Test - Steep

«Tu aimes SSX ? Tu aimes Amped ? On sait pas trop si t’aimeras Steep !» , - 8 réaction(s)

C’était à la surprise générale que nous avions découvert le “one more thing” de la conférence Ubisoft de 2016. Steep, un jeu de sports extrêmes en monde ouvert regroupant du snowboard, du ski, du wingsuit et du parapente… Développé par Ubisoft Annecy, le jeu prend place en divers sommets des Alpes et mise sur la liberté et la convivialité, puisque comme à son habitude, Ubi’ la joue tout connecté avec son bébé. De ce fait, on ne ride jamais seul et on peut se regrouper à tout moment avec les autres joueurs que l’on rencontre. Véritable sandbox, Steep promet des heures et des heures de fun, mais le pari est risqué, et avec des ambitions aussi énormes, il faut des bases solides pour faire perdurer l’intérêt… aïe !

Steep by Steep

Le jeu n
Le jeu n'est pas une énorme claque graphique, mais l'atmosphère, elle, est réussie !

Ce qui frappe en premier lieu dans Steep, c’est la beauté de ses environnements. Comme d’habitude avec Ubisoft, les effets de lumière sont très réussis et subliment le manteau neigeux de la plus belle des façons, et bien que les textures ne soient pas les plus jolies qu’on ait vues dans un jeu, l’ambiance globale est vraiment réussie. Bien aidé par une bande son également très soignée, couplée à différents types de tracklists, on est immédiatement imprégné des lieux et du calme de la montagne. Le premier contact avec le soft est convaincant, une voix-off nous dévoile le but du jeu durant un tuto bien fichu. Concrètement, Steep est un énorme sandbox où on est libre d’aller où on veut avec qui on veut ! Open-world oblige, on crapahute un peu partout à la recherche de “drop zones”, des lieux révélants les différents types de défis s’offrant à nous. Que l’on soit plutôt freestyler, casse-cou ou encore explorateur, il y en a pour tous les goûts. Globalement, il faut monter de niveau dans chacune des 6 catégories d’épreuves (freestyle, exploration, pro rider, freerider, bone collector, et rider de l’extrême) liées à une couleur. Un niveau global plus classique est déterminé en fonction de l’intégralité de nos exploits. N’étant pas cantonné au snowboard, chaque type d’épreuve est adapté à la discipline que l’on souhaite pratiquer et plus on monte de niveau, plus on se fait remarquer, permettant ainsi d’accéder à des épreuves de plus grande ampleur.

Grâce à nos exploits, on gagne également de l’argent, qui sert à acheter de l’équipement pour notre rider. Personnalisable de la tête aux pieds, il y a vraiment beaucoup de combinaisons possibles. La présence de vraies marques (Picture, Red Bull, Salomon…) participe à l’immersion dans l’atmosphère des sports de glisse ; en revanche, aucun des équipements que l’on achète n’a d’incidence sur le gameplay.

Ni simu, ni arcade : mauvaise idée

La caméra est souvent capricieuse...
La caméra est souvent capricieuse...

Malheureusement, c’est à ce niveau que ça se corse. Pas vraiment arcade mais pas non plus simu, Steep se retrouve un peu le cul entre deux chaises, et le résultat est plutôt chaotique... De manière générale, le gameplay est trop rapide par rapport au monde dans lequel il prend place, rendant imprécis nos déplacement en snow ou à ski. Les sensations de glisse sont peu convaincantes et un tas d’aides parasites non-désactivable (hormis celle qui stoppe la rotation si l’on est pas assez haut) viennent jouer les trouble-fêtes. Pourtant bien aidé par des contrôles simples et ergonomiques (chargement des sauts puis grab avec les gachettes RT et LT, rotations avec le stick gauche, flips avec le droit…), le plaisir peine à se faire ressentir. La faute à des animations rigides, des tricks peu variés et une caméra “poursuite” capricieuse et bien trop haute lorsqu’on dévale les pentes (tout le temps quoi !). On se prend forcément quelques sensations quand on claque des gros jumps au-dessus de barres rocheuses, mais le tout manque cruellement de feeling et de simplicité. Ajoutons à cela des grinds absents et on se retrouve avec une grosse ombre au tableau. Le parapente, quant à lui, est juste d’un ennui sans nom, on se dirige avec le stick gauche vers les courants d’air chaud pour prendre de la vitesse/monter, et c’est à peu près tout. La discipline manque grandement d’intérêt dans le jeu et c’est bien dommage.

