Test - The Walking Dead Episode 3 : Long Road Ahead

«L’Est sauvage» , - 6 réaction(s)

L’Homme est un loup pour l’homme

L’heure de jouer au train

Dans l’épisode précédent, le danger venait des hommes, mais d’hommes ne faisant pas partie du groupe. Cette fois, l’histoire se resserre sur les membres de la bande improvisée. Il y a très peu de nouveaux personnages croisés, et ceux-ci n’ont que peu d’influence sur l’histoire (ce sera sans doute pour l’épisode 4). La morale est que le danger peut venir de partout, y compris des proches. On doit s’attendre à tout, et accorder sa confiance avec parcimonie. C’était déjà un peu sous-jacent, cela devient évident maintenant, la survie passe aussi par une paranoïa assumée. En soi, cela se révèle déjà passionnant, et ce nouvel élément vient enrichir la série. C’est un acquis qu’il faudra désormais garder en tête pour la suite.

L’autre différence majeure vient de l’environnement. Si le deuxième épisode s’apparentait à un huis clos, cette fois on se déplace et on retrouve les grands espaces. Terminé l’oppression des espaces fermés, bienvenue à l’oppression de l’inconnu. Etant donné que les personnages vont de Charybde en Scylla, c’est plus de la peur que de l’excitation qui se manifeste face à de nouvelles découvertes. Le fait de se déplacer donne de l’air au joueur qui était à la limite de l’étouffement à la fin du deuxième épisode. Au niveau de son contenu, cet épisode se caractérise par très peu de scènes d’action. Ce sont surtout les dialogues, magnifiquement joués (et, naturellement, toujours sans sous-titres en français), qui vont rythmer de façon trépidante l’histoire, posant les jalons pour la suite. Comme l’environnement sonore, grâce à des musiques qui tombent toujours exactement au bon moment, vient souligner les scènes fortes, l’impact de ces dialogues en est décuplé.

Bon sang, mais comment ça marche ?

Attention, peu d’action ne veut pas dire pas de scènes chocs. Au contraire, on en prend plein la tête. Des scènes magistrales devant lesquelles vous ne pourrez pas vous empêcher de lâcher un « BON SANG » à voix haute. La violence de ces passages n’est pas tellement physique, dans ce monde on en prend l’habitude, mais purement émotionnelle.

Si cela fonctionne aussi bien, c’est aussi grâce à une mise en scène fantastique, utilisant toutes les techniques propres au cinéma. Il y a bien entendu des champs, contre-champs plus ou moins saccadés suivant l’intensité des dialogues, mais aussi un jeu intéressant sur le positionnement de la caméra, plus ou moins rapprochée de l’action et usant de la contre-plongée pour renforcer les situations et intégrer le joueur au milieu de l’action. Les amateurs de cinéma fantastique (et même de cinéma tout court) vont forcément apprécier. Enfin, pour terminer, un petit mot sur les graphismes du jeu, très réussis dans cet épisode, les extérieurs donnant une impression d’espace sans qu’on ressente trop fortement les limites de la logique de zones d’exploration.

Bilan

On a aimé :
  • Se démarque des épisodes précédents
  • Personnages criants de vérité
  • Histoire passionnante
  • Un condensé d’émotions
  • Crever d’envie d’avoir vite la suite
On n’a pas aimé :
  • Toujours pas de sous-titres en français
  • Crever d’envie d’avoir vite la suite
La suite, vite, la suite

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce troisième épisode de The Walking Dead comporte tout ce qu’on a envie de voir dans un jeu de ce type. A l’heure où on parle de puissance des consoles et des ordinateurs, c’est une véritable démonstration de la puissance artistique maîtrisée. L’histoire, la narration, les personnages, les dialogues, la musique, la mise en scène : autant d’éléments au service d’un objectif unique, qui est d’immerger le joueur dans un autre monde, pour qu’il vive ce qui se passe sur l’écran. Le résultat, génial et trop rare, est que ce sont des émotions brutes qui sont ressenties par le joueur. Réussir à rendre passionnantes trois heures de jeu uniquement basées sur les relations entre les membres d’un groupe, c’est une véritable prouesse. Le niveau ne cesse de monter épisode après épisode, on ne peut donc qu’attendre avec une grande impatience la suite. Indispensable.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

The Walking Dead

PEGI 18 Langage grossier Violence

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Telltale

Développeur : Telltale

Date de sortie :
Ep 1 : 02/05/2012
Ep 2 : 27/06/2012
Ep 3 : 29/08/2012
Ep 4 : 10/10/2012
Ep 5 : 21/11/2012

Version boite FR : 10/05/2013
Version boite et dématérialisée Xbox One : 31/10/2014

Prix/épisode Xbox 360 : 4,99 EUR
Prix version boîte Xbox One : 29,99 EUR

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Xbox Live Arcade, Playstation Network, Steam, PlayStation Vita, Apple iOS, Android

Venez discuter sur le Forum The Walking Dead

6 reactions

Xx Joz xX

31 aoû 2012 @ 17:10

Je l’ai gardé pour ce soir après Super 8 sur canal :’-)) (oui j ’aime raconter ma vie)

zoubair

31 aoû 2012 @ 17:15

L’épisode 4 devrait sortir fin octobre a peu près c’est bien ça ?

onyxangel

31 aoû 2012 @ 17:22

Zoubair : Si ils suivent le même rythme oui ça devrait être fin octobre.. C’est trop long vu comment se termine le 3e, hate d’avoir la suite !

BigMini

31 aoû 2012 @ 19:08

Dans les moins je mettrais un ptit coup de mou dans le rythme à la moitié (ceux ayant joué verront surement de quoi je parles).

Sinon excellent épisodes qui mérite amplement sa note. Ca m’a donné envie de tout recommencer. J’étais sceptique sur le « jusqu’où » le jeu pourrait aller par rapport au comics qui est sans pitié. Après un épisodes 2 super glauque, celui-ci enfonce définitivement le clou pour moi. Plus dur, plus violent, plus malsain. Vivement la suite !!!!!

Steph76

31 aoû 2012 @ 21:47

3 eme épisode fini hier. Vivement le 4 :-)

Wipness

01 sep 2012 @ 21:36

C’est le 10/10 pour telltale. Du bon gros boulot. On en mangerai presque. Le seul point négatif pour moi est qu’il ne nous reste seulement deux épisodes. C’est le genre de jeu qui ne devrait jamais finir ^^