Test - Flatout : Ultimate Carnage

«Serial cascadeur» , - 0 réaction(s)

Le choix des armes

Dans Flatout : Ultimate Carnage, il n’y a pas d’armes…ou plutôt si, l’arme, c’est vous ! Pour évoluer dans les différents modes de jeux, vous aurez donc le choix entre de nombreux véhicules allant de la vieille caisse dont il ne reste que la carcasse au camion, en passant par des voitures qui se propulsent à une vitesse stupéfiante. Tous les véhicules peuvent être customisés pour voir leurs performances s’améliorer. Attention toutefois, ici, ce n’est pas Need for Speed ou Forza ! On se contente de gonfler un peu le moteur, de changer ses freins…pas de décoration de la voiture, pas de modification de son apparence, cela n’a rien à voir avec du tuning. Il faut souligner également que quand je parle de nombreux véhicules, ce n’est pas non plus un choix pléthorique qui est proposé, d’autant moins qu’il n’y a pas de grosses différences de comportement entre les voitures d’une même catégorie. C’est d’ailleurs un point faible du jeu, toutes les voitures ou presque ayant le même genre de tenue de route, pas très bonne d’ailleurs, et deviennent vite incontrôlables quand on est à fond, ou quand on allume la nitro. Cela participant à l’aspect spectaculaire, aux retournements de situations en course et cela provoquant des carambolages dantesques, on pardonnera ce peu de profondeur, même si on peut le regretter. Le choix a été fait de privilégier l’arcade à tout pris, et la conduite est donc simple, avec un usage très réduit de la pédale de frein. L’aspect aléatoire des courses (il suffit d’une réception un tout petit peu en travers pour partir dans le décor) laisse planer en permanence un suspens dans les poursuites, mais d’un autre côté il est un peu frustrant de se dire que l’accident est pour ainsi dire inévitable, et que quelque soit son niveau de compétence, on peut réduire le risque d’incident de course, mais jamais le supprimer. Vos adversaires ne vous laisseront aucun répit, usant des mêmes stratégies honteuses que vous (poussettes, défonçage de pare-choc, destruction du décor pour vous laisser vous débrouiller avec les débris…), l’IA étant de très bonne facture, chaque pilote ayant son propre comportement sur la route.

Bilan

On a aimé :
  • Très fun
  • Simple d’accès
  • Belle réalisation
  • Excellent jeu en ligne
  • Les mini-jeux très sympas
On a pas aimé :
  • Rien de neuf par rapport à Flatout 2
  • Musiques pas terribles
Destruction massive

Quelle bonne surprise que ce Flatout Ultimate Carnage ! Réalisation de haute tenue, fun omniprésent, jeu en ligne de première catégorie…nous tenons là tout simplement le meilleur jeu de course de type arcade de la console. Avec un peu plus de profondeur dans le gameplay, et avec quelques innovations par rapport à Flatout 2, le jeu aurait même pu côtoyer les sommets de la ludothèque, même si déjà en l’état il est un achat plus que conseillé.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Flatout : Ultimate Carnage

Genre : Courses

Editeur : Empire Interactive

Développeur : BugBear Entertainment

Date de sortie : 29/06/2007

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3