Non, la catégorie « bone collector » n
Non, la catégorie « bone collector » n'est pas celle ou j'ai marqué le plus de points !

Heureusement, la Wingsuit, elle, est plutôt jouissive à utiliser et procure de bonnes sensations. Le plaisir de passer à quelques centimètres du sol n’a pas de prix, ou presque… Le jeu devient très vite un die and retry, et une simple pression sur “Y” nous ramène au départ du défi que l’on essaye de réussir depuis 30 minutes. Et si la vue “go pro” est quasiment injouable, qu’importe le sport choisi, elle est néanmoins bien fendard lorsqu’il s’agit de regarder le run de notre pote qui s’explose à chaque nouvelle tentative. Car oui, il est possible de regarder en temps réel ce que font les gens avec qui on est groupé, ainsi que d’enregistrer et d’éditer nos replays. De plus, chaque fois que l’on ride, une “ligne” se forme sur la carte et on peut à partir de cette dernière créer nos propres défis. De bonnes idées en somme qui ne suffisent malheureusement pas à combler le manque d’intérêt global.

La montagne ça vous gagne (ou pas !)
La montagne ça vous gagne (ou pas !)

Dans l’ensemble, le jeu se révèle finalement assez décevant, on passe son temps à enchaîner les défis sans saveur, et vu son aspect sandbox, on peine à trouver un but à notre progression. Ajoutons à cela certains défis mal adaptés au level design, donnant parfois l’impression d’être posés à l’arrache dans l’open world, une fluidité qui a bien du mal à tenir le cap des 30 fps, sans oublier la navigation sur la carte, surchargée, qui donne en plus envie de s’arracher les cheveux à chaque fois qu’on tente de bouger le curseur. Pour finir, il faut quand même souligner que le jeu bénéficie d’un suivi exemplaire d’Ubisoft Annecy, le studio semble être à l’écoute de la communauté en proposant régulièrement des mises à jour. De plus, la carte “Alaska” a fait son apparition récemment, et constitue un ajout de taille, gratuit, qu’il est important de relever. De ce fait, il est probablement plus judicieux d’attendre une édition “complète” pour profiter de l’expérience totale sans subir les divers ajustements.

Bilan

On a aimé :
  • L’ambiance réussie
  • La wingsuit bien sympa
  • Dévaler les pentes à plusieurs, en un clin d’oeil
  • La tracklist bien diversifiée et adaptée
  • Bon suivi du jeu
  • Un vaste open world...
On n’a pas aimé :
  • ... mais au final on s’y ennuie
  • Le gameplay en snow/ski : ni arcade, ni simu, qui manque de feeling
  • Pas de grinds
  • Le parapente ennuyeux au possible
  • Une carte fouillis, pas ergonomique pour 2 sous
Ça aurait pu (dû ?) être génial, mais ça jette un froid

Qu’on était content de l’annonce de Steep à l’E3 2016... Ubisoft a surpris tout le monde durant sa conférence mais malheureusement, il a comme à son habitude rempli son monde ouvert d’une tonne de défis en tous genres en oubliant juste les bases fondamentales d’un tel jeu, le gameplay. Les fans de SSX n’accrochent pas vraiment, tout comme les puristes du genre. Il reste la wingsuit, vraiment chouette, et le plaisir coupable de regarder ses potes s’exploser des dizaines de fois sur le même run. Au-delà de ça, on s’ennuie vite et on reste sur notre faim, non pas qu’il n’y ait rien à faire, mais juste que la façon dont on le fait est décevante.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1950.jpg?1465853980

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Steep

Steep
PEGI 0

Genre : Sport

Éditeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

Date de sortie : 2/12/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

8 reactions

RealRastax

10 mar 2017 @ 11:38

On va pourvoir faire sa propre opinion du jeu puisqu’il est jouable gratuitement tout le week-end :) Cela dit merci beaucoup pour ton test, il est comparable avec tous les autres que j’ai pu lire sur d’autres sites.

KaaviX

10 mar 2017 @ 13:14

Il semblerait que le testeur ne soit pas vraiment tombé sous le charme du jeu. Je prend personnellement beaucoup de plaisir surtout en ski et je tiens à rappeler la rareté des jeux de ce genre et des nouvelles IP !

