Test - Alan Wake’s American Nightmare

«Une écriture au poil» , - 30 réaction(s)

Alan Wake est un genre à lui tout seul, décrit comme un thriller d’action psychologique, ce n’est pas le type de jeu à tenter les lendemains de cuite. Beaucoup d’entre vous attendent une suite avec grande impatience et il est quasi certain qu’elle verra le jour. Aussi, vous pourrez dès à présent prendre votre mal en patience puisque Remedy nous propose de replonger dans la tête embrumée de notre cher écrivain, Alan Wake, pour 1200 MsP sur le Xbox Live Arcade…

Ce n’est pas une défaillance de votre téléviseur, n’essayez donc pas de régler l’image

Y a quelqu
Y a quelqu'un ?

Le jeu original avait déjà fait très fort : un monde entier était créé et l’histoire de notre héros s’articulait tout autour de la ville de Bright Falls, avec ses personnages et ses différents environnements. Le must étant de pouvoir directement influer sur le cours de cette aventure, parce que cette histoire que vous vivez, vous l’écrivez, et la subissez ! C’est sûr que cela a l’air assez chaotique dit comme ça mais c’est d’une telle cohérence au bout du compte que l’on peut considérer que c’était là l’une des qualités majeures du titre.

Ainsi, dans ce spin-off qu’est American Nightmare, on ressent dès le début ce que l’on a pu ressentir au début d’Alan Wake, autrement dit : on n’y comprend rien du tout. On retrouve quelques éléments du précédent opus, on a des nouvelles de certains de vos proches… Mais il est vraiment difficile de dire ce qu’on fait là, où on va etc… Notre ami écrivain se retrouve dans une ville d’Arizona, une ville qui pourrait très bien servir de cadre à la Zone X, cette série pour qui notre héros a écrit quelques intrigues. Alan Wake, ici, va devoir affronter son maléfique alter ego, « Mr. Grincement » qui cherche à laisser échapper les ténèbres pour envahir le monde, rien que ça. Enfin pas que, il aimerait aussi prendre votre place dans le monde réel, pendant que vous, vous restez bloqué dans “l’antre noire”. Lorsque vous vous échappez de cette noire dimension, c’est seulement pour repasser derrière votre double, réparer tout le désordre qu’il cause, ou mieux encore, votre mission sera de réécrire la réalité, vous êtes le célèbre écrivain, n’oubliez pas.

Mais il fait quoi lui ?
Mais il fait quoi lui ?

Et votre mission, cette fois, sera plus intense, surtout en termes de combat. C’est un plaisir de retrouver exactement les mêmes commandes de jeu, qui permettent une action toujours aussi fluide. Quelques détails du jeu ont étés optimisés eux aussi ; par exemple, vous trouverez des compartiments pour récupérer piles et munitions d’un coup quand avant il fallait ramasser les items un par un. C’est une petite innovation mais croyez-le, en pleine action, c’est mieux ainsi, parce qu’en ce qui concerne l’action on est servi et un avantage de rapidité n’est pas à négliger. Un autre truc énervant a été corrigé : le rechargement automatique des armes vides… En somme, on se trouve avec un jeu à l’identique par rapport à son aîné au niveau des mécanismes de jeu, avec quelques corrections, certes mineures, mais qui montrent le réel intérêt porté par les développeurs sur ce titre. Car oui, ce n’est pas toujours le cas et si ces quelques lignes pouvaient en encourager d’autres à prendre exemple… Mais ce ne n’est pas le sujet !

On passera de fait sur le scénario en lui-même, qui reste pour cet épisode l’axe principal du jeu. Vous devez réécrire cette histoire, un conte pas rigolo du tout où votre alter ego, non content de prendre votre place, organise, à ce qu’on dit, des soirées festives à base de sexe, violence et rock’n’roll, et vous devrez pour cela vous y reprendre à plusieurs fois, d’où ces impressions de « déjà-vu ». Un premier bémol : pour les fans de déchirure spatio-temporelle avec incidence directe sur la réalité (dont je ne fais partie) l’idée est plutôt bonne mais il faut l’avouer, on comprend assez vite au premier tiers du jeu qu’il nous reste que deux tiers, en toute logique, puisqu’on rejoue la même histoire... On poursuit avec le deuxième (gros) bémol : les missions sont chiantes. Il s’agit des typiques missions « va rencontrer bidule, va lui chercher ça, ramène le, etc… ». Le cherche et trouve, parfois ça passe, mais quand on revit déjà plusieurs fois la même histoire, pour se refaire les mêmes missions quasiment, ça lasse. Heureusement que l’on ne perd pas la mémoire à chaque fois, on gagne du temps à savoir qu’il manque déjà tel ou tel objet.

