Test - Dark Souls 2

«Vas-y, fais moi mal !» , - 5 réaction(s)

On vous traite souvent de joueur du dimanche ? De casual petit bras adepte du mode facile ? Votre seul fait d’arme est d’avoir réussi à finir Halo en normal en coop 4 joueurs ? On vous a déjà surpris en train de jouer à Candy Crush Saga sur votre Smartphone ? Ne vivez plus dans la honte, redorez votre fierté et votre aura de joueur ! Affublez vous dès aujourd’hui d’une vraie étiquette de hardcore gamer ! Comment me demandez vous ? Tout simplement en vous aventurant pour votre toute première fois sur la contrée hostile et mortelle de Drangleic le tout nouveau terrain de jeu de la série de From Software. Vous tremblez déjà ? Vous vous dites que le jeu est trop exigeant, trop relevé pour vous ? N’ayez pas peur, je vais vous donner toutes les raisons qui font de ce Dark Souls 2 l’épisode le plus accessible pour les débutants comme vous, comme moi. Votre chemin sera constellé d’échecs et de morts mais le plaisir que vous allez y prendre sera bien au-dessus de la frustration jadis rencontrée. Ça je peux vous le promettre. Venez découvrir avec moi ce qui fait de ce jeu l’un des meilleurs jamais sorti sur console !

Ne craignez plus votre voyage…

Vous voulez vous mettre dans l
Vous voulez vous mettre dans l'ambiance ?

Dark Souls 2 ne va pas faire tomber vos premières appréhensions avec son scénario, aussi ténu qu’à l’accoutumée, que l’on pourrait résumer sans peine : touché par la malédiction vous vous retrouvez transformé en mort-vivant ; afin d’éviter de perdre les dernières traces d’humanité qui restent en vous et briser le sort qui vous attend vous allez devoir amasser suffisamment d’âmes et vaincre les quatre puissances qui sévissent dans la ténébreuse contrée de Drangleic. Rien de plus, mais rassurez-vous cela suffira grandement.

Dark Souls 2 ne vous séduira pas plus par sa réalisation surannée et aussi austère que son univers. Même si la série connaît une lente évolution de ce point de vue là, elle n’arrive pas à se hisser la hauteur des productions récentes. Les textures sont inégales, les jeux de lumières simplistes, les décors et les personnages taillés à la serpe. Il vous sera impossible de créer un personnage ressemblant à quelque chose de potable, vous vous précipiterez sur le premier casque récupéré pour cacher l’innommable. Le moteur séculaire ne vous épargnera un ragdoll chaotique, un gros tearing qui tache et, plus problématique, des collisions erratiques sur vos tirs à l’arc avec des flèches se fichant étrangement dans le vide. Mais là aussi, peu importe car Dark Souls 2 arrive à faire oublier ces aléas par une immersion totale dans cet univers et une richesse sans pareille de l’expérience qu’il propose.

Les trésors sont marqués via des petites lueurs bleues.
Les trésors sont marqués via des petites lueurs bleues.

Drangleic se structure autour de sa ville principale, Majula, une ville côtière désertique où errent quelques âmes en peine et d’étranges marchands. L’atmosphère Dark Fantasy de la série gagne en diversité proposant des décors riches et variés au détriment d’une certaine cohérence mais enrichissant grandement le périple en termes de voyage et de dépaysement. Même avec une réalisation technique loin d’être à la hauteur, Dark Souls 2 jouit d’une direction artistique formidable qui vous offrira des décors extraordinaires et un bestiaire aussi varié qu’impressionnant.

Majula sera le point de départ de votre aventure et de tous les chemins de Drangleic. Les feux de camp trouvés au cours de notre aventure serviront toujours de repos, d’endroits où vous récupérerez votre vie, où vos armes regagneront leur résistance et où vous rechargerez votre fiole d’estus -seul objet infini capable de vous redonner de la vie-. Vous aurez la possibilité dès le début de l’aventure de vous téléporter à chaque feu de camp déjà trouvé et allumé. De ce fait, on ne se sentira jamais bloqué dans le jeu devant un pic de difficulté que l’on jugera insurmontable. Dark Souls 2 vous offrira toujours un chemin de traverse à explorer, d’autres lieux à visiter afin d’éviter toute frustration. Sans jamais faire de concession au niveau de son exigence, il permettra au joueur de s’accoutumer progressivement au gameplay et à son univers tout en le récompensant gracieusement de toute initiative. Les niveaux sont très riches et réservent bon nombre de secrets qui faciliteront la progression dès lors qu’on les aura découverts.

