Test - Replay - VHS is not dead

«Soyez malins, rembobinez…» , - 0 réaction(s)

Fans de Be Kind Rewind, bienvenue ! À la base, Replay – VHS is not dead est un projet mené par des étudiants de l’Institut de l’Internet et du Multimédia de Paris. Après plusieurs prix gagnés, VHSIND a attiré l’attention du studio Neko Entertainment qui a donc décidé d’éditer le jeu. Sorti en juillet 2015 sur Steam puis en février 2016 sur Xbox One, VHSIND est un jeu indé en 2D et aux graphismes 16 bits rappelant avec nostalgie les jeux sur Super NES et Megadrive. Mais ce jeu de plateforme mérite-t-il qu’on s’y attarde ?

Ça s’appelle être dans l’air du temps

Capitaine, je suis le Capitaine Jack Sparrow
Capitaine, je suis le Capitaine Jack Sparrow

Notre héros, Harvey Hachess (on applaudira le jeu de mot s’il vous plaît) adore les films. Et il adore encore plus la vendeuse du vidéoclub. Qu’il pleuve ou qu’il vente, Harvey se rend donc là-bas pour louer 2-3 cassettes tout ça pour l’impressionner. Sauf que rien ne se déroule comme prévu et sur le chemin du retour, Harvey est frappé par la foudre. À peine rentré chez lui, il découvre que toutes les cassettes ont été effacées. Pire que ça, il se retrouve projeté dans les films et décide donc de reproduire les scènes afin de ne pas tout foutre en l’air avec sa superbe vendeuse.

Je n’ai pas tout mon temps hein !

If there
If there's something strange, in your neighborhood...

Le principe de Replay est simple : contrôler le temps. Enfin, simple lorsque l’on est en plein dedans. À expliquer, vous allez voir que ça l’est beaucoup moins. Pour terminer les 70 niveaux du jeu répartis sur 4 types de films différents (film de pirate, de science-fiction, d’horreur et d’aventure), il faut faire en sorte que chaque protagoniste rejoigne sa télé respective. Et comme dans tous films, il y a des acteurs. Il faudra donc faire en sorte de les personnages présents (jusqu’à 5 dans certains niveaux) soient au bon endroit au bon moment. Chaque personnage peut effectuer une action (avancer, pousser des obstacles et sauter) qui va être enregistrée et il suffira donc de rembobiner pour prendre le contrôle d’un autre personnage et synchroniser leurs actions. Le personnage précédent reproduira sa séquence de mouvements et ainsi de suite.

Malgré leur facilité déconcertante au début, les niveaux vont vite devenir de sérieux casse-tête. Comme dans tout puzzle game qui se respecte, le level design se révélera être super tordu : une nuée d’obstacles fera son apparition (piques, portes à levier, caisses, lasers…) et être parfaitement synchro deviendra de plus en plus compliqué car la moindre seconde vous obligera à recommencer, au mieux la séquence et au pire toute la scène si comme moi vous perdez aisément le fil de votre logique. À plusieurs reprises, vous vous surprendrez à tester des trucs complètement improbables en croisant les doigts pour avoir l’inspiration sur la suite des évènements et de très nombreux rewinds seront nécessaires pour finir les niveaux (et il en faudra deux fois plus si vous voulez à tout prix récupérer les clés disséminées à des endroits assez difficiles à atteindre qui serviront ultérieurement à débloquer des niveaux bonus). Il faudra compter au minimum une dizaine d’heures pour venir à bout de ce jeu, sans le finir à 100% bien sûr.

Je suis arrivée juste à temps

Que la Force soit avec vous !
Que la Force soit avec vous !

S’il y a bien une chose qui reste agréable du début à la fin dans Replay, c’est la musique. Chaque bande-son est parfaitement trouvée et coïncide à merveille avec le thème du film en arrière-plan. Loin d’être agressive ou redondante comme dans certains « petits jeux indés », ici elle sera un accompagnement des plus mélodieux. Les graphismes aussi seront un des points forts du titre. Son style très old school vous en mettra plein les mirettes avec ses couleurs harmonieuses et son pixel art aguicheur. Vous verrez tout de suite que Replay est une œuvre travaillée avec acharnement pour offrir au joueur une esthétique très soignée agréable à regarder.

Bilan

On a aimé :
  • Esthétiquement beau
  • Durée de vie conséquente
  • Fond sonore agréable
On n’a pas aimé :
  • Passages redondants
  • Des actions nécessitant un timing un peu trop précis
Ça a été fait en temps et en heure

Alors oui, Replay – VHS is not dead est une ode aux jeux de réflexion de par sa difficulté croissante et sa 2D magnifiquement travaillée. Avec une durée de vie aussi impressionnante à un prix d’environ 10€ (Il vous faudra bien 15 heures pour espérer finir le jeu à 100%), Replay est un petit bijou d’ingéniosité malgré son côté un peu répétitif (vous allez me dire, en même temps c’est le principe). Le jeu en vaut la chandelle et si vous pouviez prendre un peu de votre temps pour vous lancer dans l’aventure, vous verriez que ce titre gagne à être connu.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2077.jpg?1486472527

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Replay - VHS is Not Dead

Replay - VHS is Not Dead
PEGI 3

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Neko Entertainement

Développeur : Team Replay

Date de sortie : 24/02/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Steam