Bilan

On a aimé :
  • Un scénario toujours aussi bien écrit et cohérent
  • La beauté de certaines cinématiques
  • Le gameplay terriblement efficace
  • Le pistolet à clous !
On n’a pas aimé :
  • Court ! On sent trop vite venir la fin
  • Trop peu d’interlocuteurs
  • Un scénario un peu léger
  • En Anglais ?!
Je suis de retour, pour vous jouer un mauvais tour…

Alan Wake est donc de retour, pour le plus grand plaisir de ses fans. Le jeu propose une histoire honnête, un scénario toujours aussi bien construit et toujours cohérent au final -ce qui excuse des missions un peu banales-, il est visuellement plus abouti, les phases d’action sont toujours aussi fluides et agréables à jouer. Le titre se veut beaucoup plus nerveux et clairement porté sur l’action, moins de suspense pour plus d’armes, l’équilibre est maintenu. Et pour tout ceux qui prendront plaisir à trucider des possédés, le mode arcade est fait pour vous ! De la survie classique appuyée par un gameplay bien pensé. Sa difficulté toute relative ouvre le jeu à bon nombre de joueurs mais reste malgré tout un jeu adulte et surtout très bien écrit, ou réécrit, vous m’avez compris. Pas de grandes révélations cependant, il faudra attendre Alan Wake 2...

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Alan Wake’s American Nightmare

Alan Wake's American Nightmare
PEGI 18

Genre : Survival Action

Éditeur : Microsoft

Développeur : Remedy

Date de sortie : 22/02/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Xbox Live Arcade

30 reactions

Tagadac

21 fév 2012 @ 22:09

Vivement demain :-P

Snoopy92

22 fév 2012 @ 03:30

En anglais ?! Quoi ! Pas de VOSTFR ?

hyclesiaste

22 fév 2012 @ 09:06

Comme dit dans le test les voix françaises immergées encore plus le joueur dommage que celui ci ne soit pas doublé... Je tatterai la démo pour me faire une idée quand même

CupsWinups

22 fév 2012 @ 09:45

Textes écran en français et voix sous-titrées.

yacinedada

22 fév 2012 @ 11:22

Ayé !!!! Acheté !!!!! :-)):-)):-))

KoF esKadri

22 fév 2012 @ 16:10

Le jeu est pas en VF intégral ??? De toute façon je le prends pas a 1 200 pts trop cher

Xx Joz xX

22 fév 2012 @ 17:47

2h de jeu cette apres midi et franchement il est génial !! Perso je prefere la VO sur bcp de jeux (films aussi ...) alors ca me choque pas du tout !

avatar

?e ?qu ?

22 fév 2012 @ 19:21

bah 1200 points ça fait quoi, 15€ ?

et la durée de vie, elle est de combien d’heures ? vous avez une idée ? :-)

Xx Joz xX

22 fév 2012 @ 20:59

meme pas 12 si tu achetes tes points sur le net ... Apparement la durée de vie est tres courte, mais honnetement y a moyen de le refaire au moins une fois pour avoir les armes et y a le mode arcade, puis le mode histoire est qd meme de super bonne qualité

avatar

?e ?qu ?

22 fév 2012 @ 21:18

m’bah justement, vu que c’est 12-15€, même pour 3 heures je trouve ça correct s’il y a le mode Arcade avec.. m’enfin, chacun pense comme il veut, mais quand je vois que pour Halo c’est 800 mp pour 3 cartes(je n’ai acheté des DLCs que sur Halo, c’est pourquoi je me fie là-dessus) ... je trouve que 1200 points c’est correct comme prix. :-)

123