Test - Plants vs Zombies

«J’ai des petits problèmes dans ma plantation» , - 4 réaction(s)

L’idée même de voire un affrontement entre des plantes et des zombies a quelque chose de séduisant, non ? Des morts-vivants qui piétinent sauvagement les pelouses, qui mâchouillent des fleurs et qui déchiquettent des tiges, voilà qui est des plus excitants ! Sauf que là, dans ce titre à l’ambiance forcément décalée, les plantes ont du répondant, et pas qu’un peu.

Un jardin extraordinaire

L’action se passe dans un petit pavillon de banlieue, une jolie petite maison et surtout son mignon petit jardin. Les zombies qui traînent dans le coin ont prévenu par une petite note à prendre très au sérieux : ils ont le ferme intention d’envahir ce petit coin de paradis. Et bien c’est ce qu’on va voir. Aussi nombreux et féroces qu’ils puissent être, ils vont avoir affaire au jardinier le plus stratège de le planète, armé de ses graines variées et destructrices ! En plantant les bonnes plantes aux bons endroits, celles-ci, grâce à leurs capacités spéciales, vont non seulement stopper les zombies, mais aussi les réduire en charpie. En pratique, et de façon très simple, on plante la plante de son choix parmi une large sélection où on veut, afin d’opposer aux envahisseur la meilleure ligne de défense possible. A chaque fois qu’une plante sort de terre, il faut attendre un temps variable pour qu’elle soit à nouveau disponible, sans compter qu’elles ont besoin de soleil, et qu’il faudra donc en récupérer, soit en attendant patiemment de ramasser les icônes qui passent sur l’écran, soit en plantant des tournesols qui vont en générer régulièrement. C’est donc bien à un jeu de stratégie qu’on a à faire, le succès dépendant des choix faits. Les plantes envoient des projectiles divers et variés, peuvent exploser, bloquer, ou même manger les morbacks ! Les zombies sont eux aussi nombreux et aux caractéristiques bien distinctes : il y a les faiblards qui avancent tout doucement, ceux qui sont plus ou moins bien protégés, ceux qui sautent, etc…Au joueur de s’adapter en temps réel pour opposer la défense la plus adaptée et la plus efficace.

Parfois, le siège a lieu de nuit, ce qui complique encore les choses puisque la nuit il manque un élément capital pour la croissance des plantes, j’ai nommé le…le…le soleil ! Vous pourriez suivre quand même. Du coup, on pourra utiliser à la place des champignons en tant qu’armes, qui demandent moins de lumière, mais qui n’ont pas la même efficacité. De temps à autre, ce gameplay changera légèrement avec des variantes rigolotes pour détruire les zombies, comme le bowling en lançant des noix de coco sur leur tête, ou bien l’écrasage de tronche à coups de maillets. Activités qu’on retrouve par ailleurs en tant que mini-jeux.

Le jardin d’Eden

Le concept du jeu est définitivement malin, et la très grande variété des plantes disponibles et des zombies fait que les possibilités sont multiples et qu’il y a toujours une solution pour vaincre les agresseurs. La difficulté du jeu mettra cependant pas mal de temps à se dessiner, et le joueur ne devra réellement commencer à s’employer qu’à partir du moment où il ne devra plus se contenter de planter ses fleurs, mais où il devra en enlever en cours de partie pour les remplacer par d’autres plus adaptées à tel ou tel type d’ennemi. C’est seulement à partir de là que les choix stratégiques entreront vraiment en ligne de compte, en plus de la nécessité d’avoir l’œil partout et d’être rapide dans ses prises de décisions. Les plantes et les zombies sont drôles, le jeu très complet, mais cependant la lassitude s’installe si on reste trop longtemps devant l’écran, tant les actions restent similaires, avec une base toujours identique : quand on a trouvé une méthode de défense qui marche (et n’importe qui peut en trouver une très vite au début du jeu), elle marchera dans 80% des cas, avec seulement quelques variations mineures dans les plantes utilisées. Le fait que l’environnement varie très peu n’aide pas à maintenir l’intérêt sur une longue durée. Si les mini-jeux ou défis annexes à la campagne sont distrayants, ils ne relèvent cependant pas d’autre chose que de l’aimable bonus.

