Test - Pure Chess

«ELO Submarine» , - 1 réaction(s)

On imagine peu les répercussions qu’a pu avoir le jeu d’échecs à travers les âges, plus ou moins tombé en disgrâce aujourd’hui auprès du grand public, qui se passionne moins pour les grands tournois internationaux. Il se passionne également moins pour la rivalité homme / machine en termes d’intelligence pure, au contraire des années 80, où les jeux d’échecs électroniques estampillés « Kasparov » pullulaient dans les supermarchés, permettant au-dit grand public d’affronter une intelligence artificielle entièrement dédiée aux diverses tactiques de ce jeu ancestral. Aujourd’hui, les processeurs de ces jeux électroniques d’antan sont peut-être mille fois moins puissants que la puce qui gère la qualité du froid dans un frigo, et désormais grâce à Pure Chess, on peut s’adonner au jeu d’échecs sur quasiment tous les supports, y compris sur Xbox One.

Un sport cérébral

Lors de la première prise en mains du titre, on est frappé par la sobriété de l’interface. On est loin d’un Battle Chess des années 90 (qui offrait la possibilité d’assister à des joutes lors des parties, du type « cavalier pourfend un fou »), mais on peut tout de même choisir son type d’échiquier et son type de pions (en bois, en pierre, en cristal…). Dans sa forme, le jeu est sympathique, présentant une modélisation soignée des pièces, quand bien même cette dernière n’a que peu d’incidence sur le déroulement des parties. Une vue de l’échiquier de trois-quarts standard permet une bonne appréhension de votre début de partie à l’italienne, même si parfois certaines pièces sont cachées par d’autres. Comme la vue est adaptable, il suffit de la modifier de temps en temps (une bonne vieille vue de dessus par exemple) afin de changer sa vision globale de la partie.

JPEG - 139.8 ko
Un bien bel échiquier

Tactics Ogre

L’aspect apprentissage est bien présent, et on peut apprendre les règles via un didacticiel se composant de courtes leçons que l’on valide les unes après les autres. En revanche, si l’on souhaite persévérer, il faudra investir dans un abonnement au magazine « Europe Echecs » ou dans un ouvrage détaillant les tactiques classiques du jeu en question. Le titre ne propose en effet rien de bien approfondi (mouvements des pièces, explication du “pat”, un exemple d’ouverture) et permet surtout de s’initier ou de jouer en ligne via des parties classées (classement ELO). Le cœur du titre est donc le multi online, offrant la possibilité de prendre part à six parties en même temps, pas nécessairement en temps réel, puisqu’une invitation à jouer son coup est lancée à l’adversaire dès que vient son tour. Il est donc possible de faire durer une partie des semaines, voire des mois entiers…

JPEG - 154.7 ko
Des détails agréables à l’œil

Si tant est qu’on apprécie le jeu d’échecs, ou qu’on supporte les musiques d’ascenseur absolument épouvantables tournant en boucle pendant les parties ! On aura donc tôt fait de passer ses propres morceaux en fond sonore ou d’ancrer une appli audio ou vidéo afin de faire taire à jamais l’interface musicale du titre. On peut aussi préférer le silence et la concentration, ou simplement y jouer sur un échiquier réel, en local, mais c’est une autre histoire…

Bilan

On a aimé :
  • Excellent pour s’initier
  • Présentation sobre et lisible
  • Parties en ligne et classements très sympa
  • Six parties gérables en même temps
  • Respect à l’ancêtre de Final Fantasy Tactics
On n’a pas aimé :
  • Ensemble un peu light si l’on souhaite s’améliorer
  • L’IA sans doute limitée à très haut niveau
  • Les musiques d’ascenseur épouvantables
Echec et Mat

Pure Chess est intéressant si l’on souhaite s’initier rapidement à un jeu qui a très largement fait ses preuves depuis le Moyen-Age, ou si l’on souhaite enchaîner des parties en ligne classées sur Xbox One ou enfin participer à des tournois sur trois niveaux de difficulté. Dès qu’il s’agira de s’améliorer en persévérant ou en se documentant, absolument rien n’est proposé par le titre. Un DLC gratuit s’adressant aux joueurs intermédiaires souhaitant progresser aurait été bienvenu, mais ce n’est absolument pas le cas. Dommage.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2015.jpg?1476699578

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Pure Chess

Pure Chess
PEGI 0 Langage osé

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Ripstone Ltd

Développeur : Ripstone Ltd

Date de sortie : 09/09/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4

1 reactions

Jonyboy

18 oct 2016 @ 02:23

Oh mais c’est joli en fait ! Y’a même une petite mise en scène genre au coin du feu dans le château de Poudlard :-)