Niveau gameplay, combien de temps à joué le testeur ? Peut être il faut un temps supplémentaire pour commencer à s’amuser ? Quoi qu’il en soit, j’ai dans les 100h de jeu je pense en comptant l’alpha/béta et je me régale ! (Sauf le parachute qui m’ennuie) Je suis d’accord que ça peut devenir répétitif mais comme beaucoup de jeu de course/scoring finalement. Pour les personnes aimant les sports de glisse et l’exploration dans un pur esprit freeride, je trouve que ce jeu est une réussite.

Juste une info, les grinds ont été ajoutés dans la mise à jour Alaska. Par contre je suis d’accord, la vitesse est trop élevée, elle était moins élevée au début mais le public attends du spectaculaire et se plagiaient de cela donc Ubi s’est adapté.

Et mini HS, j’ai conseillé ce jeu à mon supérieur au boulot et il adore (même le parachute il kiff !), c’est bon pour ma carrière tout ça ! :-))

Billou

Rédaction

10 mar 2017 @ 13:30

Tu n’es pas seul Kaavix, j’ai aussi énormément accroché au jeu, j’en ai été le premier surpris d’ailleurs. Gros plaisir juste à rider !

tomzati

10 mar 2017 @ 15:55

le parapente c’est vrai que rien que de voir les vidéos, à part pour se filmer avec de beaux paysage ça parait vraiment ennuyeux....

Après le test et l’avis de Saurone me conforte dans mes impressions premières du soft, c’est assez vide, ce qui peut être bien concernant le sentiment de liberté mais réduit d’autant l’intérêt qu’on peut porter au jeux au fil du temps.

Je suis d’accord avec toi KaaviX c’est le lot de beaucoup de jeux course/scoring c’est pourquoi j’ai du mal malgré toutes ses qualités indéniables avec des jeux type forza horizon ou au bout de quelques heures de jeux tu as fait le tour de tous les modes ou circuit et qu’il n’y a que la catégorie de voiture ou le nb de tours qui varient (je précise que je parle du premier du nom que je connais avant de me faire taper dessus, mais le 3 a l’air d’avoir les même défauts d’après ce que j’ai lu).

Après il faut souligner la relance de jeux de glisse de neige, c’est vrai. Pour moi c’est un jeux qui ne devrait pas dépasser les 30€ en fait pour en faire un casual game, tu te fais une ou deux descentes entre deux parties d’autres jeux, ça te prend 10-20 minutes, tu t’amuses et tu repars pareil. C’est vraiment dans cette optique qu’il me donne envie. Malheureusement vu le prix auquel ils le vendent ce sera sans moi assurément avant un bon moment....

Agnos

10 mar 2017 @ 16:33

Concernant le parapente les amis, ne le voyez pas comme un sport, mais plutot comme un parfait moyeb de profiter des paysages et de debloquer de nouvelles zones en les survolant.

Dans un autre registre d’utilisation, je prend beaucoup de plaisir parfois a me deplacer pour trouver un spot entre deux sommets ou sur une pente a remonter pour trouver le bon spot de depart en utilisant le parapente plutot que de revenir a la vue montagne.

Sinon je partage aussi votre avis. Pour moi c’est un vrai plaisir en defi, et fun. Que ce soir sur des sessions en heure ou juste 5 min pour ce changer les idees le temps d’un ride :)

de nouveaux sports sont aussi a prevoir et on ete officiellement annonce par ubi. Et cela gratuitement a priori :)

Billou

Rédaction

10 mar 2017 @ 23:45

Je sais qu’une luge est prévue dans un des DLC. Le seul truc intéressant des DLC je crois d’ailleurs... Sinon pour ceux disant que le jeu est vide, bah... ce sont des montagnes en même temps, ça ne va pas être blindé de monde, sinon adieu le côté découverte de lieu inexplorés en plus :-P Il manque clairement de la faune par contre.

kiluuna

11 mar 2017 @ 18:56

Pas fan des sports extrêmes, mais le jeu est plutôt sympa mais ça manque d’un retour en arrière à la Forza quand même, qu’est que c’est frustrant de devoir recommencer depuis le début parce que tu loupes un checkpoint >_<

avatar

Mr Moot

11 mar 2017 @ 20:06

La plupart des courses c’est moins de deux minutes, du rembobinage ce serait abusé !

Je suis d’accord avec ceux en désaccord avec le verdict de Sauronne. J’y passe beaucoup de bon temps, même si pas parfait c’est sûr.