Tomb Raider est il un très bon reboot pour la série ? Notre réponse est sans appel : Tomb Raider est l’un des plus mauvais reboot que la série puisse avoir.

Tomb Raider et Lara Croft : mort et naissance...

Tomb Raider - 1997
Tomb Raider - 1997

Oui, avant tout, qu’est ce que Tomb Raider ? Les plus jeunes d’entre vous n’ont certainement jamais joué à un seul titre de cette série désormais culte du jeu vidéo apparue en 1996 au début de l’ère Playstation. 1996 soit 17 ans de cela, ce qui ne va pas rajeunir les plus vieux d’entre nous, dont je fais partie, et qui ont découvert fébrilement, manette en main l’une des meilleures séries d’aventure plate-forme et surtout l’un des personnages les plus charismatiques et emblématiques du jeu vidéo : Lara Croft.

Le premier Tomb Raider connut un véritable plébiscite auprès des joueurs et de la presse spécialisée, “icônisant” son personnage principal et faisant entrer la saga au panthéon du jeu vidéo. Core Design, le développeur anglais du jeu, enchaîna dès 1997 avec un Tomb Raider 2 lui aussi acclamé, malgré le départ de Toby Gard parti sous d’autres cieux. Eidos, l’éditeur propriétaire de Core Design ne souhaita pas voir tarir sa poule aux oeufs d’or et les épisodes se succédèrent sans interruptions à un rythme effréné et sans aucune remise en question. Tomb Raider 3 sortit en 1999, Tomb Raider la révélation finale en 2000 et Tomb Raider sur les traces de Lara Croft en 2001. Une longue descente aux enfers qui viendra se clore pour Core Design en 2003 avec un piteux Tomb Raider l’Ange des ténèbres.

Tomb Raider Underworld
Tomb Raider Underworld

Un ange dont les ailes ont été coupées et qui ne fait plus rêver personne. Après cet épisode, Eidos se sépare de Core Design et leur retire la licence pour la confier à Crystal Dynamics, qui aura la lourde tâche de redresser la série. Ils y arrivent partiellement en 2006 avec l’honorable Tomb Raider Legend, pour lequel Toby Gard est embauché en tant que consultant. Puis en 2007 à l’occasion du dixième anniversaire de la saga ils optent pour le remake du premier épisode qui réussira à convaincre les fans de la série. En 2008, avec l’aide d’un Toby Gard plus impliqué que jamais et un moteur magnifique, Lara Croft revient plus belle que jamais avec l’excellent Underworld mais qui se heurte cette fois-ci à un nouvel aventurier nommé Nathan Drake qui fait sérieusement de l’ombre au retour de la belle Lara malgré une approche différente plus orientée action et grand spectacle. Le rachat d’Eidos par Square Enix en 2009 semble aussi marquer un virage insidieux que l’on remarquera à peine avec un spin off de la série sorti exclusivement en dématérialisé sous le nom de Lara Croft and the Guardian of Light. Le nom de Tomb Raider abandonné marquera en effet la prise de pouvoir de son héroïne, de son emblème : Lara Croft.

Lara Croft and the Guardian of Light
Lara Croft and the Guardian of Light

Lara Croft a été imaginée par Toby Gard, designer chez Core Design, qui a l’origine était parti sur un personnage masculin clone d’Indiana Jones avant de changer de direction et de proposer un personnage féminin éloigné le plus possible des stéréotypes dominant du jeu vidéo de l’époque. Cette aventurière au caractère fort, sud américaine dans un premier temps nommée Laura Cruz puis anglicisée pour devenir Lara Croft, est l’un des personnages les plus emblématiques du jeu vidéo. Au sommet de sa gloire, elle fit la une du magazine Vogue et participa à de nombreuses publicités à la télévision. Un véritable phénomène culturel dont le nom sera mondialement connu en dehors du simple monde du jeu vidéo couronné par deux films, plutôt moyens, où la belle est interprétée par Angelina Jolie.

Qu’est ce que Tomb Raider ?

Des ruines, des pièges mortels et des réflexes...
Des ruines, des pièges mortels et des réflexes...

