Test - The Walking Dead Final Season

«Il faut se méfier des morts... mais aussi des vivants» , - 0 réaction(s)

Détentrice du prestigieux titre de “Jeu de l’année 2012”, la première saison de The Walking Dead développée par Telltale Games reste encore aujourd’hui un bijou vidéoludique. Après deux autres saisons plus ou moins bien accueillies et une mini-série centrée sur Michonne, nous retrouvons avec la plus grande joie notre Clémentine adorée. Malgré une troisième saison à l’accueil assez mitigé, cette ultime saison semble vouloir clôturer l’aventure sur une merveilleuse note.

Sous un grand ciel bleu, je voyais briller les yeux de Clémentine

Willkommen, Bienvenue, Welcome
Willkommen, Bienvenue, Welcome

Une chose est sûre, le duo Lee / Clémentine avait marqué les esprits. Avec une fin de première saison aussi passionnante que larmoyante, il était difficile de faire mieux. Si la qualité de la saison 2 était légèrement en deçà du premier opus, la 3e quant à elle, frôlait presque le ridicule. Avec une Clémentine mise complètement de côté, un gameplay sentant le réchauffé et une écriture ennuyeuse, on pensait que rien ne pouvait sauver une des œuvres les plus célèbres de Telltale. Mais c’était sans compter sur “Un nouveau refuge”, le premier épisode de cet ultime saison, qui débarque et nous redonne espoir durant 2 grosses heures de jeu !

Survivre ou conduire, il faut choisir
Survivre ou conduire, il faut choisir

On retrouve donc notre bien aimée Clémentine et son petit protégé Alvin Junior, alias AJ. Ayant tout deux bien grandi, leur relation n’est pas sans rappeler celle qu’elle avait déjà avec Lee. Sans trop dévoiler le pitch de l’épisode, on suit Clémentine à travers le pays en compagnie d’AJ à la recherche de vivres et essayant tant bien que mal d’apprendre au petit rejeton deux ou trois ficelles du métier de survivant. À l’instar du premier épisode de la première saison, cette intro apparemment tranquille est interrompue subitement par de satanés zombies et un accident de voiture. Alors que Clémentine perd connaissance, elle a juste le temps d’apercevoir des humains bien vivants partir avec AJ ; s’ensuit un réveil assez inquiétant, attachée à un lit dans une pièce inconnue. Débute alors officiellement ce premier épisode où Clémentine et AJ vont résider au sein de l’École Ericson pour Enfants en Difficultés où aucun adulte n’est présent, seulement des enfants et adolescents veillant les uns sur les autres.

Et toujours garder une balle pour soi

Ce sera le genou ou la tête ?
Ce sera le genou ou la tête ?

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, tout ce qui faisait le bonheur des fans dans le premier opus est présent : personnages attachants, écriture captivante et graphismes style comics très réussis. Même si rien de transcendant ne vient bouleverser les bonnes vieilles habitudes de la saga, quelques petits ajustements apportent cependant un peu de fraîcheur. Nous avons donc maintenant un nouveau moteur graphique avec un système de caméra à l’épaule et un gameplay plus léger et moins fermé que pour les précédents épisodes. Les combats contre les zombies offrent désormais plus de liberté de mouvements : terminé les séquences sous une pluie de QTE, place à une stratégie d’approche différente où il est possible d’échapper à certains zombies grâce à un minimum de discrétion. Cependant, s’il faut faire face malgré tout à un de ces monstres, la méthode la plus efficace ici est de péter le genoux de l’individu nuisible avant de lui planter allégrement un couteau dans le crâne. Mais si cela n’est pas assez badass, les pièges disséminés çà et là dans la forêt sont tout aussi mortels.

Un tronc d
Un tronc d'arbre n'a jamais été aussi utile !

Petit plus dans cet épisode, et non des moindres, le doublage VF est directement disponible et se trouve être plutôt convaincant (même si l’on a un faible pour la VO remarquable). Il est également possible de récupérer des objets éparpillés sur les différentes zones en vue de les placer dans votre chambre, histoire de la personnaliser un peu et de se sentir un peu plus à la maison. De quoi avoir envie de se balader un peu dans les environs tout en faisant gaffe aux bêbêtes toujours à l’affût du moindre bruit. Il est malheureusement trop tôt pour dire si les choix décisifs dans ce premier épisode auront un impact important sur la suite mais on peut remarquer tout de même que certaines réponses et réactions forgent considérablement le caractère et l’image de nos deux survivants. Pour conclure, “Un nouveau refuge” est doté d’une fin grandiose et alléchante, rendant l’attente encore plus insoutenable. On ne peut qu’espérer que ce soit le début de quelque chose de grand pour boucler la boucle de cette super saga zombiesque de la plus belle des manières.

Bilan

On a aimé :
  • Clémentine et AJ, seuls contre tous
  • La narration magnifique
  • Les graphismes comics réussis
  • Gameplay amélioré
  • Le cliffhanger haletant
On n’a pas aimé :
  • Pas vraiment de réelles nouveautés
  • Des situations sentant le déjà-vu
  • L’attente trop longue, évidemment
Survivre, c’est aussi apprendre à dire au revoir

Sans forcément renouveler le genre, “Un nouveau refuge” laisse présager beaucoup de positif dans les épisodes à venir. En effet, grâce à un peu plus de liberté de mouvement, quelques apports comme les objets collectables et les pièges en combat, et avec un cliffhanger intense, ce premier épisode est une petite merveille qui relance notre intérêt pour la saga. Cette passion quelque peu éteinte au fil des saisons revient au pas de charge grâce à des personnages intéressants et une histoire captivante, tout ça pour notre plus grand bonheur !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2360.jpg?1528299083

Accueil > Tests > Tests Xbox One

The Walking Dead Final Season

The Walking Dead Final Season
PEGI 0 Langage grossier Violence

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Telltale

Développeur : Telltale

Date de sortie :
Ep 1 : 14/08/2018
Ep 2 : 25/09/2018

Prix/épisode Xbox One : 4,99 EUR
Prix version boîte Xbox One : 19,99 EUR

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Mac OSX, Switch