Test - Star Raiders

«Le space opera du grenier» , - 1 réaction(s)

Chez Atari, on se rend compte comme chez Sega que l’on a un patrimoine et une ludothèque conséquents. Sauf que Atari, ce n’est pas Sega et lorsque l’on cherche un jeu à remettre au goût du jour on racle les fonds de tiroirs du grenier et on sort un jeu oublié de tous qui s’appelle Star Raiders. Autant dire de suite que ce remake ne va pas soulever les foules.

Dis papy, c’est quoi ce jeu ?

Star Raiders a tout du Space Opera.

Bin même papy, il ne sais pas. Ou pas vraiment en fait. Pour s’en souvenir il faut qu’il remonte très loin dans les tréfonds d’une mémoire désormais défaillante. Il faut qu’il remonte jusqu’en 1982 très précisément pour retrouver la trace de ce jeu sorti à l’époque sur Atari 2600. Rappelez vous, les années 80, Star Wars est passé par là et dans le jeu vidéo, la mode est au space opera. Star Raiders reprend donc les bases du combat spatial endiablé en vue subjective. On ne dirige que le viseur dans un espace constellé d’étoiles.

Certains décors sont franchement beaux.

Petite originalité toutefois, le but du jeu est de défendre notre base spatiale contre les attaques répétées des envahisseurs. Star Raiders incorpore une petite part de jeu de stratégie en intégrant une carte sur laquelle on distingue notre QG et les différentes armadas adverses. On devra aller aux quatre coins de la galaxie en n’oubliant pas de se ravitailler de temps en temps dans notre base afin d’annihiler la présence extra terrestre. Heureusement pour nous, près de 30 ans plus tard, le jeu a évolué.

Bonjour je m’appelle Buck Rogers

Les croiseurs nécessiteront une tactique d’approche différente.

Côté originalité par contre, il va falloir repasser. Star Raiders version 2011 nous met dans la peau d’un des meilleurs pilotes de la flotte humaine, flotte qui lutte depuis des années contre les Zylons, êtres belliqueux qui veulent nous anéantir (des méchants pas beaux donc).

L’histoire nous est narrée par la voix off de notre pilote et illustrée via une BD animée assez moche. Les non anglophones apprécieront la taille ridicule des sous-titres et des textes en particulier. Afin de pouvoir lire ce qui est retranscrit à l’écran comme les ordres de mission etc, mieux vaut se tenir à 1 mètre de votre téléviseur.

Passé outre cette présentation, pauvre et aux textes lilliputiens on se retrouve devant un jeu à la réalisation correcte et même assez beau par moment. On retrouve la carte chère à l’épisode original mais le côté stratégique est plutôt ténu. On choisit entre suivre les missions principales ou à s’atteler à quelques nettoyages secondaires qui deviennent vite rébarbatifs.

Bilan

On a aimé :
  • La beauté de certains environnements
  • Les 3 transformations de notre vaisseau
  • Une bonne réalisation dans l’ensemble
  • Une durée de vie n’excédant pas les 4 heures
On n’a pas aimé :
  • Très rébarbatif
  • Musiques et environnement sonore hors sujet
  • Les textes sont illisibles
Dans l’espace, personne ne vous entendra bailler !

Certes Star Raiders est un peu austère dans sa présentation, pas aidé par une musique atone qui lui enlève d’emblée tout côté épique. Mais après quelques missions on semble voir un réel potentiel dans ce jeu, on est même surpris par moments. Le vaisseau est original avec ses trois transformations et les environnements sont plutôt réussis. Mais on déchante très rapidement, le jeu peine à se renouveler et on espère très rapidement que le supplice Star Raiders prenne fin. Ce qui arrive heureusement très rapidement. Il y a tant de bons jeux à 800 Mpts sur le XLA que ce serait bête de les dépenser à l’achat de ce bien pâle Star Raiders.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Star Raiders

Genre : XBL Arcade

Éditeur : Atari

Développeur : NC

Date de sortie : 11/05/2011

Prévu sur :

Xbox Live Arcade

1 reactions

streptos

20 mai 2011 @ 01:31

Project Sylpheed reste donc la référence. Bien.