Tomb Raider est un jeu d’action plate-forme proposant des environnements entièrement en 3D. Ces environnements immersifs et la grande liberté accordée au joueur ont rendu particulièrement grisantes les aventures de Lara dans des ruines oubliées, truffées de pièges mortels, de maléfices séculaires et d’énigmes particulièrement retorses. Qui ne se souvient pas de l’attaque du tyrannosaure dans la vallée perdue, des deux grandes statues égyptiennes englouties et de l’énigme du temple de Minos ? Ce savant mélange de plateforme, de puzzle et d’action, porté par la continuelle découverte de lieux magnifiques et regorgeant de secrets a toujours été à la base de la série, même dans ses heures les plus sombres. Le joueur se devait de bien regarder et découvrir son environnement afin d’avancer dans le jeu, de tenter des sauts millimétrés afin de s’accrocher à une corniche semblant hors de portée ou de faire preuve d’une extrême adresse afin d’éviter des pièges mortels.

Tomb Raider et ses mystères...
Tomb Raider et ses mystères...

L’essence de la série reposait sur cette alchimie, sur cette magie, sur cette exploration minutieuse de son environnement pour avancer et pour en découvrir ses secrets, ses reliques oubliées. Sur la capacité de Lara à se sortir des situations les plus délicates, se défaire des autres chasseurs de trésors et de découvrir par des moments de calme soutenus l’inoubliable thème de Nathan McCree qui laissait place à la contemplation et au recueillement. Tomb Raider c’était tout cela. C’était tout cela avant le reboot concocté par Crystal Dynamics.

Bilan

On a aimé :
  • Une mise en scène fabuleuse
  • Techniquement impressionnant
  • Un rythme parfaitement maîtrisé
  • La diversité des situations
  • Lara Croft est née
On n’a pas aimé :
  • Tomb Raider est bel et bien mort
  • Dialogues et PNJ risibles
  • Un gameplay plus qu’assisté
  • La VF encore et toujours
  • Un Survival de bas étage
Lara Croft

On avait déjà pressenti la chose. Le spin-off dématérialisé aurait dû nous alerter. Mais voilà, c’est fait. En faisant (re-)naître Lara Croft, Crystal Dynamics a bel et bien enterré Tomb Raider dans un cercueil de fureur et de sang. Car mis à part l’emblématique héroïne de la saga, Tomb Raider le reboot n’a plus rien à voir avec la série dont il garde le nom. Lara Croft a pris son envol, s’est émancipée, s’est forgée, est née dans un jeu formaté pour plaire au plus grand nombre, sanguinolent sans être choquant, dénué de tout challenge, proposant un rythme haletant et une mise en scène à tomber par terre. Le jeu pris en tant que tel, comme un bon divertissement, un jeu pop-corn multi référentiel, s’avère particulièrement plaisant à jouer malgré ses nombreuses faiblesses et la maladresse avec laquelle il traite ses thèmes. Loin d’être un jeu majeur, il signe là l’avènement d’un renouveau pour une Lara Croft flamboyante mais aussi sonne le glas d’une série qui restera à jamais ancrée dans nos cœurs. Mais est-ce un mal pour un bien ?

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Tomb Raider

Tomb Raider
PEGI 18

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Eidos Interactive

Développeur : Crystal Dynamics

Date de sortie : 5/03/2013

Date de sortie XO/PS4 : 31/01/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Tomb Raider

29 reactions

zoubair

14 mar 2013 @ 19:29

C’est surtout qu’on devrait avoir le choix entre la VOSTFR et la VF. Tout le monde aurait été content.

starslider

14 mar 2013 @ 19:33

Et bien moi j’ai tout simplement adoré ce jeu, ça doit faire 5 ans que je ne me suis pas autant amusé et délecter sur un jeu d’aventure à la 3ieme personne, le mix entre heavy rain, uncharted, et tomb raider me comble personnellement. graphiquement il envoie quand même du rêve, je pense surtout au début du jeu une fois qu’on s’évade de la grotte. j’ai trouvé cette version Fr de bonne facture. la musique est bien rythmée... etc non vraiment, je suis surtout devenue très difficile à contenter, j’ai lâcher Far cry 3 pour tomb radier et je ne regrette pas, peut être une overdose des FPS cette année.... bref, fan de la licence, c’est un bon, très bon reboot, faut y aller :)

avatar

GTB-X

14 mar 2013 @ 21:04

Je ne suis pas d’accord avec certains points.

Tomb Raider n’est pas mort. Ce reboot en possède l’essence, même si ça reste léger en ce qui concerne les énigmes. Faut-il rappeler que TR ne se vendait plus, notamment à cause de mécaniques vieillissantes ? CD a tenté de sauver la licence avant une [u]véritable[/u] mort et lui donnant un petit coup de jeune. Entreprise réussie.

