Test - Metal Gear Solid HD Collection

«Une collection d’anthologie» , - 15 réaction(s)

Le petit monde du jeu vidéo comporte son petit lot de ce que l’on pourrait définir comme “séries cultes”. Et dans ce lot, la série des Metal Gear figure en très bonne place. Une bonne place loin d’être usurpée lorsque l’on voit la richesse de chaque volet de la saga et une ambiance, un design qui n’appartiennent qu’à elle, reconnaissable au premier coup d’oeil, maîtrisée à l’extrême, issue de l’imagination débordante et cinéphile de Hideo Kojima. Un fleuron de l’histoire du jeu vidéo qui nous revient en HD et en 16/9 dans une compilation réunissant ses meilleures itérations. On peut toutefois se poser une question : est-ce la qualité de ces jeux pourra faire oublier un gameplay et une technique aujourd’hui obsolètes ?

Metal Gear : petite présentation de la série

Le premier Metal Gear sur MSX2 - 1987
Le premier Metal Gear sur MSX2 - 1987

1987. C’est en 1987 qu’est sorti au Japon sur MSX 2 le premier épisode d’une série qui allait devenir culte. Hideo Kojima, après avoir eu l’ambition de devenir réalisateur, rentre chez Konami en tant que designer. Il participe de ce fait à Penguin Adventure, mais c’est avec son premier jeu officiel qu’il commence à poser les bases de sa série. Une série remarquable par la mythologie qu’il arrive à créer autour d’elle mais aussi par son approche totalement nouvelle du jeu d’action. Metal Gear est le premier jeu vidéo d’infiltration. Un genre qu’il portera à lui seul durant de nombreuses années.

Après une incursion sur NES à laquelle Kojima ne participera pas (oubliez le snake’s revenge !), c’est sur MSX 2, 3 ans plus tard, qu’arrive la vraie suite de Metal Gear : Solid Snake dirigée par Kojima. Dès ce deuxième épisode, l’univers gagne en profondeur et les références cinématographiques sautent aux yeux. L’intégralité du travail de Kojima sera marqué par ce rapport référentiel omniprésent au cinéma et la volonté de rapprocher son œuvre vidéoludique d’une œuvre cinématographique. On retrouve cette volonté dans les deux jeux qui vont suivre, à savoir Snatcher et Policenauts. Ce n’est que huit ans plus tard que Metal Gear va connaître une suite. Suite qui allait propulser la série sur le devant de la scène mondiale.

Le premier Metal Gear sur MSX2 - 1987
Le premier Metal Gear sur MSX2 - 1987

En 1998, Metal Gear Solid va connaître un succès mondial sur Psone. Kojima, affranchi des limites de la 2D, réussit à installer dans son jeu une véritable mise en scène dynamique et un style hautement cinématographique qui font mouche tout en optant sur une continuité totale entre les scènes cinématiques et les scènes d’action, et ce sans utiliser une seule FMV (cinématique en images de synthèses pré-calculées par ordinateur très en vogue à l’époque). Metal Gear Solid s’impose dès sa sortie comme l’une des pièces majeures de l’histoire du jeu vidéo, et son charismatique héros comme l’une des figures emblématiques du jeu vidéo. Une figure qui s’avèrera hautement référentielle tirant son nom et son style du personnage interprété par Kurt Russel dans le film “New York 1997” de Carpenter. Metal Gear Solid est peut être le premier jeu de l’histoire à vraiment mériter le qualificatif de film interactif.

Metal Gear Solid - 1998 le grand absent de la collection, ici dans sa version GC.
Metal Gear Solid - 1998 le grand absent de la collection, ici dans sa version GC.

Ce n’est que trois ans plus tard, en 2001, que vient la suite de la série, Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty sur Ps2, seul épisode à avoir connu une adaptation sur la Xbox de Microsoft. En 2004, ce fut au tour du fantastique Metal Gear Solid 3 : Snake Eater de venir enrichir la pléthorique ludothèque de la PS2. Puis vint le tour du controversé Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots sur Ps3 -2008- et enfin du très bon Peace Walker sur PSP (2009) venu pour faire oublier le décevant Portable Ops.

25 ans après le premier opus de la série, Konami nous offre une compilation HD de deux DVDs regroupant trois des épisodes les plus emblématiques : Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty, Metal Gear Solid 3 : Snake Eater sur le premier DVD et Metal Gear Solid : Peace Walker sur le second. L’occasion rêvée de redécouvrir ces titres ou même de les découvrir pour certains plus beaux que jamais.

Bilan

On a aimé :
  • Trois jeux cultes regroupés et magnifiés par la HD
  • Une durée de vie impressionnante
  • Une richesse et un spectacle enivrants
  • Le coop de Peace Walker
On n’a pas aimé :
  • Une maniabilité rigide
  • Les longs tunnels de dialogues
  • Impossibilité de parcourir la notice durant le jeu
  • Et il est où le Metal Gear Solid ? (attention à vos réponses)
INDISPENSABLE !!

