Test - Flatout : Ultimate Carnage

«Serial cascadeur» , - 0 réaction(s)

Le carnage, c’est beau

Il est courant de disséquer la réalisation des jeux de voitures les plus côtés, et surtout les plus sérieux. On va disserter des heures sur la modélisation des voitures, sur l’animation, sur les graphismes de Forza, PGR ou GT. Et bien ils peuvent largement s’inspirer de ce Flatout. L’objectif du jeu n’est clairement pas de proposer des nouveautés par rapport à Flatout 2, mais plutôt d’en faire une sorte de mise à jour technique. Objectif plus que dépassé, tant la réalisation est d’un haut niveau. L’impression de vitesse est excellente et d’une superbe fluidité, et les graphismes sont somptueux, soutenus par un moteur physique ultra efficace et performant. Le décor est plus destructible que dans la majorité des fps, et la piste devient vite un véritable dépotoir où vous allez heurter des pneus, des planches de bois, ou même un avion ! La puissance de la console est exploitée, tous ces objets étant gérés sans problème avec précision. L’aspect fouillis de Flatout 2 sur Xbox ou PS2 s’en trouve largement amoindri. Non content de cette performance au niveau de sa physique, le jeu offre en plus tout ce qu’on peut attendre d’un gros titre sur next gen. Effets de particules superbes, explosions spectaculaires, beauté plastique des environnements flagrante, belle gestion des couleurs et des éclairages qui marquent l’ambiance des différents circuits, déformation (et destruction !) des véhicules…nous avons là une réalisation très haut de gamme que viennent à peine entacher quelques mini-bugs. C’est vrai que l’herbe a tendance à traverser les voitures, et c’est vrai qu’on se retrouve parfois avec un objet coincé sur le pare-brise, mais ces défauts sont plus que minimes au regard du résultat global. Je ne serais pas aussi dithyrambique au niveau de la bande son du jeu. Comme toujours maintenant, pas de véritable musique mais un enchaînement de chansons dans la catégorie « gros rock ». Le problème se pose déjà quand on n’est pas spécialement fan de ce genre musical, et là il se pose d’autant plus qu’il n’y a pas non plus beaucoup de morceaux et que les musiques deviennent vite très répétitives et fatigantes. Il va vite falloir passer sur sa propre sélection, ou bien couper la musique pour laisser parler des bruitages qui eux sont très efficaces, que ce soit pour le bruit des moteurs ou pour les nombreux impacts.

Un multi de furieux

Si il y a un jeu destiné à être joué sur le live, c’est bien celui-ci ! Voila le jeu idéal pour se détendre entre quelques parties de Forza : si dans ce dernier la coutume veut qu’on conduise « propre », dans Flatout, c’est exactement le contraire ! Pour assurer, il faut être brutal, chercher la confrontation, froisser de la tôle. Toutes les épreuves sont jouables jusqu’à 8, et procurent immédiatement un haut degré de fun. Les courses classiques sont déjà très agréables à jouer, mais pour se défouler dans la bonne humeur, rien ne vaut des combats endiablés dans les arènes, ou bien des courses en « duel » où il faut faire demi-tour à chaque tour. Les épreuves où on concourt simultanément sont plus calmes et se jouent en discutant pour faire redescendre l’adrénaline après quelques courses explosives. Le jeu continue de s’assumer pleinement, puisqu’en live, tous les véhicules et toutes les pistes sont immédiatement accessibles. Techniquement c’est irréprochable, avec une interface intuitive et simple à manipuler, et aucun lag ni aucun ralentissement, quelque soit le nombre de participants, le mode de jeu ou l’intensité des carambolages. En quelques parties, Flatout Ultimate Carnage s’impose sans problème comme une star potentielle du jeu en ligne.

Bilan

On a aimé :
  • Très fun
  • Simple d’accès
  • Belle réalisation
  • Excellent jeu en ligne
  • Les mini-jeux très sympas
On a pas aimé :
  • Rien de neuf par rapport à Flatout 2
  • Musiques pas terribles
Destruction massive

Quelle bonne surprise que ce Flatout Ultimate Carnage ! Réalisation de haute tenue, fun omniprésent, jeu en ligne de première catégorie…nous tenons là tout simplement le meilleur jeu de course de type arcade de la console. Avec un peu plus de profondeur dans le gameplay, et avec quelques innovations par rapport à Flatout 2, le jeu aurait même pu côtoyer les sommets de la ludothèque, même si déjà en l’état il est un achat plus que conseillé.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Flatout : Ultimate Carnage

Genre : Courses

Editeur : Empire Interactive

Développeur : BugBear Entertainment

Date de sortie : 29/06/2007

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3