Et le gameplay plus qu’assisté. Gné ? On peut encore se planter lamentablement lors des sauts, il y a pas la plateforme suivante qui clignote, pas d’assistance à la visée pour les phases de shoot, aucun indicateur d’objectif et de direction à suivre dans le HUD, les phases d’explorations regorgent de petit coin pour accéder aux bonus divers...bref on est vraiment loin de d’un gameplay « plus qu’assisté », vous avez un peu fumé sur ce coup là.

Jarel

Rédaction

14 mar 2013 @ 22:37

Et le gameplay plus qu’assisté. Gné ? On peut encore se planter lamentablement lors des sauts, il y a pas la plateforme suivante qui clignote, pas d’assistance à la visée pour les phases de shoot, aucun indicateur d’objectif et de direction à suivre dans le HUD, les phases d’explorations regorgent de petit coin pour accéder aux bonus divers...bref on est vraiment loin de d’un gameplay « plus qu’assisté », vous avez un peu fumé sur ce coup là.

Tu t’es vraiment planté lors d’un saut ?! ^^ Vraiment ?

Non sans rire, c’est impossible. Sauf si tu loupes le QTE X qui suit. J’avoue qu’il n’y a pas d’assistance à la visée mais l’IA permet pas mal de largesse.

Sinon il y a bien des indicateurs d’objectifs (l’objectif principal est bien visible dans le hub) et tout est indiqué sur la carte. Il suffit d’appuyer sur la gâchette haute gauche pour tout voir. On n’a pas fumé et je te jure que le gameplay est « plus qu’assisté ». On n’est pas les seuls à l’avoir vu et c’est même l’une des volontés des développeurs (cf making of présent sur le jeu).

Après je peux concevoir qu’il y ait des différences d’appréciation dans l’appellation « gameplay assisté » suivant l’expérience de chacun dans le jeu vidéo.

avatar

GTB-X

15 mar 2013 @ 00:47

Oui j’ai raté des sauts. Pas souvent mais ça m’est arrivé. Pour les phases de grimpette, Lara ne s’accroche pas toute seule comme c’est souvent le cas aujourd’hui, et lorsqu’il faut sauter d’une paroi à une autre on gère tout nous même, la direction, le saut et l’accrochage du piolet -avec X-. Après ça dépend du passage ; ceux plus linéaires et basés sur l’effet spectacle sont fait pour qu’on ne se plante pas...mais tout le jeu n’est pas comme ça.

Mais j’ai pas non plus raté beaucoup de saut dans la dernière trilogie. Mes morts étaient bien souvent dues aux angles de caméra de merde, à la latence de Lara, aux Hitbox imprécises etc..Ici le gameplay est permissif mais pas assisté ; très nettement moins qu’un Uncharted par exemple ou Unslaved. Des jeux comme Darksiders sont également assez permissif. TR se positionne de la moitié la plus libre de ce que les jeux proposent en plateforme actuellement.

Le HUD n’affiche rien d’autres que le nombre de munitions quand on a sorti une arme. Il affiche effectivement le prochain objectif général style « joindre les survivants », mais ponctuellement après une cut-scene ou un dialogue.

J’ai fini le jeu à 100% sans jamais utiliser l’instinct de Lara. C’est un peu le principe des trucs optionnels. Le joueur est assisté uniquement s’il le désire. Ce qui n’a pas été mon cas. Je n’ai eut besoin de la carte qu’en de très rares occasions. Là aussi c’était de mon choix.

Pour l’IA je l’ai trouvé plutôt bonne. Elle nous force à bouger, à agir et réagir vite. Et les gunfight sont viscérales et rapides...dans les deux sens. On tue vite, on meurt vite. En mode difficile en tout cas. Je suis mort assez régulièrement. Rien d’insurmontable mais on peut vite crever. Sur ses phases là, TR fait mieux que certains jeux « spécialisés ». En terme de sensations, de variété et de possibilités Max Payne 3 tire la gueule à côté de ce reboot. Sans parler du fait que régulièrement plusieurs approches sont possible et le jeu ne nous les dévoilent pas. On est loin d’un gameplay assisté pour ses phases, alors « plus qu’assisté » pas trop :p.

C’est ce terme là qui me choque « plus qu’assisté ». Je trouve sincèrement qu’il ne convient pas au jeu qui au contraire prend le contre-pied de la tendance. Permissif sur la plateforme, ça oui faut être honnête. Mais on peut sauter à côté si on veut...ce qui n’est plus tout à fait une norme.