Comment pourrait-on passer à côté de cette magnifique compilation ? A moins d’être allergique au genre infiltration (et encore) et même avec une maniabilité austère et rigide, on ne peut rester insensible à la série des Metal Gear. Ceux qui connaissent la série et ces épisodes vont redécouvrir des jeux fabuleux magnifiés par la HD et un 16/9ème indispensable. De plus la présence de Peace Walker avec ses fonctionnalités online rend l’achat quasi-obligatoire pour ceux-là. Les autres vont avoir la possibilité et la chance de découvrir des jeux parfaitement maîtrisés, dotés d’une narration aux petits oignons, d’une mise en scène ébouriffante et d’une véritable personnalité. Quoi qu’il en soit, ces chefs d’œuvres de Kojima se doivent de figurer en bonne place dans toute bonne ludothèque.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Metal Gear Solid HD Collection

Metal Gear Solid HD Collection

Genre : Action/Infiltration

Editeur : Konami

Développeur : Kojima Production

Date de sortie : 2/02/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

15 reactions

spydercochon

26 jan 2012 @ 10:39

Il manque la fin du test non ? Là ça s’arrête en plein descriptif de Peace Walker...

Larangys

26 jan 2012 @ 11:05

Depuis le temps que je veux essayer cette série ! En point négatif, j’aurais quand même mis l’absence du premier MGS, ça fait tache pour une « collection »

Jarel

Rédaction

26 jan 2012 @ 11:10

Oui effectivement il manque MGS mais bon vu que l’on a quand même 3 épisodes assez géniaux à se mettre sous le pad avec une durée de vie dantesque, c’est quand même peu de chose. Je suis d’un naturel content de ce que j’ai. ^^

Rone

26 jan 2012 @ 11:20

Je ne connait pas l’opus PSP, mais pour le reste... OK, ce sont les chefs d’oeuvre de Kojima, et de certains joueurs. Mais pas de tous. MGS 2, en ce qui me concerne, est une blague. Graphiquement incroyablement peu varié, maniabilité limitée, et surtout ennui mortel. MGS 3 a un peu redressé la barre, mais il faut tout de même être très tolérant avec la narration fatigante. En tout cas je n’ai pas eu la patience d’aller au bout. De très bon jeux ? Sans doute, mais pas pour tout le monde.

Stéphan

26 jan 2012 @ 11:34

Moi je ne me suis pas emmerdé sur le 2. Je fais partie de ceux qui trouvent Raiden très intéressant comme personnage.

Par contre, je suis d’accord avec toi rone pour le 3, tellement relou cette narration longue et inutile que j’ai pas continué (bon et aussi pleins de jeux à faire également, mais surtout l’histoire de narration). C’est d’ailleurs aussi ce qui m’a fait décroché du 4 avec ces nombreuses et longues cinématiques qui te permettent de jouer 3 minutes entre chacune d’entre-elles.

Mais pour Peace Walker que j’ai toujours voulu faire (et que je n’ai jamais acheté pour ma PSP) pour son aspect coop, ça m’intéresse pas mal.

Coco Alex

26 jan 2012 @ 11:41

une collection sans le 1er volet (ni le dernier) quel blague :o) A croire que konami prend un malin plaisir a se tirer une balle dans le pied avec cet licence sur xbox. A moins que ce soit une pub déguisé pour la ps3 ? Vous avez aimez la hd collection, maintenant pour jouer a MGS4 et au 1er, achetez une ps3.

Jarel

Rédaction

26 jan 2012 @ 11:48

Faut se le farcir le 4ème quand même. Pour ma part je l’ai trouvé particulièrement indigeste. Alors qu’avec le recul et malgré leurs faiblesses le 2 et le 3 sont assez plaisants. Pi on peut toujours sauter les cinématiques et passer les dialogues en accéléré ! ^^

En point négatif on peut facilement rajouter ça pour les Noobs :

  • Absence de Metal Gear Solid, de Portable Ops, de Metal Gear Acid, Acid 2, de MGS 4 et de Metal Gear Online

Ce qui en fait une collection de merde vu les absences...

Stéphan

26 jan 2012 @ 12:37

Le 4 (et donc Online) est une exclue PS3, donc pour l’instant, tu ne l’auras pas ailleurs que sur PS3. Il faudra probablement attendre une nouvelle génération de console pour que cette exclue se « débloque ».

Après, c’est vrai que le 1 manque beaucoup, c’est la première remarque que je me suis faite en découvrant la jaquette du titre. C’est également celui que je trouve le plus sympa et le seul de la série pour lequel j’ai pris la peine de le finir plusieurs fois.

Pho3nix

27 jan 2012 @ 13:58

JAVOUS, personnellement rien que le 1er Metal Gear remastériser comme sur GC a l’époque donc pas juste rajouter des pixel mais refaire le jeux, je l’aurais acheter, pourtant acheter les jeux ce n’est pas mon fort !

avatar

dav1974

27 jan 2012 @ 16:32

« mais il est ou... » DTC. desolé...

12