Vous comprendrez tout l
Vous comprendrez tout l'intérêt du bouclier...

Un groupe d’ennemis vous paraît trop important pour vous en débarrasser ? Alors revenez-y plus tard ou explorez bien la zone. On aura toujours la possibilité de les faire tomber dans un piège, de se débarrasser de quelques uns d’entre eux à distance via des ouvertures savamment disséminées ou de les contourner pour les attaquer dans le dos. Les environnements de Dark Souls 2 s’avèrent particulièrement riches en possibilités si bien que chaque joueur peut les aborder de sa façon et d’écrire sa propre histoire. L’exploration et l’analyse du level design seront tout aussi importantes que votre habileté pad en main. Le maître mot de Dark Souls 2 est la patience.

N’ayez plus peur du gameplay…

Les foyers seront vos seuls moments de repos...
Les foyers seront vos seuls moments de repos...

Dark Souls est une série qui a fait sa réputation sur sa difficulté, ou plutôt sur l’exigence et l’implication qu’elle demandait au joueur. Le cœur du jeu est les âmes que le joueur amasse en tuant une créature ou un boss. Ces âmes servent à tout : à monter de niveau, à acheter de l’équipement, des sorts, réparer son équipement cassé, etc. Lorsque l’on meurt, les âmes transportées restent à l’endroit de notre échec et l’on devra repartir au dernier feu de camp visité. Un nouveau départ plus compliqué vu qu’il sera fait sous forme de Carcasse, avec un malus en point de vie et avec la réapparition automatique de toute la faune du secteur. Si jamais on meurt à nouveau sans avoir pu récupérer notre stock d’âmes, celui-ci est définitivement perdu. Sachant qu’il est impossible de les entreposer il est fort possible que ce total soit particulièrement élevé. Ce principe de jeu particulièrement frustrant pousse le joueur à une prudence toute singulière rarement rencontrée. On craindra pour sa vie à chaque fois que l’on devra pénétrer dans une nouvelle pièce, ouvrir un coffre ou explorer un nouveau lieu. Les embuscades, les pièges et même les simples rencontres peuvent s’avérer mortels à tout moment. Cet état de stress peut pousser certains joueurs à un jet violent de la manette par la fenêtre et à pester contre la maniabilité du jeu ou son injustice.

Il va falloir courir vite !
Il va falloir courir vite !

Mais ne vous inquiétez pas, il n’en est rien, si l’on excepte la problématique de collision de nos armes de jet, tout le reste est ciselé, carré, bien pensé et ne tolère pas l’à peu près. Les dégâts prennent en compte le type d’arme utilisé, leur nature -estoc, fente ou frappe-, l’amplitude de celle-ci -n’allez pas imaginer combattre dans un couloir avec une épée à deux mains-, vos caractéristiques et votre encombrement. Il vous faudra vous familiariser avec tout ceci et jongler avec les armes mises à votre disposition pour rendre votre périple plus aisé. Quelque soit la classe de personnage choisie au début, le jeu ne vous enferme pas dans un rôle, votre personnage sera façonné par vos choix et votre façon de jouer. Le jeu est tellement souple que les meilleurs joueurs peuvent le finir sans armures et avec un simple couteau en guise d’arme. Si vous craignez du faible niveau de vos compétences n’ayez crainte car Dark Souls 2 a été aménagé de façon à vous permettre de vous familiariser avec ses mécaniques en douceur.

Après chaque mort, cette lueur verte comptera plus que tout !
Après chaque mort, cette lueur verte comptera plus que tout !

