Test - L.A. Noire

«Encore un truc raciste, ça.» , - 19 réaction(s)

L.A. Vert

On tire d’abord, on pose les questions ensuite

Et pour cela, vous aurez, grâce à votre carnet, la possibilité de consigner les moindres détails d’indices repérés, vous en aidant pour guider vos entretiens. En posant une question à votre interlocuteur, celui-ci va naturellement vous répondre. A vous de voir avec les éléments que vous avez en main s’il dit la vérité, s’il ment, ou s’il a besoin d’être brusqué pour cracher le morceau. Pour cela, le contenu de ce qui est dit, mais également les visages magnifiquement reproduits vous serviront de repère pour procéder à des recoupements avec vos preuves et vos indices et ainsi vous aider à décider. Vous aurez donc un bouton par choix. Trompez-vous, et vous risquez de perdre une information capitale, votre interrogatoire continuant par d’autres questions en fonction de ce que vous avez entre les mains.

Wataaaa !

Il devient donc indispensable afin de mettre sous les verrous la bonne personne, de faire preuve de minutie dans la recherche de preuves, dans le suivi de pistes (oubliez d’en exploiter une, et vous risquez de passer à côté d’éléments capitaux et de voir votre notation diminuer), et dans le pilotage de vos interrogatoires. Même si les choix lors de ces derniers ne sont pas toujours explicites. Et oui, ne laisser que le choix entre vérité, doute ou mensonge (avec le choix de la preuve qui l’indique), n’est pas forcément aisé, la différence d’argumentation pouvant être très subtile, ou au contraire, pas du tout subtile, au point de ne pas trop comprendre l’enchaînement qui vient de se produire. Mais dans l’ensemble, le tout reste bien ficelé et les expressions faciales assez bien réalisées pour passer outre ce petit défaut.

Dans une enquête, tout le monde est à cran, même les indices

Côté technique, le jeu tape plutôt dans la bonne moyenne. L’univers est très grand et ouvert, et même si quelques baisses de framerate peuvent se faire sentir par moments, on sent le travail fourni par la Team Bondi dans le domaine. Mais ce sont les personnages qui sont les plus réussis, que cela tienne de leurs voix, ou de leur physique, ils ressemblent à de vrais gens. Oh wait... Ce sont de vrais gens ! En effet, les personnages sont tous modélisés à partir de personnes existantes et vous aurez, à de nombreuses occasions, l’opportunité de reconnaître et d’entendre des acteurs du petit et du grand écran, comme Greg Gunberg (Matt Parkman de Heroes), Brian Krause (Léo dans Charmed), ou encore Robert Clendenin (Zeltzer dans Scrubs). Il faudra cependant pour les non anglophones, faire preuve d’une dextérité oculaire à toute épreuve pour lire les sous titres tout en observant les interrogés, même si les expressions essentielles se dévoilent surtout durant votre réflexion et la consultation de votre carnet.

Bilan

On a aimé :
  • Cette immersion de fou
  • Le concept d’interrogatoire
  • Les enquêtes
  • L’animation faciale exceptionnelle
On n’a pas aimé :
  • Pas autant de liberté d’action qu’on pourrait penser
  • Le coéquipier relou à bloquer le passage par moments
Hard Boiled

Vous l’aurez compris, LA Noire, vous propose un véritable simulateur d’enquête. Et pour un premier essai, c’est quand même un coup de maître avec une ambiance de dingue et un concept innovant et accessible. Des jeux couillus comme ça qui font quelque chose de différent, on aimerait bien en avoir plus souvent. Espérons que la Team Bondi et Rockstar ne s’arrêtent pas en si bon chemin et améliorent encore plus leur simulateur de policier.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

L.A. Noire

PEGI 0

Genre : GTA-Like

Éditeur : Rockstar Games

Développeur : Team Bondi

Date de sortie : 20/05/2011
Date de sortie : 14/11/2017

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 3

Venez discuter sur le Forum L.A. Noire

19 reactions

spartan27

30 mai 2011 @ 19:48

Très bon test, je m’y retrouve bien : L.A Noire est un grand jeu, un bon polar et un excellent Rockstar (Team Bondi), rien à dire de plus !! :-))

john195

30 mai 2011 @ 19:52

« Le coéquipier relou à bloquer le passage par moments » s mais jamais arriver,Mais par contre la fin du jeu est vraiment très pourr*

SuperNael

30 mai 2011 @ 19:53

Le coéquipier relou à bloquer le passage par moments

Le nombre de fois ou je l’oublie au bord de la route -_-’

Sinon très bon test :-)

diez979

30 mai 2011 @ 20:01

Je regrette uniquement les nombreux bugs et le fait que la ville ne propose pas de distractions comme des jeux, des magasins pour acheter des vêtements ou des goodies (musiques, artworks, ...) des missions annexes (je ne parle pas des délits). toutes ces petites choses qui permettraient de lier vie privés et vie professionnelle. Tout ça en plus développer afin que ça ait un impact sur la vie de Phelps.

Sinon je kiffe le jeu. Après être passé complétement à côté des affaires 9 et 10, j’ai réussis avec brio l’affaire 11. Je voulais arrêter ma carrière, je me suis ressaisit ! :-))

avatar

villafarih

30 mai 2011 @ 20:11

JE VOIS CE QUI EST RACISTE LA DEDANS :-/

davidkenobi

30 mai 2011 @ 21:30

Une oasis dans le désert de ce premier semestre 2011...

oBVo GodOfBlood

30 mai 2011 @ 22:11

J’ai kiffé le jeu ^^:’-))

spartan27

30 mai 2011 @ 23:00

Une oasis dans le désert de ce premier semestre 2011...

Parceque Portal 2 c’était pas déjà une oasis ?! :-))

Joris73

30 mai 2011 @ 23:04

Moi j’aurai mi aussi AI totalement débile sur la route, elles m’énervent ^^

blackwarrior

30 mai 2011 @ 23:24

Mis à part les bugs d’affichage, le peu d’occasions d’explorer la ville et des phases d’actions (délits) pas très variées, ce jeu est vraiment excellent, digne des plus grands polars !

12