PatMeister

15 mar 2013 @ 06:29

moi je le trouve EXCELLENT ! ça fait du bien à la série qui commençait à s’essoufler...

Casse tête intéressant, graphisme magnifiques, gameplay bien maîtrisé, scénario profond, comme dirait Jean-Marc-Généreux : J’ACHETE !!!!

Rapture

15 mar 2013 @ 07:46

Dialogues et PNJ risibles La VF encore et toujours

Je ne suis pas du tout daccord sur ces deux points là, la VF est très satisfaisantes avec les doubleurs Français de Heroes pour Lara et Roth et d’autres doubleurs connues pour les autres perso. Moi je souhaite meme qu’il ne les changent pas pour le prochain opus.

Après c’est vrai que le jeu est assisté ( tu abuses légèrement avec « Un gameplay plus qu’assisté » ) mais comme je dit toujours au gamers : sur cette gén ça se lance en difficile minimum et on désactive les aides comme ça on obtiens un bon Hitman, un bon Tomb Raider, un bon Dead Space...etc

Jarel

Rédaction

15 mar 2013 @ 08:50

Pour la VF, il suffit juste d’écouter ce que cela peut donner en VO pour comprendre mon désarroi. Il ne suffit pas de prendre des doubleurs connus pour avoir un résultat satisfaisant.

Ecoutez l’intro en anglais puis passez vous celle en français vous allez comprendre.

https://www.youtube.com/watch?v=PFFqjUiv4Nk

Après je m’attendais à être attaqué sur beaucoup de points, mais mettre en doute l’assistanat du jeu, ça non. Cover automatique, saut totalement permissif (on peut diriger Lara au cours du saut quand même !!), sortie de la torche automatique, sortie de l’arme automatique, visée sur l’adversaire automatique après une esquive, soin automatique après un certain temps comme sur beaucoup de jeux maintenant, le jeu va même jusqu’à nous enlever la liberté de choix et d’action dans certains moments pour faire Marcher Lara, lui faire monter une échelle ou la faire tomber dans un trou !!

Alors si cela ce n’est pas un gameplay totalement assisté je veux bien que l’on me montre un jeu qui l’est ! (Ne me citez pas Dragon’s Lair quand même !! ^^)

Pour vous en convaincre regardez les making of qui sont doublés en français et c’est un des éléments voulu et recherché par les développeurs eux mêmes !! C’est dit de leur bouche véritable qu’ils ont sur leur visage je n’invente rien.

Que cela puisse vous convenir j’en convient mais mettre en doute la probité du test là dessus, là je ne peux le concevoir.

Just Skill1337

15 mar 2013 @ 11:00

Assez d’accord avec ton test :o)

J’ai commencé le jeu en vf, et j’ai ensuite mis en Vostfr après 15/20 minutes... T’as pas l’impression de jouer au même jeu :’-))

Sinon, je regrette quand même un peu le « manque de difficulté », en difficile, j’ai juste eu « un peu » de mal sur les derniers chapitres....

Maintenant, ce jeu est mon coup de coeur du début d’année, et j’aimerais bien avoir du contenu supplémentaire, genre tombeau un peu plus complexe à résoudre

(Le vote à fail mais je voulais mettre 5 étoiles)

Jacen

15 mar 2013 @ 11:15

J’ai pris le temps de lire ce test et je suis assez d’accord sur ce qui a été écrit. Un jeu grand specatacle mais qui s’éloigne quand même pas mal de ce qu’est Tomb Raider, à l’origine. Certaines séquences sont vraiment too much et qui en deviennent écoeurantes, par moment. Puis ça va à un rythme survitaminé. On est loin du calme d’antan. L’absence d’énigmes solides et de challenge est vraiment dommage. Puis pour le côté survival bien mis en scène dés le début, on repassera car Lara a vite fait de devenir une guerrière expirémentée. Je suis un peu déçu entre les promesses et le résultat final. Je m’étais préparé à une renaissance spectaculaire mais pas aussi unchartidisée. Je ne veux pas faire le vieux con, mais finalement Tomb Raider, c’était mieux avant même si ce reboot a des qualités indéniables dans sa réalisation et dans le fun qu’il procure. Il est certain que ce TB plaira au public qui était allergique à la première série. En tous cas, moi, je suis déjà passé à autre chose. Au pire, je me referai le Anniversary.