Les pièges et autres embuscades mortels à leur première rencontre ont été revus à la baisse. L’arrêt aux feux de camp ou le retour à l’âtre après un décès induit toujours la réapparition des adversaires tués mais si on s’acharne sur ceux-ci ils disparaîtront pour de bon. Cette modification empêche tout farming mais permet de nous débarrasser définitivement d’un groupe d’ennemis éreintant à combattre avant d’arriver au boss, et ce sans difficulté, juste avec de la patience. Les boss les plus coriaces auront souvent un mécanisme à enclencher au préalable pour les affaiblir et les plus difficiles ne seront qu’optionnels. Si vous craignez toujours de vous lancer dans l’aventure sachez qu’il vous sera possible de trouver assez tôt dans le jeu un Anneau de Protection Vitale qui, une fois équipé dans les quatre espace –au lieu de deux précédemment réservés, préservera vos âmes et votre humanité de la mort. L’anneau se brisera et vous réapparaîtrez au dernier feu de camp, de même que vos adversaires mais en ayant avec vous votre capital d’âme. La grosse différence avec Dark Souls est la possibilité de réparer cet anneau chez le forgeron et donc de s’éviter de nombreuses crises de nerf !

Ne redoutez plus l’étranger…

Certains messages peuvent vous sauver la vie !
Certains messages peuvent vous sauver la vie !

Malgré les apparences, Dark Souls n’est pas un jeu solo. Le multi est même obligatoire pour apprécier l’expérience pleinement et survivre aux nombreux pièges que vous rencontrerez à Drangleic. L’abonnement Gold est plus que recommandé. Rarement un jeu avait poussé son aspect communautaire aussi loin. Après chaque partie on se prend d’une irrésistible envie de partager son expérience, son aventure. On se rend compte sur les forums que chaque joueur appréhende le jeu de façon différente. Cet esprit communautaire vient en grande partie de la possibilité qu’ont les joueurs à laisser des messages sur le sol. Ces messages sont générés avec l’outil assez basique du jeu. Il est impossible d’écrire réellement ce que l’on souhaite, on peut juste laisser des avertissements, des conseils sommaires ou indiquer la présence de passages secrets ou de trésors bien cachés. Loin de dénaturer le jeu ces messages permettent aux joueurs de dompter ensemble les dangers qu’il recèle sans le rendre plus facile pour autant. On peut écrire jusqu’à dix messages et à chaque fois qu’un autre joueur validera nos écrits on gagnera un peu de vie. Autre indication, plus anecdotique cette fois-ci est la possibilité de voir les derniers instants de vie d’une des joueurs en s’approchant de la flaque de sang qu’il a laissé. Seule son ombre sera visible laissant notre imagination faire le reste quand aux dangers qui l’ont conduit à sa perte.

Le combat risque d
Le combat risque d'être bref...

Le jeu en ligne de s’arrête pas là et s’avère être d’une aide cruciale pour les nouveaux joueurs confrontés à certains boss ou a des zones bien retorses à franchir. Les joueurs de Dark Souls 2 peuvent à tout moment laisser une marque sur le sol pour qu’ils puissent être invoqué dans le monde d’un autre joueur. On peut invoquer jusqu’à deux autres joueurs, ces invocations se font par zones de jeu et s’arrêtent automatiquement après une victoire contre un boss ou la mort des joueurs. Lorsque l’on est convoqué dans un monde, on apparaît sous forme de fantôme, sans possibilité de communiquer autrement que par des gestes -des émotes-, notre mort n’induit aucune perte d’âmes ou d’humanité, juste au retour dans notre monde. Il est intéressant d’utiliser cette capacité pour découvrir un boss pour la première fois, apprendre ses attaques, ses faiblesses sans risquer de perdre son stock d’âmes. De plus si jamais on arrive à tuer le boss dans le monde de notre hôte, on reviendra dans le notre en ayant récupéré toute sa vie et ses sorts et rempli sa fiole d’estus. Pourquoi s’en priver ?

Ce sarcophage vous réserve une étrange surprise...
Ce sarcophage vous réserve une étrange surprise...

La partie en ligne permet aussi l’affrontement sauvage entre joueurs. Celui-ci a été restreint dans Dark Souls 2, il ne sera plus possible de se confronter à des joueurs ayant un niveau d’expérience beaucoup plus élevé que le sien même si les rencontres s’avèreront encore assez aléatoires et parfois déprimantes. Heureusement, vous aurez la possibilité de prêter serment dès le début du jeu aux sentinelles bleues. Les sentinelles bleues peuvent intervenir à tout moment pour défendre un joueur attaqué et adhérer à leur ordre nous permettra nous aussi d’être protégé en cas d’invasion. Au cours du jeu on pourra prêter allégeance à l’une des nombreuses factions que l’on croisera. Certaines factions exigeront d’envahir et de tuer d’innocents joueurs, d’autres vous permettront d’aider ces derniers contre les boss ou encore de transformer Dark Souls 2, pendant un temps, en un tower defense où l’on pourra invoquer des créatures et poser des pièges pour défendre un endroit précis. Chaque réussite sous ces serments vous permettra de monter la hiérarchie de la faction et de recevoir quelques objets bien sympathiques. Vous verrez que Dark Souls 2 est bien loin de n’être qu’une expérience solitaire…