Plus intéressant sont le jeu en coopération ou en affrontement (en local seulement). Si fondamentalement cela ne renouvelle pas grand-chose, il faut bien reconnaître que c’est très marrant à jouer. Mention spéciale au coop qui demande une vraie coordination entre les deux joueurs. Pas dit qu’on y passe des soirées entières, mais c’est un bon moment garanti.

Comme d’habitude chez PopCap la réalisation est très propre et l’habillage bien réussi. Il n’y a aucune prouesse là-dedans, le jeu étant représenté dans une bonne vieille 2D vue de côté comme sur un jeu de plateau, mais le jeu aurait pu pâtir d’une réalisation faiblarde. Le design étant très réussi, on peut donc officiellement dire que c’est du bon boulot.

Bilan

On a aimé :
  • Gameplay simple et profond
  • Drôle
  • Jeu très complet
On n’a pas aimé :
  • Répétitif
  • En fin de compte classique
Le jardin des morts-vivants

Plants vs Zombie est définitivement une réussite, mais une réussite mineure. Décalé, drôle, fun, complet, le jeu ne manque pas d’atouts importants. Il faut juste ne pas se tromper de méthode quand on s’y attaque : ce n’est pas de ces jeux sur lesquels on passe des heures sans voir le temps passer. Autant on s’amuse bien dès que la partie commence, autant la lassitude s’installe après quelques niveaux passés. On a plutôt là un titre typique auquel on pourra jouer pendant très longtemps, en étalant ses parties de loin en loin. Sans que cela soit un défaut, c’est la principale limite du jeu. Mais je ne voudrais pas terminer sur cette note un peu négative, car Plants vs Zombies atteint par ailleurs tous ses objectifs, dont le principal pour un jeu : divertir le joueur et lui faire passer un bon moment.

Xboxygen 4.16 sur 5, note basée sur 6 évaluations.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Plants vs Zombies

Plants vs Zombies
PEGI 0

Genre : XBL Arcade

Editeur : PopCap Games

Développeur : PopCap Games

Date de sortie : 8/09/2010

4 reactions

avatar

Wargamer

09 oct 2010 @ 17:47

J’adore ce jeu :D Bien d’accors avec la note, autant on s’éclate au début, autant à la fin on fini par passer à autre chose.

sinon comment je change la note que je lui ai mis ? J’ai occher 4/5 mais ca m’a mis 5/5 oO

jaireimy

09 oct 2010 @ 18:47

Tu vas devoir vivre avec, on ne peut pas changer sa note :o)

Caporal Taggart

09 oct 2010 @ 18:51

Ce jeu est tout bonnement excellent, des barres de rires et d’amusement. Ça prend un peu de temps de tout débloquer et même si c’est un peu répétitif on s’éclate a trouver de nouvelle stratégie pour défoncer les zombies. Un must pour moi B-). Par contre sur la version console on ce tape le zombie disco, alors que sur PC c’est le zombie de Mickael Jackson (version Thriller) avec la choré et tout. Même si je comprend pourquoi il l’on enlever je trouve ça dommage :(.

avatar

Apollon13

09 oct 2010 @ 19:34

cependant la lassitude s’installe si on reste trop longtemps devant l’écran, tant les actions restent similaires, avec une base toujours identique : quand on a trouvé une méthode de défense qui marche (et n’importe qui peut en trouver une très vite au début du jeu), elle marchera dans 80% des cas, avec seulement quelques variations mineures dans les plantes utilisées. Le fait que l’environnement varie très peu n’aide pas

Le gros défaut pour moi. J’ai fait la campagne pratiquement en entier (ya que pour le toit qu’il m’a fallu en trouver une de plus) avec une stratégie unique. Juste adapté un peu en fonction des nouvelles plantes mais vraiment pas grand chose.

On a juste droit à 1 stage en survival (la piscine, les autres ya que quelques vagues faciles j’apelle pas ça un survival), seul mode ou on va devoir réellement chercher a être efficace. Pas de rang de victoire, qu’on gagne juste ou pas c’est pareil (un peu dommage dans ce type de jeu)

Alors oui l’univers est marrant, ya quelques originalités qui valent le coup... Mais pas mal déçut quand même sur l’ensemble, ça aurait pu être plus poussé