Test - Darksiders

«L’Apocalypse à la maison» , - 2 réaction(s)

Montré comme l’un des meilleurs jeux d’action de cette nouvelle année 2010, Darksiders fait son entrée dans l’arène, qui s’avère bien remplie. THQ a donné leur nouveau bébé à Vigil Games, dont le directeur artistique n’est autre que Joe Madureira, grand dessinateur de comics. Ils affirment avoir fait un jeu top qualité et parait-il très complet. Voyons ensemble si le cahier des charges a été bien tenu et s’ils disent vrai.

A grand coup de Beat Them All Post-Apocalyptique

Afin de faire dans le suave et délicat, on interprétera Guerre, l’un des 4 cavaliers de l’apocalypse à la mine patibulaire, qui manie l’épée comme personne et avec de grands pouvoirs destructeurs. Oui, rien que ça. Le premier chapitre sera l’introduction du jeu et on arrivera sur une terre où se battent anges et démons, à gros coup de baffes, mais surtout d’épées, de crachage de flammes en tout genre, de jet de voitures et de démembrements divers. Bref, torgnole à tout va, avec au milieu de tout ça, les humains totalement désemparés qui courent dans tous les sens. Cependant, allez savoir pourquoi, au fur et à mesure que l’on se fraie un chemin en essayant de comprendre ce qu’il se passe et de faire régner l’ordre, nos pouvoirs diminuent, pour totalement disparaître en plein combat devant un énorme démon. Réveil brutal devant le Conseil Ardent qui nous accuse d’avoir brisé le pacte entre le ciel et l’enfer et qui veut nous punir (par la mort évidement) pour cela. Après dure discussion, on arrive à négocier un retour sur terre, afin de prouver notre innocence, punir les vrais coupables et enfin aller affronter le démon ultime, le Destructeur, accompagné et surveillé par le Guetteur, une sale bestiole qui vit dans le bouclier de notre bras gauche.

Pour ce faire, on va récupérer notre épée et quelques pouvoirs que le Conseil va bien vouloir nous redonner. Cependant, notre force étant assez faible, il va falloir batailler dur dès le départ et prendre bonne connaissance du fonctionnement des sorts parallèles, tel que faire apparaître des épées de feu du sol avec la touche LB et le bouton auquel on aura préalablement affecté ce sort, ou encore un peu plus tard, faire appel à notre faux en appuyant sur la touche Y ou via la croix directionnelle. Toutes les touches de notre manette auront tôt ou tard une utilité qu’il faudra éviter de confondre lors des phases de combat, sous peine de punition directe, surtout que chaque démon ne s’attaque pas de la même manière. Toutefois, une petite aide donnant lieu à un coup spécial apparaît sous la forme de la touche B visible au dessus d’un monstre, lorsque celui-ci n’est plus qu’à un coup de mourir. Il suffira à ce moment, en étant près de lui, de presser cette touche pour mettre fin à ses jours.

A la recherche du Destructeur

De retour sur terre certes, mais bien du temps s’est écoulé et il n’y a plus trace d’humains, juste des sortes de zombies que l’on écrase de la main quand ils nous attaquent, et le monde qui s’offre à nos yeux n’est plus que chaos. Le Conseil nous a imposé de trouver Vulgrim, ancien démon déchu, afin que celui-ci nous aide dans notre quête. En fait, c’est par lui que l’on pourra acheter des améliorations de vie, celles de sort et celles de nos armes. Le tout se monnaye avec des âmes que l’on récupère soit dans des coffres sur notre chemin, soit via certains décors que l’on brise ou les ennemis que l’on liquide. Au bout d’un certain nombre d’âmes, Vulgrim aura la bonté de nous donner accès à l’Antre des Serpents, une sorte de passage dans une dimension parallèle par lequel on pourra aller sur les lieux déjà visités. Super pratique pour que l’on n’aie pas à refaire tous les chemins en arrière vu que les cartes sont énormes. De plus, il est un endroit où se trouve le démon Samael que l’on devra retourner voir plusieurs fois pour lui fournir des cœurs fraichement retirés du corps des démons qu’il nous aura demandé d’aller combattre, ceci afin de nous apporter son aide pour atteindre l’antre du Destructeur, le Trône Noir.

Qui dit exploration dit rencontre, donc baston. Pour se défendre, un très large panel d’armes sera à disposition qui, même s’il est un peu limité au départ, ne va avoir de cesse de s’agrandir. On démarre avec notre colossale épée, bientôt accompagnée d’une faux et plus tard d’un gantelet nous donnant un poing droit phénoménal. Ça, ce n’est que pour les armes principales auxquelles ont va en plus pouvoir ajouter des sorts de puissance grâce à des artéfacts collectés çà et là. Il sera également possible d’augmenter, de la même manière que les armes, notre jauge de vie de puissance et de sorts. Elle est pas belle la vie ? Ouais, enfin faut pas non plus trop sauter de joie hein, parce qu’au fur et à mesure que l’on augmente en puissance, les ennemis se multiplient et leur force se décuple. Pour les armes secondaires, on aura droit à la lame Boomerang, la corne de Terre, le pistolet Pitié et d’autres encore, elles aussi améliorables. Et tout ce joli matériel ne sera pas de trop face aux boss de fin de niveau qui sont très, voire parfois trop, coriaces.

Bilan

On a aimé :
  • La qualité générale du titre
  • Les graphismes des ennemis et des décors
  • Des combats d’anthologie
  • La variété des modes
  • La diversité du jeu
On n’a pas aimé :
  • Cette satané touche A pour les actions de saut
  • Une difficulté pas toujours bien dosée
  • De rares bugs et quelques ralentissements
Ça en fait des choses.

On a droit ici à un jeu ultra complet incorporant à merveille plusieurs styles qui sont fort bien adaptés aux différentes actions à effectuer. Darksiders est fun, a une prise en main facile avec une qualité et une beauté exceptionnelle qui s’en dégagent, il demande réflexion et propose des combats en veux-tu en voilà. En clair, on ne s’ennuie pas tout au long des 20 heures que propose le jeu, c’est que du bonheur. L’année 2010 commence sous de bon auspices, souhaitons qu’elle continue sur cette lignée ; ce jeu est, à n’en pas douter, un des hits de cette nouvelle année.

Xboxygen 4.5 sur 5, note basée sur 8 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton354.jpg?1390067035

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Darksiders : Wrath of War

Darksiders : Wrath of War

Genre : Action/Beat them up

Editeur : THQ

Développeur : Vigil Games

Date de sortie : 7/01/2010

Forum : Darksiders

2 reactions

daou

25 jan 2010 @ 20:04

une tuerie ce jeu..!

avatar

siska

27 jan 2010 @ 04:40

Exactement une tuerie ...! surement le meilleurs jeu au jour d’aujourd’hui en 2010