Bilan

On a aimé :
  • Un Dark Souls bien plus accessible…
  • …mais toujours aussi exigeant
  • Un monde varié, riche et immense
  • L’aspect communautaire du multi
  • Par moments somptueux…
On n’a pas aimé :
  • …et par moments très moche
  • Le ragdoll chaotique et les collisions des armes de jet
Le moment ou jamais de devenir sadomasochiste !

Dark Souls 2 marque l’arrivée à maturité de la série phare de From Software. Un jeu rééquilibré, plus accessible qui devrait sans peine rallier à lui de nouveaux joueurs jusqu’alors réticents et fédérer encore plus le noyaux dur des fans de la première heure. Sans jamais renier ses racines et ses qualités, Dark Souls 2 offre une aventure palpitante et exigeante dans un univers immense, varié regorgeant de secrets et de moments inoubliables de tension et de survie. Si vous n’avez encore jamais touché à un épisode de la série, ou que vous avez été jadis refroidi par son côté abrupte malgré votre intérêt, c’est le moment ou jamais de franchir le pas. Le moment de prendre votre épée, d’allumer votre torche et de vous perde corps et âme dans les couloirs obscurs et suintant de la contrée de Drangleic…

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dark Souls 2

Dark Souls 2
PEGI 16

Genre : Action RPG

Editeur : Namco Bandai

Développeur : FromSoftware

Date de sortie : 14/03/2014
Date de sortie XO : 2/04/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

5 reactions

samnite

02 avr 2014 @ 04:29

J’ai 25h de jeu, et je doit dire qu’il est très bon, y’a tellement de zone, de choses à faire, d’objet à choper... Ah et vive les katanas :)

samnite

02 avr 2014 @ 04:37

Par contre, j’ai pas fait gaffe à tout, mais on peut poser une marque pour se faire invoquer en étant carcasse ET humain, et on ne peut invoquer ( là seulement en humain ) que 2 personnes, pour être un total de 3 :p

Jarel

Rédaction

02 avr 2014 @ 18:42

samnite > merci pour avoir repéré les coquilles effectivement j’ai rectifié. Si jamais tu as besoin d’aide pour affronter quelques boss du jeu n’hésite pas !

avatar

gokudoycottkikan

23 sep 2014 @ 09:39

gros foutage de gueule ce dark souls mise a part le changement du moteur graphique tous les défauts du 1 non pas était corrigé mais le pire c’est que le jeu est facile mais la hit box a tellement était fait a l’arrache que c’est ce qui fait que le jeu est dur. Les attaques des ennemies peuvent traverser les murs m’a vraiment achevé, et surtout le niveau du repaire des dragons ou les flammes traverse tous même les murs de 95 mètre de largeur. dommage parce que si on enlève tous ces défauts qui viennent pourrir le jeu il reste très bon a jouer. Mais bon les développeurs n’ont pas l’intention de corriger les défauts visiblement et prèfere faire des dlc alors qu’ils ont annoncer qu’ils n’en ferraient pas...

tryclo999

15 déc 2014 @ 15:13

From Software (Venant du logiciel... Quel nom énigmatique !) sont des maitres du jeux vidéos, se sont des orfèvres en quelque sorte... Les Dark souls et leur autre série, Armored Core sont les deux séries de jeux vidéos les plus profondes au niveaux gameplay qu’on peu trouver actuellement, personne ne leur arrive a la cheville et malheuresement, ils font des exclus PS4 maintenant, sérieux ça fout les boules !

Heureusement Dark Souls 2 va resortir sur Xbox One et je ne l’ai pas encore fait, je me le gardais pour un moment de disette. J’ai hâte de le faire ce jeu, son univers hyper sombre, mélancolique et onirique est vraiment unique... Ca promet encore un sacré voyage hyper immersif ! Ha, si tout les RPG pouvaient ressembler un peu plus a Dark souls, je dirais pas non :)